Changer d'édition

Post prête pour la prochaine vague... de colis
Luxembourg 4 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Post prête pour la prochaine vague... de colis

Au centre de tri de Bettembourg, les équipes ont été formées et renforcées pour la déferlante attendue entre fin-novembre et mi-décembre.

Post prête pour la prochaine vague... de colis

Au centre de tri de Bettembourg, les équipes ont été formées et renforcées pour la déferlante attendue entre fin-novembre et mi-décembre.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Post prête pour la prochaine vague... de colis

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Jamais, les services postaux du Luxembourg n'avaient géré autant de paquets. Et voilà maintenant que s'annonce le flux du Black Friday, de la Saint-Nicolas et de Noël. Même pas peur!

Si 2019 avait été une année record pour Post au vu de la quantité de colis traités, 2020 sera d'un tout autre calibre. Avec des volumes jamais atteints jusqu'alors. «A certains moments de la première vague, nous avons pris en charge des quantités proches ou supérieures à celles que nous connaissions habituellement à l'approche de la Saint-Nicolas. Mais pas sur un bref épisode seulement, plutôt tous les jours!», relate Michael Billert. Et le chef opérationnel du secteur colis chez Post Luxembourg d'avouer avoir été quelque peu pris de court par le subit (et massif) engouement des habitants pour les achats à distance.

Car si le printemps a correspondu avec un premier envol de la gestion de colis, ceci a perturbé tout l'été où il a fallu apprendre à s'organiser avec le covid. Réorganiser les postes de travail dans les centres de tri dans le respect des nouvelles règles, veiller à protéger les facteurs et livreurs en contact avec le public, assurer aux clients un maximum de sécurité sanitaire. «Usant, stressant». Mais les équipes ont tenu bon, s'adaptant en effectifs et moyens pour faire face à cette première vague. «Scanners, chauffeurs, camionnettes : il a tout fallu revoir à la hausse», précise-t-il.

Pour faire face, Post a même fait appel au volontariat. D'autres collaborateurs, de services moins sous tension, sont ainsi venus donner un coup de main. «Rien que pour les colis, cela a pu monter à 50 renforts par jour en plus des 200 personnes travaillant habituellement au centre de tri de Bettembourg.» L'équipage ainsi renforcé a fait face à cette première déferlante; mais pour les colis c'est toujours marée haute.

En effet, depuis mars, le mouvement n'a pas faibli. Ni avec le déconfinement progressif, ni avec les vacances, ni avec le temps... La preuve, octobre a été marqué par un autre record de paquets à trier et répartir : 625.000 colis en quatre semaines. Soit l'équivalent de deux mois selon les anciens flux. Ou 150.000 de plus que le précédent record, excusez du peu... Et déjà Michael Billert anticipe : «Entre fin novembre et mi-décembre, on pourrait bien approcher les 700.000 envois à prendre en compte».

Pour Michael Billert et ses équipes, le record à battre est de 35.000 colis traités en une journée.
Pour Michael Billert et ses équipes, le record à battre est de 35.000 colis traités en une journée.
Photo : Anouk Antony

Plusieurs facteurs poussent en effet le baromètre de l'activité postale à virer vers une météo agitée. Primo, avec la reprise virale, nombre de consommateurs continueront à préférer l'e-commerce aux achats en boutique. Secundo, le phénomène Black Friday allant crescendo, un bond des acquisitions d'un clic de souris est attendu pour le 27 novembre. Tertio, l'e-commerce sera encore une formule fortement sollicitée pour les cadeaux de Saint-Nicolas et Noël (deux temps forts habituels du trafic postal). «Ce ne sera pas la haute saison comme les autres années, mais une très haute saison!», sourit le responsable qui, de fait, ne compte pas prendre congé avant fin décembre...


Shopping online concept - Shopping service on The online web. with payment by credit card and offers home delivery. parcel or Paper cartons with a shopping cart logo on a laptop keyboard
Letzshop cherche à entrer dans les mœurs à tout prix
Face au boom attendu des commandes en ligne pour les fêtes de fin d'année dans un contexte de restrictions sanitaires, la plateforme d'e-commerce made in Luxembourg mise sur la tendance des circuits courts pour tenter de devenir «une référence au niveau européen».

