Changer d'édition

Plus que neuf centres de dépistage en service
Luxembourg 2 min. 28.07.2020

Plus que neuf centres de dépistage en service

Au pic de leur activité, les stations ont pu réaliser jusqu'à 16.000 tests en un jour.

Plus que neuf centres de dépistage en service

Au pic de leur activité, les stations ont pu réaliser jusqu'à 16.000 tests en un jour.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 28.07.2020

Plus que neuf centres de dépistage en service

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Sept stations (sur les 16 installées dans le pays) vont être mises en veille jusqu'à la fin des vacances. A partir de septembre, la Direction de la Santé luxembourgeoise redéfinira ses choix de testing. Il est vrai que les tentes ne seront plus forcément adaptées aux conditions automnales par exemple.

C'en est fini de la première phase de la campagne de dépistage à grande échelle au Luxembourg. Et, officiellement, l'appel d'offres pour la seconde phase vient tout juste d'être lancé. Aussi fallait-il organiser une transition pour que les tests se poursuivent, d'autant plus que l'infection reprenait en vigueur. Le ministère de la Santé annonce : le relais estival se fera en mode restreint. Choix a ainsi été fait de ne laisser ouverts que neuf sites de dépistage sur l'ensemble du territoire.

L'information a été donnée, mardi, par le Luxembourg Institute oh Health (LIH) qui coordonnait ces premiers mois de «large scale testing». L'Institut supervisera ainsi les opérations uniquement aux emplacements suivants pour les semaines à venir:

  • Schieren Colmar N7
  • Parc Hosingen 
  • Luxembourg : P&R Bouillon, Rotondes, parking du rond-point Raemerich et parking Adenauer au Kirchberg
  •  Frisange
  • P&R Steinfort
  • Bascharage : ZI Bommelscheuer

Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Seize sites de dépistage, 350 emplois, et demain?
La phase I du dépistage massif au Luxembourg prendra fin ce week-end après deux mois de fonctionnement. Retour sur un dispositif inédit à l'échelle du pays et qui s'apprête à être prolongé jusqu'à... mars 2021.

Sans préjuger de la forme que prendra, à la rentrée, la deuxième phase de dépistage, il est déjà certain que le ministère de la Santé attendra du prestataire retenu qu'il lui propose d'autres formes de testing. «Une stratégie modifiée» pour reprendre les termes du LIH. Si le drive-in est passé entre les gouttes ces derniers mois, pas sûr en effet qu'il s'agisse là du moyen le plus confortable pour les équipes de travailler jusqu'à mars 2021. Car c'est actuellement cette date qui a été votée à l'unanimité par les députés comme terme de la nouvelle phase.

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a aussi à l'occasion évoqué un dépistage qui se fasse au plus près des habitants, des travailleurs, des lieux de vie. Il y a donc fort à parier que des systèmes mobiles seront mis en service à l'avenir. Sachant qu'il appartiendra à la Direction de la Santé de définir la hauteur de ses exigences. 

Dans le précédent marché, il était question d'une capacité quotidienne pouvant monter à 20.000 tests (inclus donc analyses et compte-rendus aux intéressés). Une lourde organisation qui a fait ses preuves, et réussit même à dépasser les 16.000 tests effectués en un jour par les équipes recrutées par les Laboratoires Réunis. Au total, 380.000 tests auront été effectués sur la période.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»
Pour Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health (LIH), la hausse du nombre de nouvelles infections covid-19 ralentit. Et ce dernier d'estimer que le Luxembourg se trouve «sur la bonne voie» malgré la présence évidente de la deuxième vague.
Prof. Dr. Ulf Nehrbass, directeur du LIH et représentant de la Task Force COVID-19 Research Luxembourg
Les eaux du Sud concentrent davantage de traces du virus
La quasi-totalité des eaux usées du pays présentent des empreintes du coronavirus et une forte progression de sa concentration est observée dans les stations d'épuration des bassins versants de Bettembourg et Pétange, révèle ce mardi l'étude Coronastep.
Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond
Vu l'augmentation des cas de covid-19 depuis deux semaines, les chercheurs de Research Luxembourg ont rappelé ce jeudi l'importance des tests à grande échelle. Une stratégie qui doit permettre d'éviter la seconde vague.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort