Changer d'édition

Pour le CSV, le secteur de la santé doit être ausculté
Luxembourg 2 min. 14.01.2021

Pour le CSV, le secteur de la santé doit être ausculté

Mars di Bartolomeo (LSAP) a maintenant quatre exigences du parti chrétien-social à satisfaire.

Pour le CSV, le secteur de la santé doit être ausculté

Mars di Bartolomeo (LSAP) a maintenant quatre exigences du parti chrétien-social à satisfaire.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 14.01.2021

Pour le CSV, le secteur de la santé doit être ausculté

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le parti d'opposition demande à la commission Santé de ne pas se focaliser sur la seule actualité covid. Les élus chrétiens-sociaux veulent que les députés débattent aussi des améliorations à apporter à l'ensemble du système de soins.

En ce début d'année, Mars di Bartolomeo (LSAP) ne s'attendait pas à recevoir un courrier du principal parti d'opposition luxembourgeois. C'est pourtant au président socialiste de la commission Santé que le CSV a adressé une lettre, ce jeudi. Un message «ne se voulant pas agressif, mais signe de notre détermination à faire avancer le débat», indique le député Claude Wiseler qui signe l'envoi avec la cheffe de fraction chrétienne-sociale, Martine Hansen.


Itv Paulette Lenert Ministre de la Santé Luxembourg le 12/01/2021 photo ©Christophe Olinger
«Nous ne sommes pas à l'abri d'une troisième vague»
Si le nombre de nouvelles infections au covid-19 recule, tout comme le nombre de personnes hospitalisées, Paulette Lenert assure que «les trois prochains mois s'annoncent très difficiles». Explications en vidéo avec la ministre de la Santé.

Pour les 21 députés, il est temps pour la commission et plus largement la Chambre tout entière de travailler sur autre chose que la crise covid. «Le devenir des personnels et des infrastructures médicales de notre pays ne peut être une question reportée sans cesse sous prétexte de cette épidémie. Que depuis des mois, nous nous soyons focalisés sur le coronavirus et ses impacts est une chose mais il ne faut pas perdre de vue la situation générale de notre système de soins et de notre secteur hospitalier.»

Aussi, le CSV vient-il de poser quatre demandes. Non seulement que soit tiré le bilan de la gestion de la crise actuelle mais bien d'autres choses comme, notamment, l'audition des acteurs de santé pour voir ce qu'il est possible d'améliorer. «Ces personnels ont travaillé sans relâche avec une solidarité exemplaire. Le moment est venu de le reconnaître et d'agir dans un esprit de solidarité politique», commentent les députés CSV. Il est temps notamment de se soucier des questions de formation.

La semaine dernière, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) en avait convenu au terme d'une rencontre avec l'association des infirmières. Le Luxembourg doit pouvoir mieux maîtriser les filières d'enseignement médical et paramédical. Avec deux tiers des personnels du secteur d'origine frontalière, la dépendance est telle que cela fragilise le système. Un point donc sur lequel le législateur doit se pencher.


A nurse prepares a dose of Pfizer/BioNTech Comirnaty Covid-19 vaccine before injection on January 8, 2021 in the vaccination centre the Haut-Leveque hospital in Pessac, near Bordeaux. (Photo by MEHDI FEDOUACH / AFP)
Déjà 15.775 vaccins reçus au Grand-Duché
Pour l'instant, les dosettes arrivent plus vite qu'elles ne sont distribuées. Mais les autorités doivent gérer le stock pour assurer le rappel de vaccination trois semaines après la première injection.

Il faut aussi que d'abord en commission Santé, mais aussi en plénière, les députés luxembourgeois s'interrogent sur le «virage ambulatoire» qu'a pris la médecine au pays. Bienfaits, inconvénients doivent être passés sous le microscope parlementaire. Plus largement encore, il faut réfléchir et activer la mise en œuvre de la vaste table ronde nationale sur la réforme du système de santé «qui n'a que trop tardé, estime Claude Wiseler. Il faut donc que le président di Bartolomeo revoie les ordres du jour proposés.»

Le CSV attendant aussi que les mois à venir servent à étudier la nécessité ou non d'établir une loi pandémique qui, fort de l'expérience traversée depuis mars, organiserait le pays face à un nouvel épisode viral massif. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des tests pour un million d'enfants et enseignants
Le ministre de la Santé français a annoncé qu'un million d'enseignants et d'élèves seraient testés chaque mois selon un nouveau protocole, lors de son déplacement au CHR Metz-Thionville ce jeudi avec le Premier ministre Jean Castex.
French Health Minister Olivier Veran (1st-L) and French Junior Minister of Autonomy Brigitte Bourguignon visit the Mercy Hospital - Metz-Thionville Regional Hospital prior to new announcements to curb the spread of the novel coronavirus Covid-19 on January 14, 2021, in Ars-Laquenexy, eastern France. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
La vaccination s'invite dans les hôpitaux
La campagne d'injection du sérum anticovid débute ce mardi dans les centre hospitaliers directement pour leurs propres personnels. Objectif: créer le «bouclier sanitaire» en protégeant d'abord les acteurs du secteur des soins.
Lokales, Hôpital Kirchberg, COVID-19 Impfungen für das Personal, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La grippe fait les frais du covid
Restrictions de circulation et gestes barrières imposés pour limiter la propagation du coronavirus réduisent à néant la diffusion du virus respiratoire de la grippe. Ouf, enfin une bonne nouvelle.
Télécran, Allgemeinarzt, Doktor Frank Kirsch, Foto: Guy Wolff/Télécran
Les hôpitaux rebasculent en phase 3
Depuis mardi, le plan hospitalier a basculé un cran en-dessous de ce qu'il était. De quoi permettre la reprogrammation de certaines prises en charge médicales repoussées depuis la mi-novembre.
APPLE VALLEY, CALIFORNIA - JANUARY 05: Clinicians care for a COVID-19 patient in a COVID isolation area at Providence St. Mary Medical Center amid a surge in coronavirus patients in Southern California on January 5, 2021 in Apple Valley, California. California has issued a new directive ordering hospitals with space to accept patients from other hospitals which have run out of ICU beds due to the coronavirus pandemic. The order could result in patients being shipped from Southern California to Northern California as Southern California continues to have zero percent of its remaining ICU (Intensive Care Unit) bed capacity.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==