Si Post a pu, cette fois, mieux anticiper la déferlante attendue, elle entend que ses clients en fassent tout autant. «En Allemagne, la Poste a déjà lancé un avertissement ferme : quiconque fera une commande après le 18 décembre n'a aucune certitude d'être livré pour Noël. Ici, au Luxembourg, nous n'avons pas encore diffusé ce genre de consigne, mais il est clair que plus tôt les ordres seront passés, plus tôt les choses arriveront avant les fêtes. Cela évitera de mettre tout le monde en stress dans une période que l'on sait déjà bondée», souligne Michael Billert.

Et de souffler, au passage, une astuce afin de fluidifier les livraisons : «Pensez à nos formules Pack up, avec livraison via nos 110 stations accessibles 24h/24 ou en version Home». Les compartiments sont suffisamment grands pour accueillir la très grande majorité des colis attendus. A ce sujet, le chef opérationnel a d'ailleurs un ultime conseil à adresser : «Ne commandez sur internet que des objets dont vous êtes certains qu'ils peuvent être traités en colis». De récentes (mauvaises) expériences avec des sacs de ciment dans des emballages inadéquats ou des coques de piscine aux dimensions gigantesques sont encore dans la mémoire du responsable et ses équipes.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le 1er novembre dernier, le réseau LU-CIX a connu un pic jamais atteint en termes de volume de données internet. En cause, le goût immodéré des résidents pour le streaming chaque dernier jour de la semaine.
ILLUSTRATION - Ein junger Mann lässt sich eine Seite der Videostreaming-Firma Netflix am 14.09.2014 in Berlin von einem Laptop auf einem Fernsehbildschirm zeigen. Die in den USA populäre Online-Videothek Netflix geht im September auch in Deutschland auf Sendung. Netflix hat mit seinem Videostreaming-Abo den Fernsehmarkt in den USA aufgemischt und kommt dort mittlerweile auf 35,1 Millionen zahlende Kunden. Bestehende Konkurrenten in Deutschland sind Amazon, Maxdome oder Watchever. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++ |
L'OGBL déplore que le plus gros employeur du pays continue d'ignorer la principale revendication syndicale, malgré trois réunions de négociations en juillet et août. Quatre statuts correspondant à des rémunérations différentes cohabitent au sein de l'entreprise.
Wirtschaft, Post, poste, Gabriel de la Bourdonnaye und Stéphane Omnes Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Mission accomplie. Après six mois de crise covid, le directeur des ressources humaines estime que le plus gros employeur du pays a tenu son rang pour assurer les missions essentielles qui lui ont été confiées. Mieux: les employés ont gagné en estime de leur travail et de l'entreprise.
Comment le 1er employeur du pays a géré ses RH pdt la pandémie; Interview et portraits de Claude Olinger / Foto: Julian PIERROT
Le groupe Post s'affirme une nouvelle fois comme le premier employeur privé du pays, suivi des CFL et de Cactus, comme l'indiquent ce mardi les données publiées par le Statec. Alors que ArcelorMittal se maintient dans le haut du tableau, Amazon émerge dans le top dix.
Le nouveau système de tri permet de faire face au grand nombre de colis dans la période précédant Noël, car de nombreux processus sont automatisés.
D'ici 2023, le siège historique du groupe Post au cœur de la capitale abritera boutiques, hôtel, restaurant, salle de fitness et espaces de coworking. Le projet sera cofinancé puis exploité par Artea. Mais pour les aménagement pas question de nuire à ce fleuron du patrimoine.
Surtout, il ne sera pas question de toucher à la façade style Renaissance dont les pierres proviennent de deux carrières luxembourgeoises.
Avant le Père Noël, c'est aux services de livraison qu'il incombe de gérer les commandes faites en ligne. Cela nécessite une logistique parfaite et des équipes en renfort.
POST Luxembourg - Centre de tri Bettembourg - Bettembourg - Zone d'Activité Krakelshaff L-3290 Bettembourg (Beetebuerg) - 19/12/2019 - photo: claude piscitelli