Changer d'édition

Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald
Luxembourg 10 4 min. 29.01.2021 Cet article est archivé

Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald

Comme souvent au Luxembourg, les chantiers d'envergure se heurtent à la question des terrains et de leur mise à disposition par leurs propriétaires. La rue des Scillas n'échappe pas la règle.

Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald

Comme souvent au Luxembourg, les chantiers d'envergure se heurtent à la question des terrains et de leur mise à disposition par leurs propriétaires. La rue des Scillas n'échappe pas la règle.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 10 4 min. 29.01.2021 Cet article est archivé

Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Dernier tronçon en direction du sud de la capitale, le segment qui doit relier le lycée de Bonnevoie au stade se heurte, pour l'heure, à des questions d'utilisation de terrain. En particulier le long de la rue des Scillas, selon la présentation effectuée jeudi soir aux riverains.

Si la réalisation du tronçon entre la place de l'Etoile et la gare centrale figurait en haut de la liste des chantiers complexes du tram, d'autres défis attendent encore les constructeurs. Parmi eux, la concrétisation des voies entre le lycée de Bonnevoie et le stade de Luxembourg. Dernier segment de la première ligne de tram au sud de la capitale, le tracé de 3.700 mètres se heurte à un problème classique au Luxembourg. Celui de l'accès aux terrains.


Howald se dotera bien d'une nouvelle skyline
Un mois après la publication du PAP destiné à construire cinq immeubles le long de la rue des Scillas, une seule réclamation a été déposée. Cette dernière ne serait «pas de nature à empêcher la mise en oeuvre du projet», assure le bourgmestre d'Hesperange.

Bien que le tram circulera principalement sur des biens appartenant à l'Etat, l'utilisation de quelques parcelles pour les aménagements imaginés fait encore défaut à ce stade, selon les plans dévoilés aux riverains de Howald jeudi soir par François Bausch (Déi Gréng). Au cœur des difficultés actuelles, certaines parcelles situées le long de la rue des Scillas, appartenant à Bétons Feidt et à Olos Fund.

«Pour le moment, nous avons plusieurs solutions provisoires», indique le ministre de la Mobilité en évoquant toutefois «des retards» pour la mise en place de certaines infrastructures. Si le tracé du tram en lui-même ne devrait être que légèrement impacté, il devrait en aller différemment des couloirs de bus prévus sur le pont en Y voué à desservir la gare de Howald ou le nombre de voies de circulation avant d'atteindre le futur double tunnel du Rangwee

«Pour la partie de terrain appartenant à Olos Fund, nous allons faire passer le tram sur une seule voie au lieu de deux le temps d'avoir un accès total», précise François Bausch. Quant à la parcelle appartenant à Bétons Feidt et sur laquelle se trouve actuellement l'atelier de la société, «deux variantes provisoires sont prévues, même si nous sommes toujours en négociations pour aboutir à une convention», note le ministre qui se donne «jusqu'à l'été» pour parvenir à une solution. 

Faute de quoi une alternative «beaucoup plus compliquée» devra être mise en oeuvre. En clair, l'impossibilité de construire l'arrêt de tram prévu à cet endroit et l'impossibilité de faire circuler le tram sur cette partie du tracé à une cadence élevée. A l'écart de trois minutes escompté aux heures de pointe, cette option ne permettrait la présence d'une rame que «toutes les six ou sept minutes». Sans oublier que ce scénario ne rendrait possible la création que d'une seule voie de circulation pour les voitures sur une longueur de plus de 150 mètres. Et donc annihiler, pour un temps, la volonté de fluidifier le trafic dans cette partie du territoire.

Car d'ici 2023, l'actuelle rue des Scillas doit profondément changer de visage pour se transformer en axe stratégique d'accès à la capitale. Les deux voies de circulation actuelles vont donc céder leur place à un ensemble multimodal où se côtoieront bus, cyclistes, piétons, tram et voitures. Une réorganisation qui va non seulement mettre en place une nouvelle organisation de l'espace, mais aussi faire gagner de la valeur à ces terrains. 

Un aspect financier qui n'a pas échappé à certains investisseurs, puisque la rue des Scillas va notamment voir sortir de terre un nouvel ensemble de 45.000 m2 sur l'emplacement de l'actuel Howald Retail Park. Bétons Feidt, lui aussi, envisage la réalisation d'un projet immobilier sur son terrain, une fois son déménagement vers Cessange concrétisé. La question de l'avenir des terrains appartenant à Olos Fund reste à ce jour ouverte. Et ce, jusqu'à ce que le conflit entre les deux propriétaires, Eric Lux et Flavio Becca, trouve une issue...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En parallèle des travaux voués à permettre l'élargissement de cet axe pour y permettre notamment le passage du tram, d'autres se déroulent à hauteur de l'ancien Retail Park. Plusieurs bâtiments destinés à héberger des bureaux, du commerce et des logements sortiront de terre d'ici la mi-2024.
Lok , Rue des Scillas Howald , Terrain Anc Buffalo Grill Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Plusieurs projets d'envergure figurent sur la table du ministre de la Mobilité en vue de fluidifier la circulation dans et autour de Luxembourg-Ville. Entre création de nouvelles voies douces et refonte de celles existantes, l'ambition multimodale ne manque pas.
Gratis öffentlicher Transport, Tram, Luxtram, Mobilität, Bus, Kirchberg, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Pour relier la Cloche d'Or, le tracé de l'épine dorsale des transports en commun de la capitale doit emprunter la rue des Scillas. Problème: une partie des terrains de cet axe stratégique appartient à Olos Fund, au centre d'une bataille juridique entre les deux hommes d'affaires.
rue des Scillas à Howald - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'Etat investira sept millions d'euros dans le futur ouvrage reliant les deux quartiers. Mais le ministère de la Mobilité doit aussi prévoir un peu d'argent pour l'achat de terrains indispensables au futur passage du tram.
Der Bau der Brücke, die Tram, Busse, Radfahrer und Fußgänger vom Howald zum Ban de Gasperich führt, wird mit 7 Millionen Euro zu Buche schlagen.
Un mois après la publication du PAP destiné à construire cinq immeubles le long de la rue des Scillas, une seule réclamation a été déposée. Cette dernière ne serait «pas de nature à empêcher la mise en oeuvre du projet», assure le bourgmestre d'Hesperange.