Changer d'édition

Pas de licenciements secs chez MediaMarkt/Saturn
Luxembourg 2 min. 21.10.2020

Pas de licenciements secs chez MediaMarkt/Saturn

 La direction de Saturn a indiqué la disparition de certains postes et la création de nouveaux pour s'adapter aux nouvelles donnes du marché.

Pas de licenciements secs chez MediaMarkt/Saturn

La direction de Saturn a indiqué la disparition de certains postes et la création de nouveaux pour s'adapter aux nouvelles donnes du marché.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 21.10.2020

Pas de licenciements secs chez MediaMarkt/Saturn

Le groupe allemand Ceconomy, propriétaire des magasins à la gare et à Belval, va supprimer 3.500 emplois en Europe et fermer plusieurs enseignes. Au Luxembourg, les 130 salariés ne devraient pas être impactés mais devront se former.

(DH) - Décidément la rentrée sociale s'avère pour le moins délicate. Après Guardian, ArcelorMittal ou le groupe Saint-Paul Luxembourg, c'est Saturn qui se retrouve dans l'oeil du cyclone. 

En effet, en raison d'une baisse de fréquentation liée à la pandémie de covid-19, le groupe allemand Ceconomy AG, propriétaire des marques MediaMarkt et Saturn, a décidé, au mois d'août, d'engager une restructuration. Si cette réorganisation impacte 3.500 emplois en Europe - sur les 45.000 que compte le groupe - ainsi que la fermeture de plusieurs magasins, aucun licenciement n'est à prévoir au Grand-Duché, selon l'OGBL.


Der Glashersteller will bis zu einem Sechstel der Arbeitsplätze streichen.
Guardian revoit sa position et annonce un plan social
L'OGBL et la délégation du personnel de Luxguard II ont été informés ce mardi que la direction de l’entreprise comptait finalement procéder à un licenciement collectif. 49 personnes sont concernées par cette mesure.

Le premier syndicat du pays, via un communiqué, a indiqué avoir rencontré la direction du groupe Saturn Luxembourg (2 magasins, 130 salariés). Dans le cadre d'une première entrevue, ce mardi, le groupe allemand a confirmé sa volonté de réorganiser ses activités sur l'ensemble du Benelux où 450 postes vont disparaître d'ici 2023. Toutefois, la direction a affirmé qu'il n'y aura pas de licenciements secs au Luxembourg.

Mais cette restructuration aura néanmoins un impact sur les emplois, toujours selon l'OGBL. En effet, Ceconomy souhaite centraliser ses activités au sein d'un secteur où la part du commerce électronique ne cesse de grimper. C'est ainsi que la direction prévoit la disparition de certains postes et la création de nouveaux pour s'adapter. Syndicat et direction se sont accordés sur «l'importance à accorder à la formation professionnelle continue». 


Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La rentrée sociale donne la fièvre à l'OGBL
Le syndicat a formulé cinq axes d'actions pour le maintien des emplois, du pouvoir d'achat ou une réforme de la fiscalité notamment. Le comité national réclame une nouvelle réunion d'urgence des partenaires sociaux.

Par ailleurs, les deux parties étudient la possibilité d'un plan de maintien dans l'emploi (PME) et ont convenu de mettre en place un accompagnement commun des salariés qui seront concernés par cette restructuration.   

Pour mémoire, Saturn deviendra Mediamarkt Luxembourg à partir du 1er juin 2021, une décision prise au niveau international dans une optique de réduction des coûts marketing. L'objectif étant le lancement d'un site e-commerce.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

ArcelorMittal France entre en grève illimitée
Alors qu'une tripartite est engagée au Luxembourg où 570 emplois sont menacés, un mouvement de protestation a débuté mercredi sur les sites français du géant de la sidérurgie. Les salariés demandent à être mieux récompensés de leurs efforts pendant la crise sanitaire.
Un «package social» à plus de 50 millions pour Luxair
La troisième réunion tripartite du secteur aviation, tenue ce mercredi, a permis de trouver «un accord de principe» pour aider la compagnie aérienne à surpasser la crise actuelle. Au total, 600 personnes seront concernées par le plan de maintien dans l'emploi étalé sur trois ans.
IPO , PK Francois Bausch, Tripartite Aviation , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Suite de la tripartite «sidérurgie» le 11 novembre
Gouvernement, représentants d'ArcelorMittal et syndicats se sont retrouvés à la table des négociations ce mardi avec pour enjeu le devenir des 570 salariés du géant de l'acier dont l'emploi est menacé. Cette deuxième rencontre aura une suite dans cinq semaines.
Blick in das Walzwerk von ArcelorMittal in Rodange.
Le plan social sérieusement réduit à Guardian
Le fabricant de verre ne prévoirait plus 201 suppressions d'emplois mais 62 au terme d'un mois de négociations. Mais si l'OGBL réclame encore un délai de concertation, la direction veut maintenant déclencher le plan social.
Arbeiter, Produktion, Wirtschaft, Arbeit, Industrie, Guardian, Guardian Automotive, Automobilindustrie, ACHTUNG !! ATTENTION !! : DIESE BILDER DUERFEN NUR FUER SAINT-PAUL PRODUKTE VERWENDET WERDEN / CES IMAGES SONT POUR UNE UTILISATION EXCLUSIVE DANS LES PRODUITS SAINT-PAUL / JEDE ANDERWEITIGE NUTZUNG BEDARF DER VORHERIGEN ZUSTIMMUNG / POUR TOUTE AUTRE UTILISATION IL FAUT IMPERATIVEMENT DEMANDER UNE AUTORISATION AU PREALABLE / CONTACT : ROMAIN REINARD OU LE PHOTOGRAPHE DE L`IMAGE,
Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi
La direction du fabricant de verre a accepté de repousser son plan social de quelques semaines. Reste à définir combien parmi les 201 personnels menacés de perdre leur emploi bénéficieront du PME conclu.
Wirtschaft, Guardian, Luxgard Dudelingen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Franz Fayot se penche au chevet de Guardian
Face aux restructurations annoncées, le ministre de l'Économie encourage la société à investir dans une nouvelle installation «verte». Il se dit «prêt à rencontrer les dirigeants du groupe aux Etats-Unis» dès que la situation sanitaire le permettra.
Guardian