Changer d'édition

Pourquoi le Kirchberg se doit d'ouvrir des boutiques
Luxembourg 4 3 min. 15.10.2019

Pourquoi le Kirchberg se doit d'ouvrir des boutiques

Infinity Shopping ouvrira le 12 décembre prochain, avec une vingtaine d'enseignes à disposition.

Pourquoi le Kirchberg se doit d'ouvrir des boutiques

Infinity Shopping ouvrira le 12 décembre prochain, avec une vingtaine d'enseignes à disposition.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 4 3 min. 15.10.2019

Pourquoi le Kirchberg se doit d'ouvrir des boutiques

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dans deux mois, un nouveau centre commercial sera inauguré à l'ombre des tours du quartier des affaires. Une petite révolution pour son concurrent installé à l'autre bout du plateau, mais surtout un véritable signe du changement de destination de ce secteur visant les 25.800 habitants d'ici 20 ans.

Depuis le début des années 90, le Kirchberg Shopping Center jouissait d'un positionnement enviable. Le centre aux 55 enseignes régnant en maître absolu sur le commerce d'un quartier abritant, excusez du peu, 3.800 résidents et 41.300 salariés. Mais voilà, le 12 décembre, Infinity Shopping bouleversera la donne en ouvrant une galerie incluant une vingtaine de boutiques, juste à côté de la Place de l'Europe.

Au-delà des polémiques sur la poussée massive des centres commerciaux dans ou autour de Luxembourg cette année, pour le Kirchberg cette annonce peut s'analyser comme une nouvelle étape. Un pas supplémentaire vers l'humanisation d'un secteur jusque-là dédié à l'administration, aux instances européennes et aux cols blancs occupant le million de m2 de bureaux que compte cette seule zone de la capitale.


OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un plateau du Kirchberg à échelle humaine
Comment redynamiser le quartier des affaires? Le Fonds Kirchberg a chargé le cabinet Gehl de lui faire des propositions pour revitaliser les espaces publics.

Dernièrement, le ministre des Travaux publics François Bausch (Déi Gréng) rappelait l'intention de rendre ce quartier «moins ennuyeux». Autrement dit, lui trouver une autre utilité que le simple accueil de salariés 40 heures par semaine. Un cabinet danois a déjà planché sur des idées d'aménagement, mais la donnée commerciale est majeure si la mue veut prendre.

«Il n'y aura pas d'habitants s'il n'y a pas de services à proximité», insiste-t-on désormais au Fonds Kirchberg après avoir peuplé l'espace de buildings. Pour sédentariser 50% des actifs présents chaque jour, il convient donc de leur offrir les boutiques, les artisans, les loisirs dont toute famille a l'utilité. Le centre sportif D'Coque participe à cet ancrage tout comme la nouvelle installation de la Bibliothèque nationale.

Afin de recenser une partie des besoins en matière de commerces, le Fonds a lancé une enquête en ligne. Jusqu'à fin octobre, celle-ci prend le pouls de ceux qui vivent ou fréquentent le Kirchberg. Un appel à participation a notamment été adressé par courrier toutes-boites à 6.755 habitants du Kirchberg et de ses environs (notamment Senningerberg, Neudorf, Weimershof et Weimerskirch). Déjà près de 800 réponses sont parvenues, signe indéniable d'intérêt pour la problématique.

L'agence d'urbanisme parisienne Intencité analysera ces données. Elle en donnera les conclusions d'ici 2020. «Il faut être attentif à bien étudier la masse critique nécessaire pour faire vivre tous les commerces envisagés. Les faire venir est une chose, qu'ils perdurent une autre», commente-t-on au Fonds Kirchberg.

Tram, LuxExpo et Cie

Déjà, des pistes de développement sont dans l'air. Il faudrait, par exemple, implanter des boutiques aux points d'échange du tram qui génèrent un fort flux de clients potentiels. Le site bientôt libéré de LuxExpo devra être repensé comme un futur «centre urbain». Avec du logement et donc les indispensables commerces qui vont avec, mais sans oublier les espaces verts et l'offre culturelle ou de loisirs qui accompagneront le quotidien des futurs résidents.

Le Kirchberg n'atteindra l'objectif «visé» des 25.800 habitants (quasiment la taille de Differdange!) à l'horizon 2039  que s'il réussit cette nouvelle métamorphose. Si le Fonds Kirchberg se doit d'étudier les différents scénarios, les décisions finales restent, elles, entre les mains des élus communaux de Luxembourg.


Sur le même sujet

Le Kirchberg s'offre un nouveau centre commercial
Avant Noël, le 12 décembre précisément, les 22 commerces, cafés et restaurants de l'espace «Infinity shopping» ouvriront à l'autre bout de l'avenue J.-F. Kennedy. Une concurrence inédite pour Auchan et sa galerie.
Chantier Batiment Infinity Kirchberg - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La construction du Jean Monnet II débute
La première phase de construction des nouveaux locaux de la Commission européenne, situés au Kirchberg, a démarré en ce mois de septembre et devrait se poursuivre jusqu'en juillet 2021.
La Cour de Justice ajoute une «Tour de Babel»
Tous les collaborateurs de l'institution sont désormais rassemblés sur le même site du Kirchberg. La troisième tour dorée et noire, inaugurée mercredi, regroupe l'ensemble des juristes-linguistes traduisant les décisions dans les 24 langues officielles de l'Union.
Au sommet du plateau du Kirchberg
Le premier gratte-ciel luxembourgeois a été inauguré en 1966. Le «Héichhaus» de 23 étages était le bâtiment le plus haut du pays depuis des décennies. Revue historique de l'évolution de ce géant, en cette journée mondiale des gratte-ciels.
La hauteur du bâtiment n'a pas changé au fil des ans. Aujourd'hui, la galerie du European Convention Center Luxembourg se trouve au pied du gratte-ciel de 23 étages.