Changer d'édition

Prendre l'avion ne sera plus jamais comme avant
Luxembourg 13 3 min. 28.05.2020

Prendre l'avion ne sera plus jamais comme avant

Pour limiter au maximum les risques de propagation, des espaces supplémentaires ont été prévus au sein du terminal, comme ici aux guichets.

Prendre l'avion ne sera plus jamais comme avant

Pour limiter au maximum les risques de propagation, des espaces supplémentaires ont été prévus au sein du terminal, comme ici aux guichets.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 13 3 min. 28.05.2020

Prendre l'avion ne sera plus jamais comme avant

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pandémie de covid-19 oblige, la réouverture des vols depuis le Findel vendredi oblige la mise en place de mesures spécifiques et l'apprentissage de nouveaux comportements. Que ce soit au sein des terminaux ou à bord des avions.

Au même titre que la constructionl'éducation ou le commerce, le secteur de l'aviation présentera un visage différent pour sa réouverture, vendredi. Respect des gestes barrières oblige, les visiteurs du Findel devront se plier à toute une batterie de nouvelles mesures destinées à minimiser les risques de contamination. Cela débutera dès l'entrée du terminal A, désormais accessible uniquement par la porte située à proximité des arrêts de bus, la présence d'autocollants au sol indiquant la distance minimale à respecter avec les autres passagers ou bien encore la répétition régulière des consignes à travers les haut-parleurs.

«La mesure la plus importante consiste à bien se laver les mains», assure René Steinhaus, CEO de Luxairport, en indiquant que 50 distributeurs de gel hydroalcoolique ont été répartis au sein du terminal A. Une mesure centrale qui a poussé le gestionnaire de l'aéroport à multiplier «les procédures sans contact» tout au long du parcours des passagers. Que ce soit le check-in qui devrait être effectué «de préférence non pas via les bornes interactives mais via les applications des compagnies», les contrôles de sécurité ou l'embarquement.

Autant de mesures de distanciation sociale renforcée par de nouvelles procédures de nettoyage et l'installation, au sein du terminal A, d'un nouveau système de climatisation qui assure «un air renouvelé entièrement toutes les 30 minutes», à en croire René Steinhaus. Des précautions sanitaires également prises par Luxair qui indique vouloir «suivre au plus près les recommandations de l'Agence européenne de la sécurité aérienne». 

Ce qui se traduit par l'obligation imposée à tous les passagers de remplir un questionnaire lié au covid-19 qui devra être remis à l'agent en charge de l'embarquement. «Si les clients répondent oui à l'une des questions posées, ils ne pourront pas monter à bord et bénéficieront alors d'un remboursement pour un prochain vol», assure Laurent Jossart, executive vice-president Airline au sein de Luxair Group. Pour les personnes acceptées pour l'une des six destinations proposées par la compagnie pour la reprise, les changements ne s'arrêtent pas là puisqu'elles se verront toutes proposer un kit - composé d'un masque et de gel hydroalcoolique notamment - mais aussi d'un sac de catering, destiné à réduire les contacts pour les personnels de bord.

Les avions de la compagnie, bichonnés pendant leur confinement, bénéficient également d'une attention toute particulière puisque nettoyés entre chaque vol  et désinfectés quotidiennement grâce à des machines spéciales. A noter enfin que tous les passagers atterrissant au Findel se verront offrir la possibilité de se faire tester au covid-19, soit via la station de test qui ouvrira ses portes vendredi au Findel au niveau des arrivées, soit par l'octroi d'un voucher leur permettant de se faire tester dans l'une des 17 autres stations du pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le coronavirus circulait au Luxembourg dès février
L'étude Coronastep mise en place par le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a annoncé ce jeudi que les premières traces du covid-19 ont été détectées entre le 12 et le 25 février. Soit près d'un mois avant que le premier décès ne soit officiellement confirmé.
Possible de trouver un vaccin d'ici fin 2020
Spécialiste des virus, le Dr Gérard Schockmel fait confiance aux laboratoires pour trouver d'ici six mois la parade au covid-19. Et cela sans négliger les contrôles indispensables pour éviter effets secondaires ou accentuation de l'infection.
Chief Scientific Officer Dr Jeff Drew, holds samples of the potential oral vaccine for the COVID-19 illness that are being tested for temperature stability in the Stabilitech laboratory in Burgess Hill south east England, on May 15, 2020. - The scientists at Stabilitech are one of the teams attempting to develop a vaccine for COVID-19. Ingested in a capsule into the gut, Stabilitech's potential oral vaccine aims to prompt an immune response in mucosal cells in the respiratory system and elsewhere in the body. The firm believes that will be more effective in tackling respiratory illnesses like coronavirus. The British government is touting the country as a global leader in the big-money investment race to find a vaccine for COVID-19. (Photo by BEN STANSALL / AFP) / TO GO WITH AFP STORY BY JOE JACKSON