Changer d'édition

Pas de plafonnement des prix du gaz à l'échelle européenne
Luxembourg 2 min. 02.07.2022
Le Luxembourg n'y est pas favorable

Pas de plafonnement des prix du gaz à l'échelle européenne

La question de l'approvisionnement en gaz des pays européens est un des enjeux majeurs de l'actuelle crise énergétique.
Le Luxembourg n'y est pas favorable

Pas de plafonnement des prix du gaz à l'échelle européenne

La question de l'approvisionnement en gaz des pays européens est un des enjeux majeurs de l'actuelle crise énergétique.
DR
Luxembourg 2 min. 02.07.2022
Le Luxembourg n'y est pas favorable

Pas de plafonnement des prix du gaz à l'échelle européenne

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Pas de plafonnement général des prix du gaz à l'échelle européenne : le Luxembourg, comme d'autres pays de l'Union, estime que cette mesure serait contre-productive pour les approvisionnements en gaz dans le contexte actuel de crise énergétique.

«Le Luxembourg, comme une majorité d’États membres, n’est pas favorable à la question d’un plafonnement général des prix du gaz qui a été évoquée à plusieurs reprises dans le cadre du Conseil européen et du conseil des ministres de l’Énergie.» Les propos de Claude Turmes, ministre de l'Energie, sont clairs et confirment, une nouvelle fois, la position du gouvernement luxembourgeois sur le sujet.


IPO,Ministerrat&Briefing-Senningen,Xavier Bettel,Franz Fayot,Corinne Cahen,Claude Turmes, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«L'approvisionnement en gaz est à ce stade assuré»
Le ministre de l'Energie Claude Turmes a indiqué sur les réseaux sociaux jeudi que le Luxembourg n'avait à ce stade pas de problème d'approvisionnement de gaz, alors que l'Allemagne a déclenché le niveau d'alerte.

Pour justifier cette dernière, il est rappelé que «l’instauration d’un tel plafonnement des prix pourrait nuire à la capacité de l’Union européenne à attirer les approvisionnements par gazoducs et en GNL provenant d’autres canaux d’approvisionnement, et aggraverait encore la pénurie (concurrence au niveau du GNL notamment avec l’Asie)».

Pour les achats groupés, le Luxembourg avisera en temps voulu

Claude Turmes (déi Gréng)  répond ainsi à une question parlementaire du député Mars Di Bartolomeo (LSAP), qui évoquait la volonté de la présidence française de l'Union européenne (qui s'est achevée ce jeudi 30 juin) de voir ce dispositif se mettre en place. Il était aussi question d'achats groupés de gaz.


A worker operates equipment operated by GCA (Gas Connect Austria) and TAG (Trans Austria Gas pipelines) at one of the largest interconnection gas hubs in Europe at Baumgarten an der March, Lower Austria. - The facility mainly receives Russian imports, but takes also shipments of gas from Norway and some other countries. These supplies are re-routed to consumption centers in Austria and in Europe via a number of pipeline systems running in various directions. The Baumgarten hub consists of gas reception, metering and testing facilities. (Photo by JOE KLAMAR / AFP)
210 milliards d'euros pour s'affranchir du gaz russe
La Commission européenne a présenté mercredi un plan dans le but d'accélérer le développement des énergies renouvelables et des économies d'énergie. L'objectif : s'affranchir «le plus vite possible» des importations de gaz russe, en réaction à la guerre en Ukraine.

Sur ce point, Claude Turmes rappelle la communication effectuée le 18 mai dernier par la Commission européenne. «La mise en place récente d’une plateforme de l'Union européenne pour l'énergie devrait contribuer à garantir l'approvisionnement énergétique à des prix équitables ainsi qu'à réduire et, à terme, à éliminer la dépendance de l'UE à l'égard du gaz russe. La plateforme vise à regrouper la demande de gaz dans l'UE sur une base volontaire afin d'attirer des approvisionnements fiables provenant des marchés mondiaux et d'atténuer les effets sur les prix», indique le ministre de l'Energie. «Le Luxembourg suit avec attention la mise en place de cet instrument et décidera en temps voulu du volume et de la forme de sa participation», poursuit-il.

Des mesures nationales complémentaires

Si des mesures sont prises à l'échelle européenne, la Commission estime que des mesures nationales compatibles avec ses règles peuvent également être bénéfiques pour les consommateurs. «La Commission prévoit que les États membres peuvent, dans les circonstances actuelles, élargir la réglementation des prix de détail applicable au gaz naturel. Cela est particulièrement important lorsque le gaz joue un rôle particulier dans le chauffage et les matières premières industrielles», souligne Claude Turmes dans sa réponse à Mars Di Bartolomeo, rappelant que le Luxembourg a déjà pris une mesure en ce sens, entrée en vigueur le 1er mai dernier. Il s'agit de «la prise en charge pour tous les clients résidentiels des tarifs de réseau de gaz naturel au Luxembourg par l’État».

Pour conclure, le ministre de l'Energie, qui a tiré la sonnette d'alarme en début de semaine et averti que l'hiver prochain pourrait être très compliqué au niveau énergétique, déclare que «le Luxembourg soutient la communication de la Commission du 18 mai, et notamment la préparation adéquate à une éventuelle cessation totale de l’approvisionnement en gaz russe».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre de l'Energie Claude Turmes se félicite de l'adoption du règlement européen sur une réduction de 15% de la consommation de gaz. En parallèle, une stratégie nationale de réduction de la demande d'énergie sera présentée en automne.
"Das 15-Prozent-Ziel ist machbar", so Energieminister Claude Turmes.
Le ministre de l'Energie Claude Turmes a indiqué sur les réseaux sociaux jeudi que le Luxembourg n'avait à ce stade pas de problème d'approvisionnement de gaz, alors que l'Allemagne a déclenché le niveau d'alerte.
IPO,Ministerrat&Briefing-Senningen,Xavier Bettel,Franz Fayot,Corinne Cahen,Claude Turmes, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Si la facture de gaz de ces prochains mois risque de coûter cher aux usagers, le risque de pénurie cet hiver est totalement écarté. Et le ministre de l'Energie, Claude Turmes, a les arguments pour défendre ce point de vue.
(FILES) This file photo taken on April 22, 2015 shows an employee turning a valve of a gas installation during a training exercise for handling emergencies at a gas-pumping station on the gas pipeline in the small town Boyarka in the Kiev region. - Ukrainian President Volodymyr Zelensky on October 22, 2021 accused Russia of orchestrating the gas crisis in Europe, calling on the EU to coordinate its response with Ukraine, according to written comments to AFP. (Photo by Genya SAVILOV / AFP)