Changer d'édition

Pollution atmosphérique: Polluer moins pour gagner plus: l'État obtient 6,8 millions
Luxembourg 1 2 min. 12.01.2017 Cet article est archivé

Pollution atmosphérique: Polluer moins pour gagner plus: l'État obtient 6,8 millions

D'ici 2030, le Luxembourg devra réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre.

Pollution atmosphérique: Polluer moins pour gagner plus: l'État obtient 6,8 millions

D'ici 2030, le Luxembourg devra réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre.
Marc Wilwert
Luxembourg 1 2 min. 12.01.2017 Cet article est archivé

Pollution atmosphérique: Polluer moins pour gagner plus: l'État obtient 6,8 millions

Le Luxembourg a engrangé 6,8 millions d'euros de recettes en 2015 grâce aux ventes de quotas d'émission de gaz à effet de serre.

(MM) - La vente aux enchères de quotas d'émission de gaz à effet de serre a rapporté 6,8 millions d'euros au Luxembourg en 2015. C'est la réponse apportée par la ministre de l'Environnement,  Carole Dieschbourg, à la question parlementaire des députés du CSV, Marcel Oberweis et Emile Eicher. 

Les quotas d'émission de gaz à effet de serre, c'est quoi?

Le système de ventes aux enchères de quotas d'émission de gaz à effet de serre a été instauré par l'Union Européenne en 2005. Ce marché fait suite à la volonté de l'UE de réduire la pollution atmosphérique. Chaque année, la Commission européenne fixe un plafond d'émission à ne pas dépasser et le divise entre les différents acteurs européens sous forme de quotas. A la fin de la période donnée, chacun doit justifier un équilibre entre le nombre de quotas qu'il possède et son émission de gaz à effet de serre. 

Si un pays a émis plus de gaz à effet de serre que son nombre de quotas, il a 4 mois pour retrouver l'équilibre. Pour ce faire, il peut acheter des quotas à des pays qui ont émis moins que l'objectif fixé, comme le Luxembourg.

Le Grand-Duché a donc vendu pour 6,8 millions d'euros de quotas en 2016. Des recettes en hausse, puisqu'en "2014 et 2013, elles s'élevaient à respectivement 5,2 millions et 5 millions d'euros", précise la ministre de l'Environnement.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Ce marché a généré 4,9 milliards de recettes pour les Etats membres, qui ont consacré ou prévu de consacrer 77% de ces recettes à des dépenses liées au climat.

Au Luxembourg, ces recettes ne sont pas directement allouées par des dotations au Fonds climat et énergie mais ce dernier dispose "d'avoirs considérables en raison du fait que les dépenses liées aux acquisitions de droits d'émission ont pu être sensiblement réduites ces dernières années" explique la ministre.

Carole Dieschbourg précise également que le Luxembourg  est en bonne voie pour respecter les objectifs fixés sur la période 2013-2020. 

D'ici 2030, le Luxembourg devra réduire de 40% ses émissions, ce qui constitue le plus gros objectif pour un pays européen.  Les efforts les plus conséquents sont en effet demandés aux Etats les plus riches de l'Union Européenne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet