Changer d'édition

Pour Bettel, le «moment de vérité» tombera cette semaine
Luxembourg 02.11.2020 Cet article est archivé

Pour Bettel, le «moment de vérité» tombera cette semaine

Le nombre de patients covid admis à l'hôpital inquiète. Ce week-end, ils étaient 168 dont 27 en soins intensifs.

Pour Bettel, le «moment de vérité» tombera cette semaine

Le nombre de patients covid admis à l'hôpital inquiète. Ce week-end, ils étaient 168 dont 27 en soins intensifs.
Photo: AFP
Luxembourg 02.11.2020 Cet article est archivé

Pour Bettel, le «moment de vérité» tombera cette semaine

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Si le nombre de patients atteint du virus dans les hôpitaux continue sa progression, le Grand-Duché compte bien réagir. Le gouvernement prépare ainsi de nouvelles mesures, a expliqué le Premier ministre dimanche sur la radio 100,7.

Quel sera l'impact des nouvelles restrictions ? Pour le Premier ministre Xavier Bettel (DP) interrogé dimanche sur les ondes de 100.7, cette semaine constituera le «moment de vérité». Si les chiffres continuent d'exploser - notamment ceux des patients covid à l'hôpital - de nouvelles mesures pourraient être nécessaires, a-t-il averti. 

En ce sens, le gouvernement aurait préparé plusieurs textes ce week-end. L'objectif : les voter rapidement si nécessaire, tout en évitant un retour à l'état de crise. Si celui-ci permettrait de voter les nouvelles restrictions plus rapidement, le ministre affirme néanmoins préférer l'éviter et préserver la liberté des citoyens. 

Pour rappel, la semaine dernière, la rédaction des textes juridiques avait pris trois jours d’après le ministre. Entre leur annonce le vendredi 23 octobre et leur vote à la Chambre des députés le jeudi suivant, un peu moins d’une semaine s’était écoulée.


Politik, Interview Jean-Claude Schmit, Ministère de la Santé, Direction de la Santé, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Un autre confinement ne peut être que l'ultime option»
Les nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du covid-19 votées ce mercredi à la Chambre, la recherche des contacts et le vaccin attendu par tous, le directeur de la Santé, le Dr. Jean-Claude Schmit, fait le point.

De l'autre côté des frontières, les pays voisins ont d'ores et déjà opté pour des mesures plus restrictives. La France est ainsi à nouveau confinée depuis jeudi soir. La Belgique, pays où le coronavirus circule le plus intensément, a elle aussi annoncé un «confinement plus sévère» à compter de lundi et pour une durée de quatre semaines. Enfin, en Allemagne, les restaurants et structures de loisirs ont eux aussi fermé leurs portes pour un mois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Débordé par la violence de la deuxième vague de coronavirus, le Vieux Continent s'attend à un mois de novembre très difficile et multiplie les décisions.
View of an empty restaurant/bar terrace in Berlin on October 29, 2020, prior to a "semi-lockdown" starting on November 2, 2020, which will see a closing of bars and restaurants in Germany. - Germany imposed drastic curbs on people's daily lives to contain a surge in coronavirus cases with France following suit as more than 500,000 infections were reported worldwide in a new daily record. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)