Changer d'édition

Plus d'IRM, moins de délais d'attente
Luxembourg 11.05.2021

Plus d'IRM, moins de délais d'attente

En juin dernier, par exemple, c'est l'hôpital Kirchberg qui recevait son nouvel IRM.

Plus d'IRM, moins de délais d'attente

En juin dernier, par exemple, c'est l'hôpital Kirchberg qui recevait son nouvel IRM.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 11.05.2021

Plus d'IRM, moins de délais d'attente

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Il faut tout de même compter au minimum trois semaines de patience avant d'obtenir un rendez-vous pour une imagerie médicale au Luxembourg. Et cela même si tous les centres hospitaliers ont été dotés d'un équipement de plus l'an passé.

Avec une douzaine d'appareils d'imagerie par résonance magnétique (IRM) désormais en service au pays, les patients ont moins à patienter avant de passer dans ce type d'appareillage, c'est un fait. Les délais ont même considérablement chuté pour ce type d'examen, particulièrement utilisé dans le diagnostic et le suivi des cancers. Mais même plus courte, l'attente peut être encore bien longue pour un malade qui, en moyenne, au CHL par exemple doit encore attendre un mois et demi avant d'obtenir un rendez-vous...


La CNS payera sa part pour les nouvelles IRM
Il n'y a plus d'incertitudes quant au financement des quatre nouveaux appareils d'imagerie par résonance magnétique. L'Etat payera 80%, le reste sera à la charge de la CNS, annonce vendredi le ministère de la Sécurité sociale.

C'est bien long, mais la ministre de la Santé rappelle, ce mardi, que pareille consultation au Centre hospitalier de Luxembourg pouvait encore prendre 80 jours il y a deux ans encore... Et si le CHL a réussi à diviser de moitié son temps d'attente, les autres établissements ont aussi sérieusement réduit leur délai avant qu'un patient puisse bénéficier d'une IRM. Paulette Lenert (LSAP) a d'ailleurs dévoilé le détail de l'attente moyenne, dans une réponse parlementaire adressée au député socialiste Mars di Bartolomeo.

Pour un rendez-vous ''rapide", mieux vaut ainsi demander une consultation au Centre hospitalier Emile-Mayrisch. Le CHEM indique avoir raccourci l'attente de 51 jours en 2018 à 23 jours désormais. Les Hôpitaux Robert-Schuman demandent, eux, 28 jours de patience actuellement (mais contre 73 jours il y a deux ans encore). Quand du côté d'Ettelbrück, au Centre hospitalier du Nord, l'attente est passée de 47 jours en 2018 à 34 jours en 2020.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Six mois après le lancement du dossier de soins partagé, plus de 461.000 bases de documentation ont été ouvertes. Un léger bémol toutefois derrière ce succès, les résultats provenant du dépistage à grande échelle du nouveau coronavirus n'apparaissent pas.
Depuis ce lundi, l'hôpital d'Ettelbruck abrite un appareil d'imagerie par résonance magnétique flambant neuf. Il ne sera toutefois pleinement opérationnel qu'en septembre.
Les nouveaux appareils achetés en urgence sont aujourd'hui installés au sein des quatre groupes hospitaliers luxembourgeois. Actuellement, ils ne sont utilisés que pour le diagnostic et l'observation des patients atteints de covid-19.
Mit dem CT-Scanner lassen sich sogenannte Milchglastrübungen auf der Lunge erkennen, die typisch für Covid-19 sind.
Le centre hospitalier d'Esch-sur-Alzette dispose désormais d'un nouvel appareil d'imagerie par résonance magnétique. Et c'est de façon spectaculaire que l'outil médical a été livré.