Changer d'édition

Peut-on boire l'eau du robinet sans crainte?: Eau polluée: "Le danger est très faible"
Patrick Hau, ingénieur: "Pour dépasser la dose journalière admissible il faudrait qu'une personne de 60 kg consomme plus de 4.000 litres d'eau par jour."

Peut-on boire l'eau du robinet sans crainte?: Eau polluée: "Le danger est très faible"

Photo: Shutterstock
Patrick Hau, ingénieur: "Pour dépasser la dose journalière admissible il faudrait qu'une personne de 60 kg consomme plus de 4.000 litres d'eau par jour."
Luxembourg 4 min. 13.10.2014

Peut-on boire l'eau du robinet sans crainte?: Eau polluée: "Le danger est très faible"

Peut-on boire l'eau du robinet? Partout? Le métazachlore est-il dangereux pour notre santé? A quelle dose? Le chef du Service de la sécurité alimentaire au ministère de la santé, Patrick Hau, répond aux questions qui nous préoccupent depuis la découverte du pesticide dans plusieurs sources d'eau potable.

Peut-on boire l'eau du robinet? Partout? Le métazachlore est-il dangereux pour notre santé? A quelle dose? Le chef du Service de la sécurité alimentaire au ministère de la santé, Patrick Hau, répond aux questions qui nous préoccupent depuis la découverte du pesticide dans plusieurs sources d'eau potable.

Peut-on vraiment boire de l'eau potable au robinet sans avoir de crainte?

"L'analyse des risques effectuée montre que pour la substance donnée métazachlore –ESA, même la consommation de 3 litres d'eau par jour permet de rester bien en-dessous de la dose journalière admissible, la DJA. C'est la dose qu'on peut consommer tous les jours pendant toute une vie sans effets appréciables sur la santé.

La dose journalière admissible (DJA) définie par l'EFSA (Autorité européenne de la sécurité alimentaire) est de 0,08 mg/kg de poids corporel et par jour.

Ainsi, pour un adulte de 60 kg, avec la contamination maximale mesurée en métazachore ESA dans l'eau distribuée, seulement 0,07 % de la dose journalière admissible serait atteinte avec une consommation de 3 litres d'eau par jour.

La DJA permettrait à cette personne de consommer 4,8 mg/jour sans effets appréciables sur la santé. Avec l'eau contaminée, elle consommerait 0,0033 mg/jour.

Pour un enfant de 5 kg -sous les mêmes conditions- 0,82% de la DJA serait atteinte. Une telle personne pourrait consommer 0,4 mg/jour, alors qu’elle consommerait 0,0033mg/jour avec 3 litres d'eau. En réalité un bébé consomme beaucoup moins de 3 litres par jour.

Pour comparer, les limites légales définies sur les abricots, raisins ou olives sont de l'ordre de 0,1 mg/kg de denrée alimentaire (30 fois plus élevés). Ces limites sont aussi fixées de manière à exclure des effets sur la santé pour les consommateurs.

Pour arriver à la même quantité de résidu de pesticide absorbée en buvant 3 litres d'eau contaminée il faudrait ainsi consommer 33 g d'un tel fruit.

Ceci nous amène à évaluer le danger comme très faible.

Continuez-vous personnellement à boire l'eau du robinet?

"Oui , tous les jours".

Par précaution, est-il préférable de donner de l'eau en bouteille aux bébés?

"Le risque pour les bébés est également évalué comme très faible".

L'eau reste-elle potable dans tout le pays?

"Oui".

Le métazachlore est-il dangereux pour la santé de l'Homme?

"Le métazachore et ses métabolites sont de toxicité modérée pour l'homme. Pour qu’il devienne dangereux il faut absorber de très grandes quantités.

Pour comparer, le métazachlore a une toxicité aigüe supérieure au sel de table mais inférieure à celle de la caféine."

A haute dose, y a-t-il un doute?

"La dose létale médiane est supérieure à 2.000 mg/ kg de poids corporel.  A cette dose, 50 % des organismes exposés meurent.

La dose journalière admissible est de 0,08 mg/kg de poids corporel et par jour. Au delà de cette dose on ne peut plus exclure des effets sur la santé.

Avec la concentration actuelle dans l'eau,  une personne de 60 kg devrait consommer plus de 100.000 m3 (soit 100 millions de litres)  d'eau en une fois pour arriver à une dose létale.

Pour dépasser la dose journalière admissible il faudrait qu'une personne de 60 kg consomme plus de 4.000 litres d'eau par jour."

Pourquoi doit-on absolument relever la valeur limite du polluant dans l'eau?

"Il s’agit d’un problème légal. Puisque le règlement sur l'eau potable définit des limites à respecter pour une eau potable, une eau qui dépasse ces limites n'est plus apte à la consommation humaine.

Voilà pourquoi le règlement prévoit lui-même une possibilité de dérogation temporaire pour permettre de mettre en application les mesures correctives nécessaires pour rétablir la qualité de l'eau.

Une telle dérogation temporaire ne peut être accordée que s'il n'y a pas d'autres moyens pour maintenir la distribution d'eau dans la zone concernée et si la dérogation ne constitue pas un danger pour la santé humaine."

Propos recueillis par Maurice Fick


Sur le même sujet

L'eau de source polluée par le pesticide: Les ministres relèvent de 30 fois la valeur limite pour le métazachlore
Conférence de crise jeudi soir au ministère du Développement durable: des produits de dégradation du pesticide métazachlore ont été découverts à grande profondeur dans l'eau de source. Une mauvaise surprise. Les ministres de l'Environnement et de la Santé ont aussitôt  pris une dérogation pour augmenter la valeur limite de 100 ng/l à 3.000 ng/l de métazachlore dans l'eau potable.
Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement: "Nous avons relevé la valeur limite pour le métazachlore dans l'eau potable de 100 ng/l à 3.000 ng/l. Cette dérogation sera valable pour trois ans au maximum".