Changer d'édition

Pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de l'artisanat
Luxembourg 2 min. 17.04.2012 Cet article est archivé

Pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de l'artisanat

Le secteur de l'artisanat se porte bien, mais manque cruellement de main-d'œuvre.

Pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de l'artisanat

Le secteur de l'artisanat se porte bien, mais manque cruellement de main-d'œuvre.
Photo: Marc Wilwert
Luxembourg 2 min. 17.04.2012 Cet article est archivé

Pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de l'artisanat

La Chambre des métiers a dressé un bilan du secteur de l'artisanat et en a dégagé les principales tendances. Résultat: l'année 2011 a été riche en création d'entreprises et d'emplois, cependant la main-d'œuvre fait défaut.

Le bilan du secteur de l'artisanat pour 2011, tiré par la Chambre des métiers, n'est pas tout rose. Certes, le secteur a vu son lot d'entreprises se créer l'année dernière, et par la même occasion le nombre d'emplois augmenter, il n'empêche que les perspectives d'avenir sont incertaines. 

"Un changement de perception et une revalorisation du secteur doivent impérativement être amorcés dans la politique et les mentalités afin d'assurer à l'avenir une main-d'œuvre qualifiée et donner à l'artisanat sa juste valeur dans la société luxembourgeoise", souligne la Chambre des métiers.

3.600 emplois de plus en 2011 par rapport à 2010

Au 30 juin 2011, l'artisanat comptait 5.800 entreprises occupant quelque 77.000 personnes. Par rapport à 2010, le nombre d'entreprises a augmenté de 270, et l'emploi de 3.600 unités.

"Ces chiffres reflètent la reprise économique engagée depuis 2009", explique-t-on à la Chambre des métiers, "cependant, cette dynamique a été freinée au cours du 2e semestre de 2011. Sur le 1er trimestre 2012, l'activité accuse même un léger recul".

Sur les dix dernières années, l'artisanat a non seulement créé quelque 20.000 emplois et le nombre de salariés a même augmenté en temps de crise, malgré que l'activité ait ralenti à cette époque.

Une revalorisation de l'artisanat est nécessaire

Généralement l'artisanat est encore perçu comme un secteur synonyme de travail manuel. Or, le secteur est depuis des années en mutation et les profils de main-d'œuvre sont en constante évolution.

"67% des salariés disposent d'une qualification en relation avec le niveau de leur poste et 9% de la main-d'œuvre a même suivi des études supérieures", souligne la Chambre des métiers, "au niveau de la gestion administrative des entreprises, le pourcentage de collaborateurs qualifiés atteint même 88%".

D'ailleurs le secteur souffre d'une pénurie de main-d'œuvre à cause de l'image quelque peu négative qu'il reflète. "Le CATP artisanat est en danger", explique la Chambre des métiers, "en 2011 le bilan est de 1 CATP pour 14 entreprises et 1 brevet de maîtrise pour 50 entreprises alors qu'il s'agit d'un secteur qui a le vent en poupe".