Changer d'édition

Plus de 50% d'entre eux: Les immigrés préfèrent le Luxembourg à leur pays d'origine
Luxembourg 2 min. 28.12.2016

Plus de 50% d'entre eux: Les immigrés préfèrent le Luxembourg à leur pays d'origine

Une large majeure partie des immigrés* manifeste ainsi un profond attachement au Luxembourg.

Plus de 50% d'entre eux: Les immigrés préfèrent le Luxembourg à leur pays d'origine

Une large majeure partie des immigrés* manifeste ainsi un profond attachement au Luxembourg.
Shutterstock
Luxembourg 2 min. 28.12.2016

Plus de 50% d'entre eux: Les immigrés préfèrent le Luxembourg à leur pays d'origine

Une récente étude du ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région souligne l'attachement profond des immigrés présents au Luxembourg. Plus de 50% d'entre eux préfèrent le Grand-Duché, leur pays d'accueil, à leur pays d'origine.

(SW) - Une récente étude du ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région souligne l'attachement profond des immigrés* présents au Luxembourg.

Une large majeure partie des immigrés* manifeste ainsi un profond attachement au Luxembourg. Ils aspirent majoritairement à y vieillir, quitte à faire des va-et-vient avec leur pays d’origine. 

Plus de 50% d'entre eux (UE et hors UE) préfèrent le Luxembourg à leur pays d'origine et souhaiteraient acquérir la nationalité.

Cet «enracinement» se fait au fil du temps. Les années passées au Luxembourg, les expériences de vie, qui contribuent peu à peu à favoriser cet ancrage. 

Ce n’est pas l’âge des individus qui oriente ici les réponses, mais l’année d’arrivée (en général dans les années 80), et donc les expériences cumulées de vie sociale au Luxembourg: avoir des enfants, un travail, un logement, des réseaux sociaux. Peu à peu, l’incertitude de partir diminue.

Pourquoi restent-ils au Luxembourg?

Les immigrés* arrivent au Luxembourg car ils y ont trouvé un travail, comptent y rester après leur retraite et, majoritairement, s’y faire inhumer.

Ils s’orientent plutôt vers une prise en charge par des institutions luxembourgeoises lors du vieillissement (homes, maisons de retraite, hôpitaux…) et sont moins enclins à valoriser ou mobiliser la solidarité intrafamiliale.

Mais pourquoi sont-ils si nombreux à vouloir rester au Luxembourg? Tout simplement parce qu'ils s'y sentent bien. 

Le maintien au Luxembourg est favorisé par des éléments symboliques comme l’attachement au pays, la volonté d’acquérir la nationalité luxembourgeoise... Viennent ensuite des raisons plus pragmatiques comme le logement ou la famille qui recueille plus de 50 % d’approbations.

L'immigration rajeunit la population luxembourgeoise

L'immigration a toujours joué un rôle de rajeunissement de la population globale, l’âge moyen par nationalité tend à le confirmer: 38,7 ans pour les habitants du Grand-Duché. 

Mais il y a une différence significative entre les Luxembourgeois (41,3 ans) et les étrangers (35,3 ans), soit 6 années d’écart.


*Nous parlons ici d'immigrés dont le pays d'origine est le Portugal, l'Italie, la Belgique, la France, le Cap Vert et l'Ex-Yougoslavie, toujours d'après cette étude.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Comment voyez-vous l'avenir du Luxembourg en 2030?
A quoi ressemblera notre vie au Luxembourg en 2030? Qualité de vie, façon de travailler, de se déplacer, accès au logement, transformation énergétique, diversification économique,... le sondage d'opinions Quest, réalisé en collaboration avec le «Luxemburger Wort», aborde tous ces grands thèmes résumés ici en 10 graphiques.
Diane Adehm: «L'intégration passe quelque part par le luxembourgeois»
Elle dit avoir appris à parler le français à Namur. Mariée à un Français qui a acquis la double nationalité, la députée Diane Adehm, estime que «la langue luxembourgeoise, c'est vraiment le moyen d'intégration des étrangers». Alors qu'elle n'avait jamais eu l'intention d'entrer en politique, cette battante affiche un parcours sans faute qui pourrait jouer en sa faveur en octobre. Mais que veut Diane?
22.1.WO fr / Hesperange /  ITV Diane Adehm , CSV / Frankophonie /  Foto:Guy Jallay
Enquête d'opinion PolitMonitor: Nouvelle loi sur la nationalité: 3 propositions reçues sur 5
Alors que l'avant-projet de loi sur la nationalité luxembourgeoise est dans les tuyaux, le nouveau PolitMonitor révèle ce mardi que la population est favorable aux propositions du gouvernement liées au droit du sol et à la domiciliation. Mais l'idée d'acquérir la nationalité via le mariage (ou pacs) et de simplifier le test de langue, divisent clairement électeurs et étrangers.