Changer d'édition

Pas de trace de peste porcine après les battues
Luxembourg 2 min. 09.07.2019

Pas de trace de peste porcine après les battues

Pas de trace de peste porcine après les battues

Luxembourg 2 min. 09.07.2019

Pas de trace de peste porcine après les battues

L’analyse du Laboratoire de médecine vétérinaire sur les neuf dépouilles de sangliers abattus est rassurante. Afin d'accentuer le dépeuplement des bêtes potentiellement atteintes de peste porcine, les tirs de nuit sont autorisés, dans la zone blanche.

Sept sangliers tués et deux cadavres de sangliers  découverts: tel avait été le résultat des battues, organisées ces 4 et 5 juillet, afin de prévenir l’introduction du virus de la peste porcine africaine (PPA) au Luxembourg.

Après cette opération menée le long de la frontière belgo-luxembourgeoise, les neuf cadavres d’animaux sauvages avaient été transportés au centre de collecte de Mamer en vue de l’échantillonnage pour réaliser les analyses pour le virus de la PPA.


Wildschweinjagd in der Zone Blanche - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Maigre tableau de chasse dans la zone blanche
La première journée de chasse autorisée par le ministère de l'Agriculture se termine avec un résultat plutôt maigre. La battue reprend ce vendredi 5 juillet.

Le Laboratoire de médecine vétérinaire de l’État (LMVE) a pu procéder aux tests de dépistage. Aucune présence du virus à l’origine de cette peste porcine n’a été détectée, a informé le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural.

À ce jour, l’ensemble des 226 tests effectués au LMVE sur des cadavres de sanglier, concernant la peste porcine, sont négatifs.

Un résultat prévisible

Le but de ces deux jours de battue consistait, notamment, à faire un état des lieux de la population des sangliers à l’intérieur de la zone blanche. Chasseurs  et traqueurs mobilisés ont ainsi repéré la présence d’une cinquantaine de sangliers et marcassins durant les actions menées.

«Vu la période estivale ainsi que la végétation très dense, l’on s’attendait à ne pas pouvoir procéder au dépeuplement total de sangliers dans la zone blanche», précise le ministère de l’Agriculture.

Intensifier les efforts de prélèvement

Pour le ministre Romain Schneider (LSAP), il est «important de poursuivre le plan de réduction avec des mesures supplémentaires ayant comme finalité le dépeuplement total de sangliers». 

L’objectif reste d’établir un vide sanitaire à l’intérieur de la zone blanche au plus tard pour la fin de l’été. Pour cela, un nouvel appel est lancé aux locataires de lots de chasse privés pour qu’ils intensifient leurs efforts de prélèvement de sangliers dans la zone blanche.


La clôture sera rallongée jusqu'à Pétange
Les habitants de Bascharage ont redessiné la clôture contre la peste porcine africaine. Un tracé alternatif qui sera «probablement» pris en compte par les ministères «si c'est faisable» sur le terrain. La clôture sera prolongée dans Pétange et terminée plus tard.

C’est pourquoi le ministère de l’Agriculture autorisera le tir de nuit sur sanglier dans cette zone, à titre temporaire. Des dispositifs de capture de sangliers seront aussi mis en place. 

Appel à la vigilance

Ces mesures viennent en complément de la "barrière sanitaire" physiquement mise en place via l'implantation d'une clôture le long de la frontière belge.

La population est appelée à rester vigilante et à signaler toute détection de cadavre de sanglier. Il suffit de s’adresser à la hotline de  l’Administration de la nature et des forêts : (+352) 247-56666.



Sur le même sujet

Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine
Le virus de la peste porcine africaine continue de sévir en Wallonie. Ce 1er juillet, 7.000 hectares supplémentaires de forêt seront interdits à la circulation. Epargné jusqu'ici, le Luxembourg vise le «dépeuplement total» de sangliers de sa zone blanche.
Un vaccin contre la peste porcine bientôt disponible?
La zone blanche mise en place entre la Belgique, la France et le Luxembourg pourrait ne plus avoir de raison d'être selon des chercheurs espagnols qui affirment avoir mis au point un antidote jugé comme «efficace». Une affirmation qu'entendent vérifier les autorités.
Prof. Rejko Krüger - Parkinson-Erkrankung - Photo : Pierre Matgé
La clôture sera rallongée jusqu'à Pétange
Les habitants de Bascharage ont redessiné la clôture contre la peste porcine africaine. Un tracé alternatif qui sera «probablement» pris en compte par les ministères «si c'est faisable» sur le terrain. La clôture sera prolongée dans Pétange et terminée plus tard.
Une clôture de 8 kilomètres contre la peste porcine
Comme en Belgique, le gouvernement luxembourgeois va ériger «dans les prochains jours» une clôture de 8 kilomètres de long qui s'étendra de Steinfort à Pétange. Il étudie aussi la possibilité de créer une «zone blanche» qui sera alors vidée de ses sangliers.
«118 sangliers ont été testés négatifs» à la peste porcine
Les chasseurs luxembourgeois ont participé lundi soir à une réunion pour s'informer sur l'évolution de la peste porcine africaine des deux côtés de la frontière. Depuis septembre, 1.846 sangliers ont été analysés en Wallonie et 118 au Luxembourg, épargné par le virus jusqu'ici.