Changer d'édition

Patience, ce n'est «qu'une partie d'un concept global»
Luxembourg 3 min. 16.12.2016 Cet article est archivé
Liaison Micheville-Belval inaugurée

Patience, ce n'est «qu'une partie d'un concept global»

Après le couper de ruban sur le giratoire d'accès, ministres français et luxembourgeois, préfet, élus, ingénieurs et acteurs du projet de la Liaison Micheville sont descendus dans le tunnel Central Gate de Belval pour la cérémonie officielle, ce vendredi matin.
Liaison Micheville-Belval inaugurée

Patience, ce n'est «qu'une partie d'un concept global»

Après le couper de ruban sur le giratoire d'accès, ministres français et luxembourgeois, préfet, élus, ingénieurs et acteurs du projet de la Liaison Micheville sont descendus dans le tunnel Central Gate de Belval pour la cérémonie officielle, ce vendredi matin.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 16.12.2016 Cet article est archivé
Liaison Micheville-Belval inaugurée

Patience, ce n'est «qu'une partie d'un concept global»

Maurice FICK
Maurice FICK
La liaison Micheville-Belval inaugurée ce vendredi dans le tunnel Central Gate de Belval n'est qu'«une partie d'un concept global qui sera seulement fini dans quelques années», a expliqué François Bausch en mettant l'accent sur le modal split d'«au moins 60/40». Le secrétaire d'Etat français, Christian Eckert a souligné la participation «rarissime» du Luxembourg au projet côté français.

Par Maurice Fick

La liaison Micheville-Belval inaugurée ce vendredi dans le tunnel Central Gate de Belval n'est qu'«une partie d'un concept global qui sera seulement fini dans quelques années. Il faut attendre que le projet soit finalisé pour un désengorgement des axes routiers utilisés aujourd'hui», a posé d'emblée le ministre des Infrastructures luxembourgeois, François Bausch.

Théoriquement, la fameuse «liaison Micheville» doit relier à terme l'A30 (la RN52 à 4 voies est abusivement dénommée ainsi sans qu'elle ait le statut d'autoroute, ndlr) du côté français, à l'autoroute d'Esch (A4), côté luxembourgeois. Mais des deux côtés il manque un petit morceau.

Né sur 120 hectares des anciennes friches industrielles de l'Arbed, Belval sera à terme «un bassin de 25.000 emplois et hébergera 6 à 7.000 habitants», explique François Bausch.
Né sur 120 hectares des anciennes friches industrielles de l'Arbed, Belval sera à terme «un bassin de 25.000 emplois et hébergera 6 à 7.000 habitants», explique François Bausch.
Photo: Chris Karaba

La nouvelle liaison est «évidemment une bonne chose» mais «il manque un petit tronçon très important parce qu'il fait la liaison avec Luxembourg», commente Georges Engel, bourgmestre de Sanem. Dans l'immédiat, c'est-à-dire dès ce lundi, «on craint un peu le chaos qui peut se produire à Belval», ne cache-t-il pas.

Malgré l'ouverture au trafic ce vendredi après-midi de la liaison Micheville-Belval, les frontaliers butent sur une «sortie provisoire» à la sortie du tunnel de Belval. Pour filer tout droit vers l'A4 (et donc Luxembourg-Ville) il reste à construire un tronçon autoroutier d'environ 1 km qui pourrait être parachevé «dans les trois ans à venir», espère François Bausch.

Côté français, le tronçon manquant d'environ 3 à 4 km entre l'A30 et Tiercelé «est actuellement à l'étude. Il comporte trois options: l'une passerait par Hussigny, une autre contournerait Tiercelé par l'Est et une dernière serait une déviation par l'Ouest de Tiercelé», explique en se gardant bien de donner un délai, Christian Ariès, vice-président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle délégué aux relations transfrontalières.

Financement «rarissime»

Parmi ces options, «il faudra voir laquelle est économiquement et écologiquement aussi la plus intéressante. Car il s'agit d'utiliser le moins de terres agricoles». Il sait bien toute l'importance que revêt cette alternative routière pour tout le bassin de Villerupt et Audun-le-Tiche où 60% de la population est frontalière.

