Changer d'édition

Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours
Luxembourg 4 min. 26.02.2021

Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours

Un an que Paulette Lenert est à la tête du ministère de la Santé. Mais quelle année!

Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours

Un an que Paulette Lenert est à la tête du ministère de la Santé. Mais quelle année!
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 26.02.2021

Paulette Lenert revient sur la vaccination en cours

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La ministre de la Santé reconnait qu'il faut revoir à la baisse l'objectif de personnes vaccinées d'ici fin mars. En cause les aléas de livraisons plus que l'organisation de la campagne de protection des résidents et des soignants.

En attendant la prolongation du Large Scale testing ou l'arrivée des tests de dépistage rapides (pour les scolaires notamment), la ministre de la Santé revient sur le déploiement de la campagne vaccinale au Grand-Duché. Trop lente aux yeux des uns, en bonne voie pour les autres, mais qui a franchi un cap supplémentaire cette semaine avec l'ouverture de deux centres d'injection supplémentaires.

Le vaccin AstraZeneca n'est pas recommandé aux plus de 65 ans, il ne sera donc pas employé dans la phase 2 de la vaccination qui vient de débuter. En disant vouloir accélérer son injection (via la nouvelle règle des 75%-25%), à quelle population s'adressent les bienfaits attendus?

Paulette Lenert : «À ce stade, la phase 1 n’est pas encore complètement achevée, notamment dans les hôpitaux. Voilà un public potentiel. Idem pour les professionnels de santé travaillant dans les structures d’hébergement pour personnes âgées ou encore dans les structures pour personnes en situation de handicap qui peuvent aussi être vaccinées avec ce vaccin AstraZeneca. Donc il y a moyen de diffuser ces doses, au-delà des seniors effectivement.


A healthcare professional draws up a dose of AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine in a syringe at the vaccination centre set up at Chester Racecourse, in Chester, northwest England, on February 15, 2021. - Prime Minister Boris Johnson on February 14 called Britain hitting a target of inoculating 15 million of the most vulnerable people with a first coronavirus jab "a significant milestone", as the country prepared for the next phase of its vaccination programme. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca
Jusqu'à présent, le Luxembourg souhaitait assurer la première injection et le rappel de ce vaccin anti-covid en 4 semaines. Le ministère de la Santé vient d'opter pour un écart de 10 semaines.

Cela fait maintenant deux mois que la campagne vaccinale a été lancée, et je tiens à préciser que les personnes qui ne se sont pas encore fait vacciner lors de la première phase (notamment parmi les professionnels de santé) auront la possibilité de s’inscrire sur une liste d’attente. Ainsi, pourront-elles bénéficier des injections ultérieurement dans un des centres de vaccination.

La prévision annoncée, en début de mois, de vacciner 71.355 personnes d'ici fin mars est-elle toujours d'actualité?

«Non. La prévision a dû être revue légèrement à la baisse, avec désormais comme but la vaccination de 69.887 personnes à la fin du mois prochain. La baisse s’explique par une réduction drastique des livraisons prévues du vaccin AstraZeneca. Mais l'absence de livraison du vaccin Moderna dans les quatre semaines à venir n’a, elle, pas d’impact direct sur le prévisionnel de campagne de vaccination. Nous continuons à vacciner selon l’arrivée des vaccins au Luxembourg, donc à l’heure actuelle avec BioNTech/Pfizer et AstraZeneca.

Jusqu'à présent, quel est le taux d'adhésion à la vaccination?

«Nous avons administré un peu plus de 34.700 doses à ce jour. Je peux confirmer que 48% des professionnels de santé travaillant dans les structures d’hébergement pour personnes âgées, ainsi que dans les réseaux d’aide et de soins ont été vaccinés. Même chose pour 43% du personnel total des structures d’hébergement pour personnes âgées, ainsi que dans les réseaux d’aide et de soins.

