Changer d'édition

Porter un masque ne s'improvise pas
Luxembourg 1 2 min. 23.04.2020

Porter un masque ne s'improvise pas

Depuis lundi, le port d'une protection buccale est obligatoire au Luxembourg si la distance de sécurité de deux mètres ne peut être respectée.

Porter un masque ne s'improvise pas

Depuis lundi, le port d'une protection buccale est obligatoire au Luxembourg si la distance de sécurité de deux mètres ne peut être respectée.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 1 2 min. 23.04.2020

Porter un masque ne s'improvise pas

Malgré de nombreuses campagnes d'informations menées depuis le début de la pandémie de covid-19, de nombreuses erreurs circulent encore sur ces protections. Voici un guide pour être en mesure de les manipuler correctement.

(Jmh avec Jacques Ganser) - Les millions de masques envoyés par courrier auprès de tous les résidents ces derniers jours appartiennent à la catégorie des masques dits chirurgicaux, ou masques bouche-nez. Des produits médicaux qui ne doivent être portés que pour une durée maximale et ininterrompue de quatre heures, selon les indications fournies par le Dr Pierre Hertz, responsable des quatre centres de soins avancés. Au-delà de cette durée, la protection est saturée de salive et doit être jetée. Ce ne sont donc pas des masques réutilisables. 

L'utilisation de ces protections est recommandée pour un usage privé lorsque vous êtes dans un lieu public et que le respect d'une distance d'au moins deux mètres ne peut être appliqué. Bien que ce masque n'ait pas de fonction protectrice prouvée pour le porteur lui-même, il peut tout de même contribuer à empêcher la transmission du virus à d'autres personnes en cas d'infection. En effet, les gouttelettes produites lors de la toux, de l'éternuement ou de la parole peuvent être ralenties. Ce à quoi s'ajoute une barrière supplémentaire lors de  contacts entre la bouche, le nez ou les muqueuses et les mains potentiellement contaminées.

Le port d'un tel dispositif, au même titre qu' «une écharpe ou qu'un chèche» comme l'avait indiqué le Premier ministre ne doit jamais créer un sentiment de sécurité. Ce dernier serait trompeur. Car la protection portée n'abrite pas son porteur, mais bel et bien la personne qui se trouve en face. Les mesures de défense les plus efficaces contre le covid-19 restent donc, encore et toujours, d'éternuer dans son coude, de se laver consciencieusement et régulièrement les mains et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Lors de la mise en place du masque chirurgical, veillez à ce que le nez et la bouche soient bien couverts jusqu'au menton et que le masque soit aussi proche que possible des bords. La face colorée, généralement bleue, doit être tournée vers l'extérieur et l'arc métallique doit être ajusté à l'arête du nez. Le masque ne doit pas être touché ou déplacé pour toute la durée au cours de laquelle il est porté. Lorsque vous retirez le masque, veillez à éviter de toucher l'extérieur, endroit d’accumulation des agents pathogènes en saisissant les deux élastiques. Comme le masque est potentiellement contaminé, il doit être éliminé immédiatement. Contrairement aux masques chirurgicaux, les masques en tissu faits maison doivent être conservés dans un sac hermétique après leur retrait pour éviter toute contamination. Ils seront ensuite lavés à au moins 60 degrés.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Nous avons peur, mais nous sommes là»
La crise du covid-19 amène le personnel hospitalier au bord de l'épuisement. Chaque jour, chaque minute, ces professionnels de santé se battent et rassemblent tout leur courage pour lutter contre le virus et ne pas perdre espoir. Aperçu, en vidéo, de ce combat en première ligne, au cœur des unités covid-19 du CHL.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - intensivstation  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le diagnostic mesuré de Paulette Lenert
La ministre de la Santé a fait le point sur la gestion de la crise du covid-19, mardi, avec la Commission de la Santé. Si Paulette Lenert se veut rassurante, elle rappelle toutefois que le chemin à parcourir reste long.
Des masques comme s'il en pleuvait
D'ici lundi, les 102 communes débuteront la distribution des masques à l'ensemble des habitants du Luxembourg. Mais avant d'arriver, les personnels du CGDIS ont reçu pour mission d'assurer le dispatching de ces précieuses protections.