Changer d'édition

Pas question pour les CFL de réduire le nombre de trains
Luxembourg 4 min. 06.09.2022
Crise énergétique

Pas question pour les CFL de réduire le nombre de trains

Les trains des CFL seront toujours aussi nombreux à circuler cet hiver, assure le groupe ferroviaire.
Crise énergétique

Pas question pour les CFL de réduire le nombre de trains

Les trains des CFL seront toujours aussi nombreux à circuler cet hiver, assure le groupe ferroviaire.
Photo d'illustration: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Luxembourg 4 min. 06.09.2022
Crise énergétique

Pas question pour les CFL de réduire le nombre de trains

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
En France, la piste d'une réduction du nombre de trains en cas de sérieuse pénurie d'énergie a été évoquée. Au Luxembourg, les CFL excluent cette hypothèse. L'entreprise explique déjà agir sur d'autres leviers pour faire des économies.

En France, l'information a suscité l'émoi dès dimanche soir, au point que le gouvernement a réagi officiellement. Selon le quotidien national Le Parisien, la SNCF pourrait réduire le nombre de trains circulant dans son réseau cet hiver, en cas de pénurie grave d'électricité. Cette piste serait, en quelque sorte, le scénario du pire, l'ultime recours. Toujours selon ce journal, ce plan de transport dit «dégradé» aurait été élaboré à la demande du gouvernement.


Le Luxembourg n'exclut pas une politique interventionniste
Plan national de réduction de la consommation d'énergie, achat commun de gaz au niveau européen ou encore intervention sur le marché, le gouvernement luxembourgeois multiplie les pistes pour limiter la flambée des prix de l'énergie.

Mais ce dernier a, dans la foulée de la parution de cette information, fermement démenti. Si, comme partout ailleurs, des économies d'énergie doivent être réalisées par l'entreprise ferroviaire,  «le ministère des Transports n'a pas demandé de mesure de cette nature à la SNCF», a indiqué le ministère à l'AFP.

Et au Luxembourg, qu'en est-il? «Par rapport à la voiture, le train dispose d’un score environnemental particulièrement avantageux. La réduction du nombre de trains circulant sur notre réseau n’est pas envisagée, car elle impliquerait un report du train vers la voiture, moins efficiente en termes d'énergie», affirment clairement les CFL, sollicités à ce sujet.

Déjà 100% d'énergies renouvelables pour les trains

Comme la SNCF en France, l'entreprise luxembourgeoise est une grosse consommatrice d'énergie, et d'électricité notamment. «Une partie majeure de notre besoin en énergie est effectivement à attribuer à la traction de notre matériel roulant. L'ensemble de nos trains voyageurs est alimenté de sources 100% renouvelables.» Et c'est le cas depuis plus de dix ans, ainsi qu'il est écrit dans le rapport d'activités 2021. Cette électricité verte, achetée auprès d'Enovos, est générée à 100% par l'énergie hydraulique, selon les données communiquées par les CFL.


Illustration, Bahnhof, CFL, Zug, Züge, Tourismus Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les trains ne dormiront plus forcément au chaud
Si, jusqu'à présent, les rames à l'arrêt la nuit étaient laissées branchées pour permettre le maintien de la climatisation ou du chauffage, les CFL entendent désormais réduire l'impact écologique de cette approche destinée à apporter du confort aux passagers.

Mais la problématique du moment n'est pas tant l'origine de l'énergie que son coût, même si les deux sujets sont forcément liés. Et côté économies, l'entreprise affirme être très active. «En tant que premier employeur du Luxembourg, nous sommes conscients de notre responsabilité sociale d'entreprise en termes de développement durable de notre société. Ce n'est donc pas un hasard que l'efficience, qui implique une utilisation responsable des ressources, notamment de l'énergie électrique, fasse partie des priorités stratégiques de notre entreprise», indiquent d'emblée les CFL.

Une conduite plus adaptée pour faire des économies

Ainsi, tous les conducteurs de train suivent des formations dites «écoresponsables», par exemple une optimisation du freinage avant l'arrivée en gare. «Nous misons également sur de nouvelles technologies installées à bord de nos trains et du côté des voies.» Notamment le système c-Das, acronyme de connected Driver Advisory System, «actuellement en phase de test et de calibrage, qui permettra de mettre en place une conduite plus écoresponsable grâce à des recommandations fournies automatiquement et en temps réel au conducteur sur base de données en temps réel sur la situation sur le réseau.» Enfin, toujours sur les trains, ceux-ci sont petit à petit équipés du système Start/Stop, comme sur les voitures.

Des actions pour réduire la facture

Au niveau des infrastructures, là encore les CFL assurent être proactifs. Par des mesures qui peuvent paraître banales, mais très utiles: «L'utilisation de LED à faible consommation électrique est par exemple privilégiée dans l'équipement de signalisation. Outre le fait d'être plus lumineuses, celles-ci permettent également une réduction sensible des coûts de maintenance et d'énergie associés aux ampoules classiques.»


Les CFL dévoilent leur nouveau siège
Les CFL annoncent la construction d’un nouveau bâtiment de la direction générale sur la place de la Gare. Le nouveau siège social pourra accueillir jusqu’à 1.200 collaborateurs et permettra aux CFL de continuer d’évoluer.

Il y a aussi des chantiers autrement plus conséquents, comme «l'intégration de technologies photovoltaïques et de toitures vertes au niveau de grands projets d'infrastructure, entre les P&R de Rodange, Mersch et Ettelbruck.» Ou encore des audits énergétiques et l'isolation thermique des bâtiments de l'entreprise, notamment son siège. 

Toutes ces actions découlent spécifiquement des réflexions et résultats de groupes de travail mis en place par les CFL. Des actions à court, moyen et long terme, afin de réduire aussi bien les émissions de CO2, et donc le bilan carbone du groupe, que la facture énergétique. Reste à savoir quel sera l'impact réel de ces mesures cet hiver, au creux de la vague, et si tout cela sera suffisant.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un éboulement de roche s'est produit samedi matin dans le tunnel ferroviaire « Schieburg » entre Kautenbach et Wilwerwiltz, dans le nord du pays. L'infrastructure est actuellement en travaux. Il n'y a pas de blessé.
Die Passagiere bleiben noch zögerlich, was die Nutzung der Bahn angeht.
Infrabel a inauguré ce vendredi, en présence des deux ministres de la Mobilité belge et luxembourgeois, un tronçon réélectrifié de 66 km sur l'Axe 3. Les travaux de modernisation avaient notamment pour but d'augmenter la vitesse des trains.
online.fr , l'axe Bruxelles-Luxembourg , Strecke , Zugstrecke , Bahn , Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Destinées notamment à améliorer le nombre de places assises disponibles, les 34 nouvelles rames prévues pour entrer en service d'ici 2026 doivent aussi intégrer un système de contrôle automatique. Objectif: améliorer l'efficacité de la gestion du réseau.
CFL,Ausbildung Lok-Fuehrer,Kiss-Zug.Foto:Gerry Huberty