Changer d'édition

Pourquoi il est si difficile de trouver des juges
Luxembourg 5 min. 28.04.2022 Cet article est archivé
Justice

Pourquoi il est si difficile de trouver des juges

La profession ne manque pas d'atouts mais pourtant, il y a un manque de relève.
Justice

Pourquoi il est si difficile de trouver des juges

La profession ne manque pas d'atouts mais pourtant, il y a un manque de relève.
Photo: Getty Images
Luxembourg 5 min. 28.04.2022 Cet article est archivé
Justice

Pourquoi il est si difficile de trouver des juges

Jean-Claude Wiwinius a présenté son rapport sur les besoins de la magistrature avec la ministre de la Justice Sam Tanson. Des pistes ont été avancées pour pallier le manque de relève.

(m.m avec Annette WELSCH) - Les juges sont devenus une denrée rare: il y en a actuellement 280. Entre 20 et 25 magistrats doivent être recrutés chaque année et entre 13 et 17 au cours des trois dernières années. Rien qu'à la Cour suprême, huit juges sur un total de 40 sont partis à la retraite au cours des derniers mois. Certains magistrats ont également été mutés à d'autres postes, comme au Parquet européen.


Carole Dieschbourg
La Chambre ouvre la voie à une enquête
Les députés obtiennent l'accès au dossier «Gaardenhaischen» et donnent mandat à la justice d'auditionner l'ex-ministre Carole Dieschbourg.

L'un des problèmes actuels est que de nombreux avocats n'ont pas la nationalité luxembourgeoise, qui est pourtant une condition sine qua non dans la magistrature. En effet, un juge doit maîtriser le luxembourgeois, l'allemand et le français. D'un côté, il n'y a pas assez de candidats et, d'un autre côté, tous ne réussissent pas la procédure d'admission.

«Des recrutements massifs ont eu lieu au sein du parquet et de la police», a expliqué la ministre de la Justice Sam Tanson (Déi Gréng), «mais il faut aussi qu'il y ait suffisamment de juges pour que les gens n'aient pas l'impression que leur dossier traîne». Leur confiance dans la justice doit être maintenue, a-t-elle ajouté.

Un métier noble et prestigieux 

«C'est l'une des professions les plus nobles et pourtant, la relève est difficile à trouver», a souligné Sam Tanson. «Nous avons voulu savoir pourquoi et, à l'instigation du député CSV Gilles Roth, nous avons demandé à un magistrat à la retraite de nous faire un rapport à ce sujet».

C'est l'une des professions les plus nobles et pourtant, la relève est difficile à trouver

Jean-Claude Wiwinius, ancien président de la Cour suprême et de la Cour constitutionnelle

Toutefois, ce n'est pas n'importe quel magistrat qui a été chargé de cette tâche, mais l'ancien président de la Cour suprême et de la Cour constitutionnelle, Jean-Claude Wiwinius. Il lui a fallu deux mois pour mener à bien ses recherches. «Dire qu'il n'y a pas d'intérêt, ce n'est pas vrai. Beaucoup de juges ont été recrutés. Mais il y a de plus en plus de travail tout simplement». 

Le nombre de procédures judiciaires et leur complexité augmentent, car il y a de plus en plus d'avocats, la place financière se développe et de plus en plus de gens ont des assurances de protection juridique et vont en justice pour des bagatelles. Ce sont surtout les procédures pénales qui sont en augmentation. «Les besoins sont en hausse». Il faut maintenant attendre de voir comment la loi sur l'efficacité de la justice, avec ses procédures simplifiées, qui vient d'entrer en vigueur, va se répercuter. 

Des domaines très variés

Jean-Claude Wiwinius a énuméré les atouts de la profession, avant d'avancer des pistes de solution pour attirer les jeunes vers ce métier noble et prestigieux.  «Les juges sont le troisième pouvoir de l'État, ils sont indépendants et n'ont de comptes à rendre à personne, ils peuvent travailler seuls ou en chambre, les domaines sont très variés, il est possible de se spécialiser, mais on peut aussi rester généraliste et on peut facilement changer de domaine». 

Une promotion automatique par une rémunération plus élevée, sans devoir changer de poste, devrait être possible.

Jean-Claude Wiwinius, ancien président de la Cour suprême et de la Cour constitutionnelle

L'une de ses suggestions est d'améliorer l'image de marque et la publicité de la profession en cherchant davantage le contact dès les lycées et les universités. La formation des attachés en communication devrait être améliorée. Mais les magistrats se plaignent aussi de tâches supplémentaires, comme la rédaction de rapports pour l'autorité anticorruption Greco par exemple.

La pression du travail a augmenté

La pression du travail a augmenté et pour éviter qu'elle n'ait un impact encore plus négatif sur la qualité de vie, l'une des pistes est de créer un service psychologique au sein de la justice et améliorer la gestion du personnel. La quantité de travail devrait également être rémunérée de manière adéquate. «Il n'y a pas de revenus annexes comme dans d'autres administrations et les avocats et juristes du secteur privé gagnent beaucoup plus».


Das Unglück in Frankreich geht auf eine defekte Schienenverbindung zurück.
Deux mois de procès pour la catastrophe ferroviaire de Brétigny
Près de neuf ans après l'accident, le procès de l'une des pires catastrophes ferroviaires survenues en France s'est ouvert lundi après-midi devant le tribunal d'Évry (Essonne), qui jugera pendant huit semaines la Société nationale SNCF, SNCF Réseau et un cadre.

Il faudrait également s'attaquer aux conditions de travail. «Les bureaux et même les salles d'audience sont étroits. Il n'y a pas de cafétéria dans le bâtiment, pas de cantine, pas de garderie». La numérisation et la modernisation font défaut. De plus, les possibilités d'évolution de carrière sont limitées, ce qui frustre de nombreux jeunes juges. «Une progression de carrière n'est possible que si un poste se libère, si celui-ci ne convient pas, on reste bloqué. Une promotion automatique par une rémunération plus élevée, sans devoir changer de poste, devrait être possible». 

Les magistrats retraités à la rescousse

Une autre piste avancée serait de pouvoir offrir aux avocats du secteur privé, remplacés à 50 ans dans les cabinets, la possibilité d'intégrer une filière parallèle et de devenir des spécialistes dans différents domaines. 

Les magistrats retraités pourraient en outre être affectés à des missions spécifiques sans pour autant bloquer des postes. Jean-Claude Wiwinius estime qu'un certain nombre d'initiatives peuvent être mises en œuvre rapidement, tandis que d'autres nécessitent la voie législative. 

Le rapport va maintenant être transmis aux chefs des départements de la justice. Des discussions sont déjà en cours avec l'association des juges.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Crash du vol Air France Rio-Paris
Suzette, une habitante de Schwebach, a perdu son ex-mari dans l'accident le plus meurtrier de l'histoire d'Air France. Depuis, elle réclame justice et s'est constituée partie civile dans le cadre du futur procès.
Alors que le prix de l'acier n'a jamais été aussi haut, le tribunal de l'entreprise de Liège a prononcé la mise en liquidation de Liberty Steel. Une décision qui ne sera pas sans conséquences sur le site de Dudelange.
Liberty Steel Flachstahl