Changer d'édition

Pics en Lorraine: Pourquoi n'y a-t-il pas d'alerte pollution à Luxembourg?
Luxembourg 5 min. 08.12.2016

Pics en Lorraine: Pourquoi n'y a-t-il pas d'alerte pollution à Luxembourg?

La capitale dans le brouillard

Pics en Lorraine: Pourquoi n'y a-t-il pas d'alerte pollution à Luxembourg?

La capitale dans le brouillard
archives LW
Luxembourg 5 min. 08.12.2016

Pics en Lorraine: Pourquoi n'y a-t-il pas d'alerte pollution à Luxembourg?

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Alors que Paris subit en ce moment un long et intense pic de pollution et qu'en Lorraine, la procédure d'alerte a été déclenchée dès le 1er décembre pour être maintenue jusqu'à ce jeudi, quelle est la situation au Luxembourg?

Par Christelle Brucker

Alors que l'agglomération de Paris subit en ce moment le plus long et le plus intense pic de pollution hivernal depuis au moins 10 ans, la circulation alternée est reconduite ce jeudi 8 décembre pour la troisième journée consécutive, et dès vendredi, cette mesure sera instaurée à Lyon, pour tenter de réduire la pollution aux particules fines.

En Lorraine, la procédure préfectorale d'alerte à la population a été déclenchée le 1er décembre et maintenue jusqu'à ce jeudi.

Luxembourg est aussi plongée dans le brouillard ces derniers jours mais aucune alerte n'a pourtant été émise par l'administration de l'Environnement. Pourquoi?

Serge Solagna, chargé d'études dirigeant et coordinateur su service de la surveillance et du contrôle de la qualité de l'air répond à nos questions.

Que se passe-t-il dans le centre et l'Est de la France?

Les alertes à la pollution se sont succédées ces derniers jours en Ile-de-France et dans l'Est. En cause, des polluants comme le NO2 et les PM10.

"On parle en fait d'oxyde d'azote et de particules fines en suspension. Issues de toutes les sources de combustion (voitures, chauffage, industrie, etc) puis piégées dans les gouttelettes du brouillard, elles pénètrent nos poumons et compliquent la vie des personnes sensibles." 

Dans ces régions, les seuils à ne pas dépasser pour la protection de la santé ont été franchis. D'où les mesures prises dans les grandes villes.

Pourquoi n'y a-t-il pas eu d'alerte à Luxembourg?

"Parce que les seuils d'alerte, qui sont les mêmes dans toute l'Union européenne, n'ont tout simplement pas été atteints ici, même si on a eu des valeurs limites sur le dioxyde d'azote (NO2) notamment au niveau de l'axe autoroutier contournant la capitale."

Serge Solagna est coordinateur du service de surveillance et du contrôle de la qualité de l'air
Serge Solagna est coordinateur du service de surveillance et du contrôle de la qualité de l'air
Anouk Antony

Le dioxyde d'azote est produit par les moteurs, il est donc un bon indicateur de la pollution d'origine automobile dans les analyses de la qualité de l'air. C'est lui qui a notamment fait grimper les valeurs en Lorraine, autour de Metz et Nancy qui sont de grands centres urbains (respectivement 221.000 et 254.000 habitants). 

Le 1er décembre, jour du pic de pollution aux particules fines en Lorraine, la station qui mesure la qualité de l'air à Luxembourg-Bonnevoie a détecté un taux de PM10 de 49 µg/m3 sur 24 heures. Or, le seuil d'alerte est fixé à... 50 µg/m3. 

"En terme de particules fines, on est plutôt bien lotis au Luxembourg, on n'a pas trop de soucis", observe Serge Solagna. "Pour les mesures de la qualité de l'air, nous disposons de 6 stations: 3 stations rurales à Beckerich, Beidweiler et Vianden, 2 stations à Luxembourg et une à Esch/Alzette. Il est rare que le seuil d'alerte soit atteint. La dernière fois c'était il y a deux ans, et toute la Grande Région était touchée."

Quels sont les seuils en vigueur?

Les valeurs limites fixées par la Commission européenne pour la protection de la santé humaine pour les PM10 sont de:

  • 50 µg/m3 en moyenne journalière (à ne pas dépasser plus de 35 jours par an)
  • 40 µg/m3 en moyenne annuelle.

"Au Luxembourg, nous nous situons entre 20 et 25 µg/m3 en moyenne annuelle." 

Serge Solagna admet que les efforts entrepris en faveur de la protection de l'environnement ces dernières années, notamment en ce qui concerne les modes de chauffage, ont contribué à une meilleure qualité de l'air: "On sait que les systèmes utilisant le bois ou le mazout rejettent beaucoup de PM10 donc en période de pic de pollution, ça compte."

C'est quoi la neige industrielle?

Un phénomène météorologique surprenant a été observé ces derniers jours dans les villes de l'Est de la France: il s'agit de neige industrielle, c'est-à-dire des chutes de flocons qui résultent directement de la pollution.

Avec les températures négatives, chauffages et cheminées tournent à plein régime dans les centres urbains et participent à l’augmentation des émissions de particules. Ces polluants stagnent au-dessus des agglomérations et avec la vapeur d’eau présente naturellement dans l’air, des flocons de neige se forment et finissent par tomber.

Ces averses de neige industrielle ont été observées en de nombreux endroits de Moselle ces derniers jours, avec parfois une couche de plusieurs centimètres, comme ici à Fameck.

Voici un schéma pour mieux comprendre la formation de ces flocons un peu particuliers:

Formation de la neige industrielle ou neige de pollution
Formation de la neige industrielle ou neige de pollution
La chaîne météo

Quel masque est efficace si on veut se protéger?

Vous souhaitez vous protéger des particules fines? Attention, un simple masque chirurgical ne sert à rien, ni même un masque pour le bricolage du dimanche.

D'après plusieurs études comparatives, c'est le masque 3M 9332 qui apparaît comme l’un des meilleurs choix contre les particules fines PM2,5 et PM10. Il est jetable, certifié FFP3, et arrive en tête de plusieurs classements indépendants.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.