Changer d'édition

«Plus de la moitié des députés sont scouts»
Luxembourg 1 2 min. 01.03.2019 Cet article est archivé

«Plus de la moitié des députés sont scouts»

François Benoy lors de sa prestation de serment à la Chambre le 27 novembre 2018. Le jeune député vert a fait une vraie carrière chez les Lëtzebuerger Scouten a Guiden (LGS).

«Plus de la moitié des députés sont scouts»

François Benoy lors de sa prestation de serment à la Chambre le 27 novembre 2018. Le jeune député vert a fait une vraie carrière chez les Lëtzebuerger Scouten a Guiden (LGS).
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 1 2 min. 01.03.2019 Cet article est archivé

«Plus de la moitié des députés sont scouts»

Maurice FICK
Maurice FICK
La plus grande fédération de scouts du Luxembourg, la LGS, fête ses cent ans ce vendredi. Savez-vous qu'à la Chambre des députés, un groupe de députés défend les intérêts des scouts? Et qu'un seul «chef scout» incarne le scoutisme au Luxembourg?

Elle est peu ou pas connue mais «une particularité du parlement luxembourgeois est d'avoir formé un groupe de scouts parlementaires», explique Yves Marchi, commissaire général adjoint des Lëtzebuerger Guiden a scouten (LGS), le plus grand mouvement de jeunes au Luxembourg qui célébrera officiellement son centenaire ce vendredi soir à la salle des fêtes de l'Athénée à Luxembourg.

Ce sont des parlementaires scouts qui ont «une certaine fierté à manifester leur appartenance actuelle ou passée au mouvement» du scoutisme explique Yves Marchi. Avant de préciser que le scoutisme compte aussi dans ses rangs des ministres comme «Corinne Cahen et Claude Meisch qui sont aussi très fiers de leurs racines guides et scouts»:

C'est la benjamine des députés et membre des Verts, Djuna Bernard, qui est la présidente du Groupe interparlementaire du scoutisme depuis le 31 janvier 2019. «Plus de la moitié des députés font partie de l'assemblée parlementaire des scouts qui s'organise de manière informelle», explique la jeune femme «éclaireuse» de la FNEL devenue députée.

Ce groupe compte, d'après un document que nous nous sommes procuré, exactement 33 députés parmi les 60 qui siègent à la Chambre. Tous les partis et sensibilités politiques sont représentés. On peut noter que la majorité des parlementaires scouts sont issus des rangs du CSV (13), suivent Les Verts (7) et les DP (7). Seuls trois sont socialistes.

Claude Wiseler (CSV) et Djuna Bernard (Les Verts) sont membres du Groupe interparlementaire du scoutisme.
Claude Wiseler (CSV) et Djuna Bernard (Les Verts) sont membres du Groupe interparlementaire du scoutisme.
Photo: Guy Jallay

Ces députés sont toujours scouts -comme Djuna Bernard et François Benoy (Les Verts) par exemple- d'anciens scouts qui sont restés engagés localement -comme Gast Gibéryen (ADR) et Alex Bodry (LSAP) à Dudelange- ou «des gens qui se sentent proches du scoutisme», comme la plupart d'entre eux.

«Nous nous voyons deux à trois fois par an» et l'objectif est de «défendre les intérêts des scouts luxembourgeois lorsqu'ils rencontrent des problèmes liés à des choses très pratiques comme le transport vers un centre de formation par exemple. C'est toujours assez informel», résume Djuna Bernard, qui a été commissaire internationale, c'est-à-dire responsable de toutes les Affaires étrangères, pour le Scouting in Luxembourg qui regroupe la FNEL et les LGS.


Sur le même sujet

Les LGS, «plus grand mouvement de jeunes au Luxembourg»
Ce vendredi se tient la journée mondiale du scoutisme, mouvement qui compte près de 10.000 adhérents au Grand-Duché. Alors qu'ils s'apprêtent à fêter leur centième anniversaire, comment les Lëtzebuerger Guiden a Scouten (LGS) parviennent-ils toujours à intéresser les jeunes? Réponses en vidéo.