Changer d'édition

Plus de 250 cyclistes manifestent à Luxembourg: François Bausch vient avec des "solutions"
Luxembourg 13 3 min. 24.02.2014

Plus de 250 cyclistes manifestent à Luxembourg: François Bausch vient avec des "solutions"

Les cyclistes sont venus nombreux ce lundi à l'heure du déjeuner pour réclamer une "Place pour le vélo sur le Pont Adolphe" lorsqu'il sera réhabilité. Le ministre François Bausch, venu à leur rencontre, envisage d'"élargir le trottoir sur le Pont Adolphe" ou de construire tout près "une nouvelle passerelle dédiée à la mobilité douce".

La Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI) a mobilisé au-delà de ses attentes ce lundi puisqu'environ 250 cyclistes de tous âges sont venus manifester à vélo leur mécontentement sur le Pont Adolphe en pleine heure de pointe. Un spectacle étonnant pour tous les automobilistes qui ont transité entre le centre-ville de Luxembourg et la gare à l'heure du déjeuner mais qui n'a pas eu d'incidence sur le trafic routier, la police surveillant la vague de cyclistes de près.

"Nous voulons une piste et c'est celle que nous allons empruntez", a lancé en préambule de la manifestation Gust Muller, le président de la LVI, en priant les cyclistes de rester sage et de ne pas bloquer la circulation. Non seulement les cyclistes de la capitale devront faire 1,6 km de détour durant les 36 mois de travaux à venir car rien n'a été prévu pour eux sur le Pont bleu provisoire mais en plus, le projet de loi de réhabilitation du Pont Adolphe ne prévoit pas l'aménagement d'une piste cyclable!

Venu à leur rencontre et à vélo s'il vous plaît, François Bausch, le ministre du Développement durable et des Infrastructures a pris le mégaphone devant tous les vélos arrêtés au beau milieu du pont pour lancer: "On ne peut pas laisser un tel pont sans aucune solution", sous-entendu pour permettre un passage en douceur des vélos.

Une nouvelle passerelle en béton ou en acier

François Bausch a assuré que dès son arrivée au ministère, le 5 décembre 2013, il a fait plancher les experts de ses services ministériels sur la question. Résultat: "Il y a deux solutions envisageables: l'élargissement du trottoir sur le Pont Adolphe car de nouveaux calculs ont permis de constater que l'espace réservé au tram est trop grand ou une nouvelle passerelle pour les vélos et la mobilité douce mais selon un coût qui se tiendra dans des limites raisonnables".

Une hypothèse pour laquelle trois variantes ont déjà été étudiées: "deux ponts en arc et un pont caténaire. Les arcs pourraient être en béton ou en acier. La variante béton a été estimée à 4,2 millions alors que la variante en acier était estimée à 4,9 millions et la variante caténaire à 6,8 millions d’euros", explique en détail le ministère dans un communiqué.

Enfin, le ministre envisage une 3e solution pour les cyclistes: élargir la passerelle existante ("Al Bréck") car parallèlement à la mise en service du tram, les réseaux de bus AVL et RGTR seront réorganisés. Les bus emprunteront alors l'actuelle piste cyclable dans sens ville-gare. Du coup, il est envisagé d'élargir la passerelle côté ouest pour créer une  voie mixte piétons/vélos. Une première estimation budgétaire avance 2,5 à 3 millions d'euros de travaux.

D'ores et déjà, la LVI a décroché un rendez-vous avec le ministre des Infrastructures le 17 mars et verra, au préalable, les responsables communaux.

Maurice Fick


Sur le même sujet