Changer d'édition

«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être
Luxembourg 2 min. 26.02.2021

«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être

Face à la proposition de «pass sanitaire» mise jeudi sur la table lors du sommet européen, Xavier Bettel joue la carte de la prudence.

«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être

Face à la proposition de «pass sanitaire» mise jeudi sur la table lors du sommet européen, Xavier Bettel joue la carte de la prudence.
Photo: Jean-Christophe Verhaegen/SIP
Luxembourg 2 min. 26.02.2021

«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Jusqu'alors fermement opposé à l'introduction de tout dispositif qui autoriserait les personnes vaccinées à avoir plus de droit que les autres, le Luxembourg met un peu d'eau dans son vin en évoquant, vendredi, sa volonté de «poursuivre les réflexions».

Un an après le début de la pandémie en Europe, la pression augmente sur les dirigeants européens pour qu'ils organisent la vie d'après. D'où l'idée, évoquée jeudi lors du sommet européen entre chefs d'Etat et de gouvernement, de la mise en place d'un «pass sanitaire». A savoir un certificat numérique qui permettrait de «réorganiser la circulation entre Etats de manière plus fluide» une fois les restrictions aux frontières levées et qui n'aurait rien à voir avec le «passeport vaccinal» auquel s'oppose fermement le Luxembourg.


Ursula von der Leyen, Xavier Bettel
Le «passeport vaccinal» ne séduit pas le Luxembourg
Émise par le Premier ministre grec pour relancer le tourisme en Europe, l'idée d'accorder un certificat facilitant la circulation des seules personnes vaccinées ne trouve pas un écho favorable au Grand-Duché. Le gouvernement ne souhaite en effet pas instaurer un système à deux vitesses.

Si les 27 ont chargé la Commission de définir des normes communes pour la reconnaissance mutuelle de certificats vaccinaux, aucune position commune n'existe pour l'heure sur les droits et devoirs associés. Contactés vendredi, ministère d'Etat et ministère de la Santé indiquent d'une seule voix qu'il est «encore trop tôt» pour donner un avis tranché sur la question et réaffirment la position officielle tenue jusqu'à présent: l'instauration d'un système à deux vitesses entre les personnes vaccinées et les autres «reste impensable».

Toutefois, l'idée de la mise en place d'«une alternative sans référence à la vaccination» semble faire son chemin. Autrement dit, le Grand-Duché ne considère pas comme une ligne rouge l'idée que chaque résident puisse être doté d'un sésame où figureraient notamment les tests covid négatifs récents pour leur permettre de voyager ou d'accéder à certaines manifestations. Un dispositif déjà en place en Israël, valable six mois, et qui donne accès à la plupart des lieux fermés depuis des mois aux seules personnes vaccinées ou à celles qui ont déjà contracté le virus.


CHICAGO, ILLINOIS - FEBRUARY 05: A passenger arrives for an American Airlines flight at O'Hare International Airport on February 05, 2021 in Chicago, Illinois. American Airlines and United Airlines, two of the nation�s largest carriers, are anticipating having to furlough thousands of employees as both companies continue to see a pandemic-related slow-down in air travel.   Scott Olson/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le passeport vaccinal continue de diviser en Europe
Alors que plusieurs pays européens ont annoncé le lancement d'un certificat facilitant la circulation des seules personnes vaccinées, l'idée ne remporte pas tous les suffrages, notamment au Grand-Duché.

Une approche qui n'est pas du goût des autorités luxembourgeoises qui restent opposées «à tout scénario où ce certificat serait le seul moyen d’exercer certaines libertés ». Comprenez que le gouvernement n'entend pas imposer une mesure qui irait contre la volonté de ceux et celles qui seraient opposés à l'injection du sérum, qui pénaliserait les résidents qui ne seraient pas encore concernés par la campagne de vaccination, mais aussi «les moins de 16 ans pour lesquels aucun vaccin n'existe pour l'heure», précise le ministère d'Etat. 

Précisant que les travaux techniques ont été lancés et qu'ils s'achèveront «dans les prochains mois», le ministère d'Etat assure que «ce n'est qu'à ce moment-là que les possibilités d'utilisation potentielles seront discutées».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un pas supplémentaire vers le futur «pass vaccinal»
Le Parlement européen a validé, jeudi, la mise en place d'un «certificat européen covid-19» qui doit permettre de voyager au sein de l'UE, mais avec des amendements qui risquent de compliquer la mise en place que la Commission souhaite effective avant la fin juin.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
A son tour, le Luxembourg suspend AstraZeneca
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le «passeport vaccinal» ne séduit pas le Luxembourg
Émise par le Premier ministre grec pour relancer le tourisme en Europe, l'idée d'accorder un certificat facilitant la circulation des seules personnes vaccinées ne trouve pas un écho favorable au Grand-Duché. Le gouvernement ne souhaite en effet pas instaurer un système à deux vitesses.
Ursula von der Leyen, Xavier Bettel