Pour l’instant, le ministère de la Santé ne dispose pas des données sur le taux de réponse du personnel de santé par rapport aux invitations envoyées (générées par un autre système), et qui ont pu se faire vacciner soit dans un Centre de vaccination, soit dans la structure même.

Le taux de participation parmi les seniors résidents des maisons de soins/CIPAs est lui de 86%. Cela monte même à 86,8% dans les structures pour personnes en situation de handicap.


(FILES) In this file photo taken on January 25, 2021 a biochemist prepares samples as she works on a XAV-19 anti covid treatment as part of a clinical trial run at the Xenothera Biotech laboratory at Nantes University hospital, western France. - The Nantes-based biotech company Xenothera, created in 2014, is conducting a clinical trial in around twenty hospitals to test the therapeutic effectiveness of a Covid-19 treatment based on polyclonal antibodies, which is intended for patients at the beginning of their hospitalisation, the company announced on February 24, 2021. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le variant brésilien inaperçu au Grand-Duché
Le Laboratoire national de Santé n'a toujours pas trouvé de traces de cette souche dans les tests covid analysés par ses soins. Par contre, le variant britannique est bien devenu majoritaire dans le pays.

Quel regard portez-vous sur la polémique née de la vaccination de membres du conseil d'administration des hôpitaux Robert-Schuman

«Le Conseil d’administration des HRS a expliqué son point de vue, jeudi. Je ne me prononcerai pas sur cette polémique. Je précise juste que le ministère n’a pas connaissance d’autres passe-droits de ce genre.

Un quart des pompiers du CGDIS ont pu bénéficier d'au moins une dose vaccinale. D'autres «corps de métier» ne pourraient-ils pas devenir prioritaires à un moment ou à un autre ?

«Les membres du Corps grand-ducal d'incendie et de secours ainsi que les ambulanciers transportant des personnes susceptibles d'être positives au covid-19 ont effectivement reçu une invitation à se faire vacciner lors de la première phase. Sur avis de la Commission nationale d’éthique, il n’est pas prévu à ce stade de prioriser d’autres catégories socioprofessionnelles.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Chaque semaine de tests coûte 2,2 millions d'euros
Alors que la troisième phase du Large Scale Testing débutera certainement à la mi-mars, le ministère de la Santé a fait ses comptes. Cette nouvelle étape de dépistage covid nécessite une enveloppe de 64 millions d'euros.
Nursing students desinfect each other at the Covid-19 testing facility on the Spoor Oost site in Antwerp, on November 3, 2020. - Belgium is in a second lockdown as hospitalisations of COVID-19 patients reach record highs. (Photo by DIRK WAEM / Belga / AFP) / Belgium OUT
Neuf soldats testés covid+ en mission
Les militaires de l'armée luxembourgeoise déployés à l'étranger n'échappent pas au covid. Mais comme l'uniforme ne protège pas, le protocole sanitaire ordonné aux troupes est tout aussi strict que pour le reste de la population.
Lokales,Sankt-Martin Feier der Armee ,Härebierg.Kaserne Grand-Duc Jean,Diekirch. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
AstraZeneca oui, mais plutôt pour les - de 65 ans
Le Conseil supérieur des maladies infectieuses luxembourgeois ne recommande pas l'emploi du vaccin anti-covid pour les seniors. Ce qui ne signifie pas qu'il l'interdit ni pour les aînés, ni pour d'autres catégories à la santé fragile.
A member of the Hampshire Fire and Rescue Service prepares a dose of a AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine at a temporary vaccination centre set up at Basingstoke Fire Station, in Basingstoke, Hampshire, southern England, on February 4, 2021, as crews continue to take 999 emergency calls. - Oxford University announced on Thursday it will launch a medical trial alternating doses of Covid-19 vaccines created by different manufacturers, the first study of its kind. (Photo by Andrew Matthews / POOL / AFP)
Tout est prêt pour l'arrivée du vaccin
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)