Christian Eckert, Secrétaire d'Etat, en parlant du Luxembourg: «Il est rarissime qu'un Etat finance un morceau d'infrastructure en dehors de ses frontières».
Christian Eckert, Secrétaire d'Etat, en parlant du Luxembourg: «Il est rarissime qu'un Etat finance un morceau d'infrastructure en dehors de ses frontières».
Photo: Chris Karaba

Christian Eckert, secrétaire d'Etat chargé du Budget et des Comptes publics, décrit la nouvelle liaison comme «la matérialisation d'une prise de conscience: 90.000 frontaliers lorrains se rendent chaque jour au Luxembourg pour y travailler. Ils façonnent des territoires où les frontières tendent à disparaître».

Le secrétaire d'Etat français a souligné a deux reprises qu'«il est rarissime qu'un Etat finance un morceau d'infrastructure en dehors de ses frontières». Le Luxembourg a déboursé 12,2 millions d'euros pour financer, côté français, des travaux pour l'aménagement de la liaison Belval-A30, la déviation d'Audun-le-Tiche et la déviation de la D26. C'est autant que la Région Lorraine.

Pas sans modal split

«Il y a encore beaucoup de travaux qu'on peut faire ensemble dans le même esprit d'ouverture qu'on a eu aujourd'hui», estime François Bausch.

Le ministre luxembourgeois explique combien la nouvelle Cité de Belval est un projet phare dans le développement de l'aménagement du territoire au Luxembourg mais explique à tous qu'«il faut prendre au sérieux le modal split d'au moins 60/40 dans lequel 40% des déplacements ne se feront pas en voiture individuelle. C'est à travers ce modèle que ça va fonctionner à l'avenir».

Patrick Weiten, président du Conseil du Département de la Moselle suggère que le nouveau tunnel soit baptisé du nom d'«un Français, né au Luxembourg, et père de l'Europe: Robert Schuman».
Patrick Weiten, président du Conseil du Département de la Moselle suggère que le nouveau tunnel soit baptisé du nom d'«un Français, né au Luxembourg, et père de l'Europe: Robert Schuman».
Photo: Chris Karaba

Le Park & Rail positionné pile face à la gare design de Belval-Université invite d'ores et déjà les frontaliers à prendre le bon réflexe: garer sa voiture pour monter dans le train. Le parking est gratuit à la journée pour celui qui a un abonnement CFL. «Nous sommes en train d'accroître la capacité sur le rail», précise le ministre luxembourgeois. Il ne cache pas qu'il «aimerait prolonger vers la France» l'axe Nord-Sud du projet de bus à haut niveau de service.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Concrétiser des projets pour des gens qui font des trajets quotidiens» entre la France et le Luxembourg. C'est l'objectif que se sont fixé le ministre des Infrastructures, François Bausch, et le secrétaire d'Etat français, Christian Eckert. Ils ont retenu cinq projets «qui pourraient arriver assez vite» et qui seront cofinancés par les deux pays.
«Améliorer la capacité de la ligne ferroviaire entre Thionville et la frontière luxembourgeoise» est l'un des 5 projets concrets que France et Luxembourg veulent mettre en oeuvre.
«Terminus» à la sortie du tunnel de Belval
C'est un beau cadeau de Noël pour les frontaliers du Pays-Haut qui se rendent au Luxembourg mais... il ne sera pas complet. Ce vendredi après-midi la liaison Micheville entre Audun-le-Tiche et Belval sera ouverte à la circulation!
La liaison Micheville à Belval sera ouverte au trafic ce vendredi après-midi.
La liaison permettant de relier la France au site de Belval est en construction depuis déjà de nombreuses années. Elle sera inaugurée vendredi et enfin ouverte aux frontaliers qui l'attendent avec impatience, malgré l'absence du dernier tronçon. Il y a deux ans, nous vous emmenions faire un tour dans le tunnel en construction.
Dans les tunnels de la "Liaison Micheville-Belval"
Le tunnel de la "Liaison Micheville-Belval", sous le quartier universitaire, se fait une petite beauté. Jeudi, une chaussée blanche a été installée dans les deux tunnels.