Changer d'édition

Popularité: progression record pour Les Verts du gouvernement
Luxembourg 4 min. 05.06.2018

Popularité: progression record pour Les Verts du gouvernement

Carole Dieschbourg, Félix Braz et François Bausch, voient leur cote de popularité grimper en flèche dans le dernier sondage Politmonitor

Popularité: progression record pour Les Verts du gouvernement

Carole Dieschbourg, Félix Braz et François Bausch, voient leur cote de popularité grimper en flèche dans le dernier sondage Politmonitor
Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 05.06.2018

Popularité: progression record pour Les Verts du gouvernement

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Interrogés sur la sympathie et les compétences des hommes et femmes politiques du pays, les électeurs luxembourgeois font grimper François Bausch et Carole Dieschbourg au classement. Quant au Premier ministre, sa cote remonte à son plus haut niveau depuis 2013.

Le sondage PolitMonitor est commandé deux fois par an à l'institut TNS Ilres par le Luxemburger Wort et RTL. 

Après avoir révélé lundi les souhaits de coalition des sondés pour les législatives du 14 octobre prochain et leur jugement sur l'action du gouvernement, nous dévoilons ce mardi les réponses du panel concernant le capital sympathie des politiques et leurs compétences.

Deux socialistes trustent le haut du classement: le ministre des Affaires européennes et étrangères, Jean Asselborn, toujours à la première place depuis décembre 2013, et le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo.  

Bettel à son plus haut niveau depuis 2013

Juste derrière eux, Xavier Bettel prend la 3e place grâce à une progression de 6 points par rapport au sondage de décembre 2017. C'est simple: le Premier ministre n'avait plus atteint ce score (75) depuis 2013! 

Xavier Bettel et des touristes chinois devant la Chambre des députés
Xavier Bettel et des touristes chinois devant la Chambre des députés
Guy Jallay

Sur cette courbe, on voit clairement que sa cote de popularité auprès des électeurs a plongé après les élections de 2013 pour atteindre son plus bas niveau (48% d'opinions favorables) au moment du référendum de juin 2015. 

Politmonitor, TNS Ilres, 2018

Puis, en novembre, dans le contexte des attentats terroristes de Paris, sa cote avait connu une belle remontée. En mai 2016, alors qu'on parle de "l'affaire Bettel-Kemmer" et de la réforme fiscale, les sondés ont plus de réserves.

Ensuite, au fil des sondages, le Premier ministre a grappillé chaque fois quelques points de plus pour retrouver aujourd'hui la popularité dont il jouissait juste avant de devenir Premier ministre.

Le classement

Notre classement interactif vous permet de sélectionner votre propre clé de tri selon différents critères. 

Claude Wiseler en perte de vitesse

Du côté du leader de l'opposition, un écart (7 points actuellement) persiste entre son capital sympathie auprès des électeurs et son score de compétences. 

En janvier 2017, lors du premier sondage suivant sa nomination en tant que tête de liste CSV pour les élections législatives, Claude Wiseler culminait à 63 points de sympathie et 72 points de compétences. 

Politmonitor, TNS Ilres, 2018

Après une baisse dans les sondages en mai puis en décembre 2017, sa cote remonte légèrement: il prend 4 points.

Les autres députés chrétiens-sociaux se placent dans la moyenne mais ne brillent pas particulièrement.

Sur le diagramme ci-dessous, les points de couleur représentent les hommes et femmes politiques luxembourgeois et leur parti politique. Plus ils se situent en haut et à droite, plus ils sont jugés sympathiques et compétents.

Etienne Schneider plafonne

On observe clairement que le LSAP se détache avec Jean Asselborn, Mars Di Bartolomeo, suivis par le ministre des Sports, Romain Schneider et le député Alex Bodry. 

Gros bémol: le Vice-premier ministre et tête de liste des socialistes pour les législatives, Etienne Schneider, plafonne à 57% (0) avec un écart de 21 points entre ses scores. Autrement dit, les électeurs le jugent beaucoup plus compétent que sympathique.

Spectaculaire percée des Verts du gouvernement

Les ministres déi Gréng enregistrent les plus fortes progressions par rapport au sondage précédent: avec 12 points de plus, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch affiche la progression la plus spectaculaire.

Sa collègue ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, progresse quant à elle de 9 points. Le ministre de la Justice, Félix Braz, prend 5 points.

François Bausch affiche la plus forte progression du classement avec 12 points de plus
François Bausch affiche la plus forte progression du classement avec 12 points de plus
Luc Deflorenne

Le sondage s'étant déroulé dans les jours qui ont suivi le décès brutal du secrétaire d'Etat Camille Gira, membre de déi Gréng lui aussi, on ne peut pas écarter l'influence potentielle de ce drame sur les personnes interrogées. 

Toutefois, la députée et conseillère communale de la Ville de Luxembourg, Sam Tanson, ne bénéficie pas particulièrement de cette vague de sympathie: elle stagne à 44% d'opinions favorables.

Par ailleurs, des thèmes majeurs liés à l'environnement comme la mobilité ont largement occupé l'actualité ces derniers mois. De quoi expliquer ce plébiscite? 

Méthodologie

Échantillon de 1040 personnes résidentes de nationalité luxembourgeoise à partir de 18 ans. 

Échantillon représentatif de la population électorale du Luxembourg (en se référant aux données du STATEC) sur base des variables suivantes: tranche d'âge, sexe, région d'habitation, activité professionnelle et niveau d'éducation. 

Les interviews ont été réalisées par téléphone (49%) et en ligne (51%) via MyPanel de TNS Ilres. L'enquête s'est déroulée du 16 mai au 24 mai 2018.


Sur le même sujet

L'état de santé de Félix Braz «s'est stabilisé»
Toujours hospitalisé en Belgique suite à un malaise cardiaque en août, le ministre de la Justice «n'est plus en danger de mort» a assuré Xavier Bettel ce vendredi. Mais le Premier ministre indique qu'il est toujours dans un «état de conscience minimal».
Politmonitor: 2ème partie: Jean Asselborn, l'indétrônable
Il est sans conteste l'homme politique de cette année 2017: Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, arrive encore une fois en tête de ce second volet du Politmonitor. Les sondés ont noté les politiciens du pays sur leurs compétences, mais aussi sur leur image. Réponses.