Changer d'édition

Pas de taxe plastique en 2021, mais...
Luxembourg 2 min. 31.08.2020 Cet article est archivé

Pas de taxe plastique en 2021, mais...

Chaque Luxembourgeois produit de l'ordre de 193 kg de déchets par an.

Pas de taxe plastique en 2021, mais...

Chaque Luxembourgeois produit de l'ordre de 193 kg de déchets par an.
Luxembourg 2 min. 31.08.2020 Cet article est archivé

Pas de taxe plastique en 2021, mais...

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La future réforme fiscale pourrait bien introduire une imposition sur les déchets d'emballages en plastique non recyclés au Luxembourg. Mais qui la paiera dans le futur : les ménages, les industriels ou l'Etat?

Si le Luxembourg s'est satisfait du plan de relance post-covid voté par l'Union européenne, il est une mesure qui va rapidement s'appliquer à lui : la mise en place d'une taxe portant sur les déchets d'emballages en plastique non recyclés. La mesure, devant servir à financer le coup de pouce communautaire à l'ensemble des Etats, s'impose en effet dès 2021. Et le gouvernement a choisi de faire reposer cet impôt sur ses propres fonds en tout cas pour la première année d'application.

La ministre de l'Environnement vient de le confirmer, lundi. Aux députés Laurent Mosar et Gilles Roth (CSV) qui l'interpellaient sur le sujet, Carole Dieschbourg (Déi Gréng) a ainsi répondu que le gouvernement n'entendait pas «introduire une taxe plastique sur le plan national» pour 2021, «tout en poursuivant l'étude de nouvelles pistes en matière de fiscalité environnementale». 


Valorlux  - Superbag - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le «Superbag» pour contrer le plastique
42 millions de sacs plastiques légers ont été utilisés dans les rayons fruits et légumes du pays en 2018. Le «Superbag», en vente depuis ce mardi dans les magasins, est destiné à réduire cette consommation excessive du plastique.

Donc pour l'an prochain, la situation est claire : un crédit budgétaire spécial sera accordé sur cette dépense en lien avec les déchets d'emballages en plastique non recyclés. Mais pour la suite, suspense. Sachant, précise la ministre écologiste, que l'introduction d'une contribution nationale nouvelle au budget de l'UE ne signifie pas «obligation d'introduire une taxe» pour le pays. «Les Etats membres étant libres de prendre les mesures les plus adaptées pour atteindre les objectifs environnementaux souhaités et financer cette contribution par la voie la plus appropriée».

En dehors de l'aspect fiscal, les choses devraient évoluer d'ici peu tout de même en matière de déchets plastiques. D'abord car le Grand-Duché va devoir appliquer l'interdiction de dix produits à usage unique, comme bâtonnets mélangeurs pour boissons, coton-tiges, gobelets, couverts et assiettes plastiques. C'est loin d'être un détail car, selon les estimations du ministère de l'Environnement, cette seule catégorie de déchets pèse quelque 129,5 millions de tonnes de détritus à l'échelle du pays. 

De plus, à compter de 2022, le gouvernement entend faire cesser l'emballage plastique sur les fruits et légumes frais. Cet été, la ministre Dieschbourg a déposé un projet de loi en ce sens. Sachant que si les Luxembourgeois ont diminué le tonnage de déchets envoyés pour traitement, des marges de progrès sont encore possibles. Ainsi, en moyenne, chaque habitant produit de l'ordre de 193,7 kg de déchets chaque année, et 17% de cette masse sont dus aux seuls résidus plastiques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

D'avril à juin dernier, l'usine d'incinération d'ordures ménagères aura avalé et détruit plus de 35 tonnes de déchets hospitaliers en lien avec l'épidémie. Des masques, gants et vêtements de protection qui devraient continuer d'affluer vers le site de Leudelange jusqu'à la fin de l'année.
18.11. Leudelingen / Sidor / Müllverbrennungsanlage  Müll Foto:Guy Jallay
Abandonnée dans les rues ou dans la nature, la protection buccale constitue une pollution bien délicate à éliminer. Face au nombre croissant de masques chirurgicaux trainant au sol, le ministère de l'Environnement envisage de sanctionner les fautifs.
Oui, distribuer librement des sacs plastique épais sur un point de vente constitue une infraction. Pour l'avoir oublié, un commerce a été mis à l'amende. Et les contrôles se poursuivent.
La lutte contre la pollution et le dépôt de déchets sauvages se poursuit pour la ville de Luxembourg, qui a présenté jeudi matin son bilan et ses perspectives d'avenir sur cette question de gestion de ses résidus.
ING Night Marathon Luxembourg 2018, Rond point Schuman,Photo: Guy Wolff
Alors que la chasse au plastique prend de l'ampleur dans le monde, le Luxembourg lance ce lundi une nouvelle stratégie. La ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, invite ainsi la population à proposer ses idées, concrètes, pour lutter contre ce fléau.