Changer d'édition

Brèves Luxembourg 2 min. 20.11.2020

Près de 260 infections en maisons de retraite

Corinne Cahen (DP) ne peut que constater les dégâts du virus dans les maisons de retraite luxembourgeoises. Lors de la récente heure des questions d'actualité, la ministre de la Famille a ainsi annoncé que 259 cas positifs étaient actuellement recensés au sein de 28 établissements seniors. Soit un virus présent dans plus de la moitié des homes et institutions dédiés à l'accueil de personnes âgées sur les 52 que compte le pays. La Copas, structure tutelle de ces maisons, n'avait enregistré, elle, que 313 cas positifs parmi les 6.000 résidents des structures d'accueil au 6 octobre.

A ce bilan, il faut également ajouter les personnels infectés par le coronavirus. Là aussi, les chiffres sont préoccupants. Près de 700 infirmières et agents de ces structures auraient ainsi été frappés par l'infection en maisons de retraite. Des personnels qui, au même titre que ceux du secteur hospitalier, peuvent bénéficier d'un dépistage systématique toutes les deux semaines.

Plus de 18% des nouveaux cas

Si douze équipes mobiles ont été mises en place pour dépister les scolaires dans leur école ou lycée désormais, Corinne Cahen rappelle que les maisons de retraite font elles aussi l'objet d'une surveillance sanitaire étroite. Déjà 23 établissements ont été entièrement testés, sans compter que des équipes mobiles sont également intervenues une quinzaine de fois pour des foyers infectieux détectés. Mais la ministre assure qu'à compter de janvier 2021, la direction de la Santé envisage de déployer plus de moyens vers les résidences seniors.

Selon le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé, les plus de 60 ans représentaient 18,2% des nouvelles infections constatées la semaine dernière (soit 732 cas sur les 4.012 positifs détectés). Mais ce sont également les plus fragiles face au virus, cette classe d'âge représentant plus de 97% des décès liés à l'infection.


Hier

Le ministre de l'Economie veut laisser plus d'entreprises encore bénéficier des conseils du programme.
Brèves Économie 1 27.11.2020

Un an de plus pour Fit 4 Resilience

Lancée en mai dernier, l'initiative Fit 4 Resilience a pour but d'accompagner la réflexion des entreprises qui souhaiteraient s'adapter aux nouveaux marchés nés de la crise covid. Déjà une cinquantaine de sociétés luxembourgeoises (employant 1.900 personnes au total) auraient postulé à ce soutien proposé par Luxinnovation et le ministère de l'Economie. 

Déjà trois entreprises auraient achevé le process qui voit l'entrepreneur et ses services recevoir une analyse de la situation et des pistes de changements de mode de production, de fournisseurs, de cibles, d'organisation via des experts détachés. Quinze autres seraient en cours de programme, proposé gratuitement. Face au succès rencontré par cette initiative devant aider à la reprise économique, le ministre Franz Fayot (LSAP) vient d'annoncer que Fit 4 Resilience pourrait être sollicité jusqu'au 31 décembre 2021, soit douze mois de plus qu’initialement proposé

Avant-hier

Brèves Luxembourg 26.11.2020

Les bons vacances font des émules

Jeudi, une délégation du syndicat Commerce OGBL a rencontré des représentants de la Confédération luxembourgeoise du commerce. Et l'un des sujets sur la table était l'idée d'instaurer des «bons de consommation publics». Prenant exemple sur les bons Vakanz distribués avant l'été (et qui proposaient une réduction de 50€ sur une nuitée passée au Luxembourg), il s'agirait de distribuer à la population des contremarques à dépenser dans les commerces du pays.

Un coup de pouce aux boutiques, un coup de pouce aux consommateurs : le projet compte déjà les soutiens du syndicat et de la Confédération. Ne reste donc plus qu'à en convaincre le ministre des Classes moyennes, Lex Delles (DP) et le gouvernement. Ces derniers doivent aussi prendre position sur deux demandes qui commencent à faire des émules : la prolongation des bons vacances au-delà de la fin 2020 (- de 15% ont été échangés) ou leur possible élargissement aux restaurateurs. Une mesure qui, au terme des trois nouvelles semaines de fermeture administrative, serait vraisemblablement appréciée. A voir donc avant le 15 décembre...

