Philippe Tibesar collectionne les vélos et leurs histoires

"Vacciné avec un rayon de vélo", Philippe Tibesar collectionne les deux-roues avec et sans pédales. Du vélocipède de Michaux en passant par les vélos de course des Luxembourgeois Charly Gaul ou Kim Kirchen, tous ont une histoire qu'il vous raconte dans son Musée du cycle à Weyler, à deux pas de la frontière belgo-luxembourgeoise.

Retrouvez tous nos reportages dans la rubrique Vidéos

C'est un vrai mordu de la Petite Reine, sous toutes ses formes et de toutes les époques. Ancien cycliste belge amateur, Philippe Tibesar, 62 ans, en connaît un rayon sur l'histoire de l'évolution de la draisienne (1818) avant que Pierre Michaux ne lui agrandisse la roue avant et ne lui ajoute des pédales ou qu'un bijoutier français fasse glisser la chaîne sur la roue arrière pour une meilleure transmission (après 1885).

Lancé dans son village natal de Weyler en 1992, le Musée du cycle présente aujourd'hui 200 vélos! Dont plusieurs "bijoux" comme le vélo authentique avec lequel Eddy Merckx a couru le Tour d'Italie en 1972 et qui trône dans l'entrée, "le vélo Pinarello avec lequel Kim Kirchen a gagné Paris-Bruxelles en 2003", un vélo de piste de Lull Gillen, un autre de Charly Gaul, vainqueur du Tour de France en 1958, etc.

Les vélos des années 1970 et 1980, estampillés Flandria, Mercier, Peugeot (avec le damier noir et blanc) Merckx ou montés en Campagnolo "s'arrachent aujourd'hui à prix d'or, c'est vintage!", sait le collectionneur qui voit fleurir de partout des rando-rétro.

"Je suis arrivé au bon moment"

"Je ne sais pas passer à côté d'un beau vélo", sans forcément déjà avoir une idée derrière la tête, confesse Philippe Tibesar. Et si le vélo n'est pas en vente, il n'est pas du genre à mettre le pied dans la porte mais plutôt à attendre son heure. C'est ainsi qu'il a acquis un vélocipède Michaux de 1867 chez un antiquaire près de Vittel.

Bien des années après avoir pris contact et vainement tenté de négocier, Philippe Tibesar revient "gonflé à bloc" d'une expo mondiale de vélocipèdes à Saint-Etienne et retéléphone à l'antiquaire: "J'ai son épouse au téléphone qui me dit d'emblée que son mari est décédé et m'annonce qu'elle le vend! Il y a des milliers de gens qui ont voulu l'acheter mais je suis arrivé au bon moment".

Ce sera d'ailleurs la pièce-maîtresse de la grande expo organisée  à l'occasion de la 100e édition du Tour de France à la Belle Etoile. Une grande partie de la collection de Philippe Tibesar y sera exposée du 11 au 29 juillet, histoire de faire découvrir à chacun la passionnante Histoire de l'évolution de la bicyclette en 15 étapes.

Maurice Fick