Changer d'édition

Premiers frémissements positifs pour le tourisme
Luxembourg 5 min. 10.05.2021

Premiers frémissements positifs pour le tourisme

Pour Sebastian Reddeker (Luxembourg for Tourism) un des signes positifs est de voir que les comportements de recherche et de réservation pour la destination Luxembourg se multiplient actuellement.

Premiers frémissements positifs pour le tourisme

Pour Sebastian Reddeker (Luxembourg for Tourism) un des signes positifs est de voir que les comportements de recherche et de réservation pour la destination Luxembourg se multiplient actuellement.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 10.05.2021

Premiers frémissements positifs pour le tourisme

Sebastian Reddeker, PDG de Luxembourg for tourism, revient sur les tendances du voyage pour les mois à venir et le potentiel à attirer des vacanciers. Qu'ils soient étrangers ou nationaux d'ailleurs.

(pj avec Nadia di Pillo) Le Luxembourg sera-t-il à nouveau populaire en tant que destination de voyage cette année? Sebastian Reddeker, PDG de Luxembourg for Tourism, s'exprime sur les perspectives et opportunités de l'industrie touristique luxembourgeoise. Les beaux jours arrivent...

L'industrie du tourisme a connu une année 2020 des plus sombres. Y a-t-il une lueur d'espoir pour la saison qui débute?

Sebastian Reddeker : «Cela va dépendre entièrement de l'évolution de la vaccination. Parmi les facteurs rassurants, il y a ce chiffre : 56% des Européens veulent voyager. Mais vouloir n'est pas pouvoir... Pour bien faire, il faut que les gens puissent réserver facilement et avoir un environnement de restrictions de voyage qui ne soit pas trop confus, sinon personne ne partira.


Lokales, Touristen, Tourismus, Sicht auf den Grund ,Altstadt  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le tourisme doit se réinventer
Fortement impacté par la pandémie, le secteur a pu bénéficier de nombreuses aides, rappelle Lex Delles, mardi, face aux députés. Mais pour survivre, il devra aussi faire preuve «d'innovation et de créativité».

Il est aussi capital que les dispositifs d'annulation soient flexibles afin d'encourager les réservations et que les risques soient bien répartis - une partie est prise en charge par le client, une partie par l'hôtelier ou l'hôte. Cela a fait ses preuves l'an dernier. Je pense que ce sera également la clé du succès cette année.

La demande de voyages est-elle croissante en ce moment?

«Dans nos observations du marché, nous constatons effectivement un comportement de recherches et de réservations croissant. Beaucoup de clients ne se décident qu'à très court terme. Pour le Luxembourg, c'est en moyenne 30 jours avant leur séjour que les clients se décident. Pour ce mois de mai, les campings sont extrêmement demandés. Mais, en général, les demandes de réservation pour l'été prennent bien aussi. Et puis bon nombre d'hébergements inédits, comme les cabanes dans les arbres à Esch, ont déjà des calendriers bien remplis jusqu'à l'automne.

Il y a donc une amélioration...

«La certitude, c'est que plus la campagne vaccinale progresse, plus les réservations augmentent. Et puis les gens cherchent et découvrent de nouvelles formes de voyage. Mais l'on repart de loin : en 2020, au Luxembourg, l'activité voyages a chuté d'au moins 50%. Cette année, nous n'atteindrons certainement pas les chiffres de 2019 mais, avec un peu de chance, on peut supposer que ce  sera moins catastrophique que l'an passé.

Et quelles sont les perspectives pour la destination Luxembourg?

«L'intérêt est clairement là. Géographiquement, le Luxembourg est très bien situé. Même avant la crise, 70% des voyageurs venaient nous visiter en voiture. Et même si le trafic aérien se redresse lentement, les moyens de transport terrestre joueront encore un rôle majeur cette année. Nous avons l'avantage d'avoir un bon potentiel de touristes dans notre ''zone de chalandise. A deux heures de route, le Grand-Duché est accessible par neuf millions d'habitants, une heure de plus et ce potentiel passe à 43 millions.


Luxemburg. Mullerthal. Schiessentümpel. Photo: Guy olff
La randonnée gagne de plus en plus de terrain
Nul doute, les sentiers pédestres marchent au Luxembourg. L'an dernier, le réseau luxembourgeois de près de 5.000 kilomètres de petits chemins a vu défiler les amateurs de marche, faisant partir en flèche les statistiques.

