Changer d'édition

Plus de 500 start-up au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 18.01.2022
Economie

Plus de 500 start-up au Luxembourg

Nasir Zubairi, chef de la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT) fait visiter les locaux aux ministres.
Economie

Plus de 500 start-up au Luxembourg

Nasir Zubairi, chef de la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT) fait visiter les locaux aux ministres.
Photo: SIP
Luxembourg 2 min. 18.01.2022
Economie

Plus de 500 start-up au Luxembourg

Le ministre de l'Économie Franz Fayot et le ministre du Travail Georges Engel ont visité la House of Startups.

(m. m. avec MeM) - Lundi, le ministre de l'Économie Franz Fayot et le ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire, Georges Engel, ont visité la House of Startups


La vague de faillites pas encore en vue
1.199 entreprises ont mis la clé sous la porte en 2021. Un nombre quasiment identique à celui de 2020, grâce aux aides mises en place suite à la crise sanitaire.

Ouverte en 2018, la House of Startups accueille entre 150 et 200 start-up sur une surface de près de 6.000 mètres carrés. En tant qu'infrastructure mise en place par la Chambre de Commerce dans le but de fédérer et de soutenir l'écosystème des startups au Luxembourg, elle réunit sous un même toit plusieurs centres d'innovation, incubateurs, accélérateurs et sociétés de conseil aux startups. 

Parmi eux, la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT), dédiée aux FinTech, le Luxembourg-City Incubator (LCI), créé par la Chambre de Commerce en partenariat avec la Ville de Luxembourg, «Le Village by C», l'incubateur international du groupe Crédit Agricole, et l'International Climate Finance Accelerator (ICFA). La Maison de l'économie sociale et de l'innovation sociale (MeSIS) est hébergée depuis octobre 2021 au sein du LCI.    

Programmes de soutien pour le financement initial 

Lorsqu'ils se trouvent en difficulté, les indépendants peuvent déposer une demande d'aide d'urgence. Le gouvernement veut les soutenir à hauteur de 2.500 euros chacun. Le ministère de l'Économie encourage par ailleurs l'innovation en accompagnant activement les start-up et les jeunes entreprises par le biais de différentes initiatives et aides publiques. 

Lundi, les ministres ont assisté aux présentations des start-up No Big Deal, Vingineers, Waves, GreenWorlder et Zorfitfy : ces start-up s'étaient qualifiées pour le programme Fit4Start ou avaient été identifiées comme jeunes entreprises innovantes. Le ministre de l'Economie Franz Fayot a déclaré après la visite : «L'écosystème luxembourgeois des start-up n'a cessé de croître ces dernières années et compte aujourd'hui plus de 500 start-up (...) La House of Startups est une infrastructure clé qui complète efficacement l'offre de services et les programmes d'accompagnement proposés aux start-up notamment par Luxinnovation et mes services au sein du ministère de l'Economie». 

Georges Engel, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire, a ajouté : «Depuis son ouverture en 2018, la MeSIS est devenue le lieu de référence et d'échange pour tous ceux qui s'intéressent à l'économie sociale et solidaire. Le Guichet unique a pu accompagner des entrepreneurs sociaux en herbe et contribuer ainsi à la création de 40 entreprises à impact sociétal». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de ce samedi, la règle de la 3G (testé, guéri ou vacciné) sera obligatoire sur le lieu de travail. Malgré quelques conflits, les entreprises se montrent jusqu'à présent majoritairement sereines.
Avec une inflation qui menace de durer, une reprise retardée par la crise covid, l'instance aimerait bien se débarrasser du dispositif d'augmentation des salaires qu'elle qualifie de «fardeau supplémentaire».
Wirtschaft, Carlo Thelen, Christel Chatelain, 2022 Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Au 1er janvier 2020, Philippe Linster prendra la direction de la Host. Il compte rendre l'écosystème start-up plus visible auprès du grand public, en espérant ainsi susciter des vocations.
Wirtschaft, House of Start-Ups, Philippe LINSTER, directeur HOST  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort