Changer d'édition

"Ping calls": des centaines de Luxembourgeois arnaqués

"Ping calls": des centaines de Luxembourgeois arnaqués

Police
Luxembourg 09.02.2018

"Ping calls": des centaines de Luxembourgeois arnaqués

Ne répondez pas, ne rappelez pas!

(ChB) - Fin 2017, le Luxembourg a subi une vague d'arnaques au téléphone: un numéro tente de vous joindre, vous rappelez/répondez et... vous payez! Cette arnaque est connue sous le nom de "ping calls".

Si aucune plainte n'a été déposée, la police a enregistré plusieurs centaines d'incidents mettant en cause des conversations téléphoniques douteuses.

La police constate une augmentation de ces arnaques contre lesquelles l'Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) n'a pas les moyens de lutter.

e-Privacy: renforcer les pouvoirs de l'ILR

En Allemagne, la loi autorise la Bundesnetzagentur à interdire aux opérateurs de facturer des appels pour lesquels le but frauduleux est établi, comme c'est le cas pour les "ping calls".

Mais au Luxembourg, cette base légale n'existe pas. L'ILR ne peut pas intervenir de la même façon auprès des opérateurs de téléphonie.

"La transposition du futur Code européen des communications électroniques ou de la nouvelle directive e-Privacy sera l'occasion de renforcer les pouvoirs de l'ILR dans ce domaine", explique Xavier Bettel, Premier ministre et ministre des Communications.

Les personnes victimes d'une telle arnaque peuvent néanmoins s'adresser à leur opérateur, et en cas de désaccord, faire appel au service de médiation de l'ILR. 

Pour se protéger

Certains appareils affichent, en fonction des options activées, le pays de l'appelant. Il est aussi possible de bloquer les numéros d'appelants suspects.

Les opérateurs peuvent également bloquer les numéros suspects quand ils sont informés.

Les utilisateurs de téléphones mobiles sont appelés à redoubler de prudence et à ne pas rappeler sans vérification préalable les appelants de l'étranger qui leur sont inconnus.