Par ailleurs, le Luxembourg peut constituer une destination tendance à voir ce qu'il propose notamment en matière de randonnée ou de parcours cyclistes (via le Vëlosummer par exemple). Le pays dispose également d'une offre de camping de qualité. Et comme ces équipements n'ont toujours pas repris côté allemand, par exemple, nos établissements profitent déjà de la venue d'une clientèle germanique. 

Comment s'annonce la saison touristique alors?

«Nous ne devrions pas atteindre les chiffres de 2019. Mais il y a une carte à jouer. Pas en faisant des promesses que nos structures touristiques ne pourraient pas tenir mais plutôt en recherchant où le pays peut marquer des points. Il faut rassurer et proposer aux visiteurs une belle opportunité de relaxation en toute sécurité sanitaire.

Le Luxembourg bénéficie d'une très bonne image question sécurité, des personnes, des biens et maintenant de la santé. Le pays est ouvert aux voyageurs de façon plutôt large comparé à d'autres Etats; nous devons axer notre stratégie sur ces atouts. 

Le tourisme domestique pourrait-il sauver les acteurs du tourisme luxembourgeois?

«En 2020, le phénomène a fonctionné. Bien plus de Luxembourgeois ont passé tout ou partie de leurs congés au Grand-Duché. Le Statec a réalisé une étude touristique et le phénomène est net : en 2019, environ 5.000 habitants avaient passé leurs vacances ici, l'an dernier le chiffre a grimpé à 43.000. Ils ne reviendront peut-être pas tous, mais ceux qui ont vécu des expériences de voyage positives en parleront également avec des amis et des connaissances.


Wi , PK Lex Delles , Lancement Campagne Smile Again , Commerce , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'extension des bons de 50 euros devrait être la dernière
Décidée mercredi en Conseil de gouvernement, la deuxième prolongation du dispositif destiné à soutenir le secteur hôtelier «ne fait pas l'objet de discussions actuellement», indique vendredi le ministère des Classes moyennes. La mesure représente, pour l'heure, 5,4 millions d'euros.

Même avant la crise, nous avions un taux de recommandation extrêmement bon: 75% des Luxembourgeois recommandant activement la destination comme site de voyage et 90% des voyageurs étrangers pensent de même.

Une nouvelle campagne pour inciter au tourisme au pays va-t-elle être lancée?

«Effectivement. La campagne Lëtzebuerg - Dat ass Vakanz va être reproduite pour mettre en valeur le Luxembourg comme destination pour les habitants eux-mêmes. Le ministère de l'Economie a d'ores et déjà prolongé la campagne des bons de réduction de 50 euros. À ce jour, environ 116.000 bons ont été utilisés. Et cette initiative peut avoir un effet rebond intéressant dans les mois à venir : ceux qui ont utilisé leur voucher en 2020 pouvant renouveler leur séjour même sans cette offre. 

Nouveauté 2021 : nous allons lancer pour cet été une application pour mettre en avant l'offre touristique nationale. Un outil numérique intéressant aussi bien pour les étrangers que les locaux qui sera en service dès la fin juin.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les vacances approchant, mieux vaut prendre les devants si vous souhaitez changer d'air pendant la période estivale. Dans la Grande Région, au Portugal, ou sur les îles grecques, les conditions d'entrée des voyageurs varient au sein de l'Union européenne. Petit tour d'horizon avant de boucler les valises.
L'Etat luxembourgeois va acquérir le célèbre navire luxembourgeois qui a longtemps fait la joie des amateurs de croisières sur la Moselle. Le bateau deviendra un lieu de mémoire pour rappeler que c'est à son bord que les accords de Schengen ont été signés.
Lokales, Schifffahrt, Tourismus, Marie Astrid Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les députés européens ont voté jeudi le recours à une procédure d'urgence. Le Parlement entend ainsi accélérer la mise en place du certificat vert numérique. L'objectif: relancer le tourisme d'ici à l'été.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le terme "nation branding" sera abandonné en octobre, a indiqué la secrétaire d'Etat à l'Economie, Francine Closener. Mais l'opération de communication pour redorer le blason du pays, au budget de un million d'euros par an se poursuit.
Une opération de promotion du pays remplacera le "nation branding".
Où partir en vacances cet été?
L'été est bel et bien là et les vacances commencent en douceur. Pour ceux qui en ont la chance, c'est donc l'heure de partir découvrir de nouveaux horizons... Mais où partent les Luxembourgeois cet été?
Quelles sont vos destinations pour cet été 2015 ?