420.000 doses de vaccination anti-covid sont attendues au Grand-Duché.
Brèves Luxembourg 26.11.2020

Le CSV demande la gratuité du vaccin anti-covid

Le gouvernement luxembourgeois, par la voix de Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP), a annoncé une possible livraison de vaccins anti-covid d'ici la mi-décembre. Un premier stock de 45.000 doses étant mis à disposition, sur les quelque 420.000 vaccins attendus de la Commission européenne. Mais à l'heure où la campagne 2020 de vaccination fait l'objet de discussion au Conseil d'éthique, l'ancien ministre Claude Wiseler (CSV) exige que le sérum soit diffusé gratuitement dans le pays. Sujet sur lequel le Premier ministre ne s'est pas encore prononcé, évoquant juste qu'il n'était pas favorable à une vaccination obligatoire.

Sa proposition fait même l'objet d'une motion, déposée à la Chambre. Le texte signé par le député, invite également le gouvernement à «présenter une stratégie de vaccination à court et à moyen termes comprenant une priorisation claire et argumentée»avant le 15 décembre 2020.

Par ailleurs, l'opposition souhaite que le médecin de famille, «en tant que consultant de confiance des patients» soit bien intégré dans ces plans vaccinaux. Organisation dont le directeur de la Santé, le Dr Jean-Claude Schmitt, notait encore l'importance pour en finir avec l'épidémie voilà quelques jours. Une nécessité d'autant plus recommandée que la saison hivernale va voir se mixer deux infections respiratoires : covid d'un côté, grippe de l'autre.

Le site va pouvoir effectuer, dès la semaine prochaine, jusqu'à 350 tests chaque jour.
Brèves Luxembourg 26.11.2020

Le site de tests du LNS fonctionnera même le dimanche

Le site de prélèvement installé depuis peu à Dudelange, juste à côté du Laboratoire national de santé (LNS) fait à nouveau parler de lui. Après avoir ouvert avant la date attendue, le voilà prêt à étendre ses horaires de fonctionnement. Ainsi, dès ce 29 novembre, le site sera accessible dimanche compris, de 10h à 17h (comme les autres jours de la semaine).

Le drive-in conservera les mêmes modalités d'accès, pas question donc de se faire dépister covid sans avoir une ordonnance et avoir pris rendez-vous au préalable. 

Le site va également accroître ses capacités, de façon à pouvoir réaliser jusqu’à 350 prélèvements par jour. Sachant que sur site, les tests sont effectués par prélèvement nasal, uniquement pour les sujets âgés de plus de 6 ans. Les résultats sont disponibles dans max. 48 heures, envoyés par SMS au numéro de téléphone portable fourni. En cas de résultat positif, un médecin du LNS contacte le patient par téléphone. 

A l'heure actuelle, 1,32 million de dépistages covid ont déjà pu être effectués au Grand-Duché. Soit 508.745 personnes différentes testées, indique le ministère de la Santé.

Brèves Luxembourg 26.11.2020

Le gibier peut dire merci au covid

Voilà trois semaines encore, les dispositions sanitaires n'avaient guère changé les règles pour les chasseurs. Tout juste devaient-ils éviter de se retrouver en grand nombre et partager un bon repas. Mais les nouveaux amendements votés mercredi, eux, impliquent que les chasses en battue ne sont plus du tout permises. Une décision s'appuyant sur l'article stipulant que «la pratique d’activités récréatives en groupe de plus de quatre personnes est interdite».

La mesure, comme celle imposant la fermeture des cafés-restaurants ou des salles de théâtre ou les cinémas, sera à appliquer jusqu’au 15 décembre a minima. 

Mais que les amateurs de sangliers, de chevreuils et autres lièvres ne désespèrent pas: il leur reste une possibilité de faire une sortie en forêt avec leur fusil. En effet, la chasse en affût et en approche restent autorisées. En effet, il s'agit là de pratiques qui peuvent se faire en solitaire.