Changer d'édition

Pas de nouveau «Waldhaff» avant l'été 2021
Luxembourg 12.02.2020 Cet article est archivé

Pas de nouveau «Waldhaff» avant l'été 2021

La véranda, source du litige entre l'État et l'exploitant du restaurant «Waldhaff»

Pas de nouveau «Waldhaff» avant l'été 2021

La véranda, source du litige entre l'État et l'exploitant du restaurant «Waldhaff»
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 12.02.2020 Cet article est archivé

Pas de nouveau «Waldhaff» avant l'été 2021

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Libéré par l'ancien locataire en mars 2019, l'établissement situé au «Gréngewald» se trouve dans un piteux état. Outre un sérieux lifting, il se verra adjoindre une nouvelle station d'épuration. Il ne pourra prendre ses nouvelles fonctions avant au minimum seize mois.

L'avenir du restaurant «Waldhaff» situé au bord de la Nordstrooss (N11) entre Luxembourg et Junglinster semble s'éclaircir. Près d'un an après l'abandon des lieux, les ministères de Finances et de la Mobilité et des Travaux publics ont fait le point sur l'avancement des travaux de rénovation. Durée du chantier et procédures administratives combinées, le délai de réouverture de l'établissement est fixé à «l'été 2021.»

Havre de repos et îlot de restauration populaire lové au cœur du «Gréngewald», le «Waldhaff» se présente dans un piteux état depuis la cessation de toute activité en mars 2019. «Une rénovation d'envergure» s'avère nécessaire, expliquent François Bausch (Déi Gréng) et Pierre Gramegna (DP).

Litige autour de la véranda

En détail, «le remplacement intégral des installations techniques» est indispensable, «l'enveloppe extérieure du bâtiment» est à revoir, ainsi que «le parachèvement.» Mais surtout, précise le binôme ministériel dans une réponse adressée aux députés CSV Françoise Hetto-Gaasch et Marc Lies, vu que le site se trouve «en zone Natura 2000, une nouvelle station d'épuration doit également être aménagée.»

Pour rappel, le très populaire restaurant «Waldhaff» avait dû cesser ses activités en mars 2019, suite à un litige autour de la véranda de l'établissement, lui permettant d'accroître sa capacité d'accueil à 220 couverts. Ce, alors que le règlement de commodo et incommodo lui en imposait un maximum de 49. Le contrat de bail entre le ministère des Finances et la société d'exploitation avait ainsi été résilié conformément à la décision rendue par la Cour d'appel le 13 décembre 2018. Déjà à l'été 2017, le restaurateur avait été condamné à payer deux amendes de 10.000 euros chacune après le procès intenté par l'État.  


Sur le même sujet

Le bail du restaurant "Waldhaff" résilié
L'avenir semble plutôt sombre pour le restaurant Waldhaff, situé au bord de la Noordstrooss (N7) entre Luxembourg et Junglinster. Le ministère des Finances n'a pas renouvelé le bail de location du restaurant, six mois avant sa date d'échéance. Cela pourrait sceller le sort du restaurant, déjà condamné en appel à 10.000 euros d'amende.