Changer d'édition

Plan d'action «Moto» dès ce lundi
Luxembourg 2 min. 08.04.2019 Cet article est archivé

Plan d'action «Moto» dès ce lundi

Le gouvernement lance un plan d'action en 13 mesures pour mieux sécuriser les deux-roues sur route.

Plan d'action «Moto» dès ce lundi

Le gouvernement lance un plan d'action en 13 mesures pour mieux sécuriser les deux-roues sur route.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 08.04.2019 Cet article est archivé

Plan d'action «Moto» dès ce lundi

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Les autorités du pays lancent une campagne de sensibilisation jusqu'au 15 mai prochain contre l'insécurité routière des motocyclistes, afin de réduire le nombre des deux-roues victimes de la route.

Vendredi dernier, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics François Bausch (Déi Gréng) a présenté la nouvelle campagne de sensibilisation contre l'insécurité routière des motocyclistes «D'Strooss ass keng Rennstreck» (la route n'est pas un circuit de course). 

L‘opération qui débute ce lundi et se terminera le 15 mai prochain, est menée conjointement par le ministère de la Mobilité et des Travaux publics, la Sécurité routière, l'administration des Ponts et Chaussées et la police. 

«Même si les accidents de la route connaissent une évolution positive depuis quelques années, les motocyclistes, surtout en provenance des pays limitrophes, représentent un pourcentage élevé du nombre total des victimes de la route», a rappelé François Bausch vendredi, lors de la présentation de la campagne. 

Pour l'occasion, un groupe de travail composé d'acteurs de la sécurité routière et de plusieurs associations de motocyclistes a planché sur un plan d'action qui compte 13 mesures  visant à renforcer la sécurité des deux-roues sur route.

La principale vise à combattre l'excès de vitesse qui n'épargne pas les motards. En été dernier, un contrôle radar avait en effet révélé que la moitié des 443 infractions enregistrées avaient été commises par des motocyclistes. «C'est pourquoi la police effectuera des contrôles plus systématiques de vitesse, de papiers et d'état des véhicules surtout pendant les weekends ensoleillés au Nord du pays,» a prévenu Bausch. 

Motards étrangers aussi «interpellés»

Parmi les autres mesures sur la feuille de route ministérielle, la sécurisation des zones dangereuses par la pose de glissières, et l'introduction d'une 4e journée «Fit for your bike» au Centre de formation pour conducteurs à Colmar-Berg.

Les motocyclistes étrangers seront eux aussi «interpellés» via les réseaux sociaux. «L'objectif de la nouvelle campagne est de sensibiliser les motocyclistes résidents sur le danger de mort en cas de vitesse excessive, mais aussi de prévenir les motocyclistes étrangers que nos routes sont belles, mais dangereuses» et qu'un comportement non adapté aux circonstances peut être fatal», a poursuivi François Bausch.

La campagne sera illustrée par des annonces presse, ainsi que par des spots TV et cinéma. Elle s'affichera également sur 45 panneaux routiers, 340 panneaux publicitaires, sur les abri-tram et bus, sur Internet et sur les médias sociaux. 


Sur le même sujet

Alors que la circulation a diminué au Luxembourg en raison du confinement et du télétravail, le nombre de morts a quant à lui augmenté de 18% sur les douze derniers mois. Pourtant, la mortalité routière est à la baisse depuis le début des années 2010.
Contrairement à la Belgique et à la France, le Luxembourg n'autorise pas les motocyclistes à se faufiler entre les voitures dans les embouteillages. Selon François Bausch, ministre de la Mobilité, il n'y a pas lieu d'introduire cette pratique «pour des raisons de sécurité routière».
Lokales, Illustration, Verkehr, Mobilität, Stau, Rückspiegel, Motorradfahrer gut sichtbar, Motorrad überholt Spur in der Mitte  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le ministre de la Mobilité, François Bausch, a présenté ce lundi matin le nouveau plan d'action national en matière de sécurité routière. Au total, 31 mesures seront mises en place d'ici la fin de la législature.
15.9. Radars Fixes / Garnich- Wandhaff Foto:Guy Jallay
Avec l'aide de Carine Nickels, accidentée de la route et membre de l'Association des Victimes de la Route, le gouvernement entamera fin septembre une nouvelle campagne de prévention en sécurité routière axée sur les séquelles, physiques et psychiques, engendrées par les accidents.
Le STATEC vient de publier son bilan des accidents de la route pour l'année 2016. Premier constat: les accidents mortels liés à la vitesse ou l'alcool ont chuté, et on dénombre beaucoup moins de morts et de personnes blessées.
François Bausch a initié une campagne de sensibilisation ayant comme objectif de sensibiliser les conducteurs et piétons aux dangers liés au téléphone, soit pendant la conduite en voiture, bus ou camion, soit à vélo ou à pied.