Changer d'édition

Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck
Luxembourg 2 min. 03.12.2021
Mesure sanitaire

Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck

Le gouvernement luxembourgeois souhaite voir CovidCheck s'appliquer au monde du travail du 15 janvier au 28 février.
Mesure sanitaire

Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck

Le gouvernement luxembourgeois souhaite voir CovidCheck s'appliquer au monde du travail du 15 janvier au 28 février.
Photo : Getty Images
Luxembourg 2 min. 03.12.2021
Mesure sanitaire

Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Après une semaine de négociations, syndicats, patronat et gouvernement se sont entendus sur les sanctions liées à l'extension du dispositif CovidCheck au monde du travail.

Pas de travail pour les opposants au CovidCheck. Pour embaucher, il faudra bientôt être vacciné, guéri ou testé. A partir du 15 janvier 2022, et jusqu'au 28 février au moins, le CovidCheck fera son entrée dans le monde du travail, dans sa version «3G». Annoncée par Xavier Bettel lundi dernier, cette mesure sanitaire a été validée par les syndicats et le patronat, après une semaine de pourparlers.


24.11.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter des Chipherstellers Globalfoundries (GF) zeigt vor Dienstbeginn in der Lobby des Werks sein Impfzertifikat. Laut Bundesarbeitsministerium müssen Beschäftigte ab Mittwoch (24.11.2021) beim Betreten ihrer Arbeitsstätte nachweisen, dass sie gegen Corona geimpft oder von einer solchen Erkrankung genesen sind. Alternativ ist eine Bescheinigung über einen negativen Test möglich. Bundesweit gelten am Arbeitsplatz Zugangsregeln nur für Geimpfte, Genesene und Getestete (3G). Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le CovidCheck va muscler son jeu
Le gouvernement envisage la mise en place d'un double régime de contrôle sanitaire pour la mi-janvier. L'un pour la sphère des loisirs, l'autre dans le cadre professionnel. Reste à trouver un accord avec les partenaires sociaux.

Le gouvernement laisse ainsi un mois et demi pour que les sociétés luxembourgeoises s'organisent. A la mi-janvier, il faudra ensuite contrôler les non-vaccinés ou guéris d'une infection covid. Ces derniers devront en effet se soumettre à un test rapide certifié quotidiennement, ou à un test PCR valable 48 heures, pour pouvoir se rendre au travail. Ces tests seront à la charge du salarié, sauf s'il consent à passer sous l'aiguille. Dans ce cas, l'Etat s'engage à offrir des tests rapides, dans un premier temps, jusqu’au 28 février.

Mais que se passera-t-il en cas de refus ? C'était là la principale crainte des syndicats OGBL, LCGB, et CGFP qui se sont assis autour de la table cette semaine pour discuter. Si 54% des travailleurs luxembourgeois officient à un poste où le télétravail peut être une solution en cas d'inaccessibilité de leur poste, les 46% restants seront priés de prendre des vacances, en accord avec leur employeur. 

Dans les cas où l'employé se voit refuser son congé payé, il devra prendre un congé sans solde, et ne sera donc pas rémunéré. Si la paye ou le traitement risque possiblement de diminuer pendant ces six semaines, aucun employé (dans le privé comme au sein des administrations) ne pourra être licencié en cas de CovidCheck non valide. Les cotisations sociales des travailleurs seront par ailleurs maintenues, ont affirmé Dan Kersch, le ministre du Travail, et Marc Hansen, le ministre de la Fonction publique.

De leur côté, les enseignants verront les heures non travaillées déduites du compte épargne-temps, a précisé le ministre de la Fonction publique.

Pour Dan Kersch, cette mesure représente «un signal très fort envoyé à la société». Présenté comme un dernier rempart pour éviter l'obligation vaccinale, voire un confinement, l'extension du CovidCheck doit maintenant être validée par la Chambre des députés. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pas de crainte de licenciement, tests offerts dans certains cas, rétention de jours sur le compte épargne-temps : le syndicat CGFP est ressorti des négociations sur le CovidCheck obligatoire sur le lieu de travail avec diverses avancées.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
Un point presse avec représentants du gouvernement, des syndicats et du patronat est prévu ce 3 décembre, 10h. La conclusion d'une semaine de négociations autour du contrôle sanitaire des salariés sur leur lieu de travail.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , Coronamassnahmen , Covid-19 , Sars-Cov-2 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Outre diverses actions en justice en cours, plusieurs pétitions publiques réclament l'annulation ou l'adaptation du dispositif de contrôle sanitaire. Au moins une devra faire l'objet d'un débat public.
Illustration, Covid Check, 3G, 2G, Restaurants, Bars, Cafés Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
A compter du 17 mai, le gouvernement distribuera gratuitement des kits destinés aux sociétés du Grand-Duché désireuses de participer à cette nouvelle action vouée à «permettre la sortie de crise», selon Dan Kersch. La distribution se fera via quatre centres à travers le pays.