Changer d'édition

Plus du tiers des nouveaux cas covid+ sont vaccinés
Luxembourg 3 min. 05.11.2021 Cet article est archivé
Santé au Luxembourg

Plus du tiers des nouveaux cas covid+ sont vaccinés

Au Luxembourg, 838.598 doses de vaccin anti-covid ont déjà été administrées.
Santé au Luxembourg

Plus du tiers des nouveaux cas covid+ sont vaccinés

Au Luxembourg, 838.598 doses de vaccin anti-covid ont déjà été administrées.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 05.11.2021 Cet article est archivé
Santé au Luxembourg

Plus du tiers des nouveaux cas covid+ sont vaccinés

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Laboratoire national de santé note dans son dernier rapport hebdomadaire que 38,7% des infections SARS-CoV2 constatées concernaient des sujets ayant déjà reçu a minima une dose anti-virale.

Comme depuis août, c'est toujours la souche indienne du virus qui est la cause de la totalité des nouvelles infections covid relevées au Luxembourg. Le Laboratoire national de santé (LNS) en a encore établi le constat dans son analyse des échantillons covid+ de la dernière semaine d'octobre. Ainsi, le variant Delta est-il le seul en circulation dans le pays. Un Grand-Duché qui a vu, jeudi, le nombre de sujets dépistés positifs au coronavirus bondir comme jamais depuis décembre 2020 (432 en 24 heures). 

Mais à bien regarder le rapport Revilux de la semaine 43, il est aussi indiqué que pour 38,7% des échantillons covid+ analysés, le virus a été repéré chez des personnes ayant déjà été vaccinées. Signe que le coronavirus, s'il trouve facilement des voies d'entrée chez les non-vaccinés, peut aussi atteindre des personnes ''piquées''. Cette fois, les chercheurs du LNS notent que la situation s'est révélée dans 38,7% des tests analysés.

Cependant, cette «percée vaccinale» a déjà été bien plus forte dans les semaines passées. Ainsi, dans le bilan publié le 22 octobre dernier, le laboratoire signalait que la moitié des nouveaux cas covid repérés avaient précédemment reçu une, deux voire possiblement trois doses vaccinales.

En soi, l'information est à relativiser. Déjà parce que les personnes contaminées n'ont pas forcément développé une forme symptomatique (légère ou sérieuse) de l'infection. De plus, jamais il n'a été dit que l'injection faisait rempart à 100% à une possible contamination. Par contre, les autorités ont fait passer le message que la vaccination anti-covid avait visiblement un impact sur les conséquences d'une infection, abaissant le degré de ''gravité'' de l'infection respiratoire liée au SARS-CoV2. 

Alors que la campagne vaccinale anti-covid a débuté en décembre 2020, les scientifiques s'accordent maintenant à dire que le niveau de protection face au virus est à «rebooster». De l'intérêt donc de cette troisième injection, dite «dose complémentaire» et cela particulièrement auprès des seniors et des personnes vulnérables. En effet, ces catégories voient leur degré d'immunité baisser plus rapidement qu'au sein de la population générale. 

D'où le choix du Luxembourg, depuis la rentrée, de progresser dans sa campagne de rappel à destination de ces types de résidents en priorité.  Et d'envisager de l'étendre aux soignants volontaires, à l'image du choix effectué par les autorités belges

A l'heure actuelle, 25.252 troisièmes doses ont été administrées au Grand-Duché. Selon les données officielles, 76% de la population aurait été vaccinée. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'administration de la Santé estime à 3.203 le nombre d'infections covid actives au Luxembourg. Le pays n'avait pas enregistré un tel niveau d'infections depuis sept mois.
Une soignante qui n'acceptait pas de se plier au contrôle de son état sanitaire avant de prendre son service a été mise à la porte des Hôpitaux Robert-Schuman. Une exception qui pointe le flou de la loi.
A nurse pushes a resident in her wheelchair at the SenVital elderly home in Kleinmachnow outside Berlin May 28, 2013. Facing an acute shortage of skilled applicants among its own workforce, German institutions in the care sector increasingly turn to southern European countries to hire trained nursing staff who are willing to work abroad despite the langue barrier in order to escape unemployment at home. The SenVital home for the elderly outside Berlin has accepted five qualified nurses from Spain as their staff, providing eight months of language training and additional care schooling needed to attain the German nursing concession.  Some 100 Spaniards applied for the ten vacancies SenVital had advertised across its various houses.  REUTERS/Thomas Peter (GERMANY  - Tags: HEALTH BUSINESS EMPLOYMENT)
Trois jours avant l'entrée en vigueur du nouveau régime CovidCheck, Serge Wilmes, premier échevin de la capitale, indique que les bons mis à disposition de tous au prix de cinq euros ne seront pas distribués de manière illimitée. Aussi bien en termes de durée que de quota individuel.
TOPSHOT - A health worker tests a person at a free of charge Covid-19 quick test center on February 3, 2021, in Naumburg, eastern Germany. - The Burgenland district is by far the district with the highest number of infections in Saxony-Anhalt. (Photo by Ronny Hartmann / AFP)