Changer d'édition

Pas de congés pour les laboratoires d'analyses
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

Pas de congés pour les laboratoires d'analyses

A ce jour, 2,4 millions de tests PCR covid ont été analysés au Luxembourg. Dont 1,4 million dans le cadre du dépistage massif organisé par le gouvernement (Large scale testing)

Pas de congés pour les laboratoires d'analyses

A ce jour, 2,4 millions de tests PCR covid ont été analysés au Luxembourg. Dont 1,4 million dans le cadre du dépistage massif organisé par le gouvernement (Large scale testing)
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

Pas de congés pour les laboratoires d'analyses

Ces vacances de Pâques sont marquées par un rush des particuliers pour bénéficier d'un dépistage covid. La possibilité retrouvée, même restreinte, de voyager à l'étranger, explique cet empressement.

(pj avec Maximilian RICHARD) - Depuis le début de semaine, le gouvernement a changé les règles : fini les tests gratuits pour celles et ceux qui souhaitent voyager à l'étranger. Une tolérance reste accordée pour les étudiants ou les hommes d'affaires, mais certainement plus pour les touristes. Avant d'embarquer, merci donc de passer par le laboratoire d'analyses médicales le plus proche, et cette fois aux frais du particulier. 


Ganze Luxair Flotte wegen coronavirus am Boden - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Tout ne va pas dans la bonne direction» pour Luxair
Vacances de Pâques obligent, la compagnie aérienne connaît un pic d'activité et fait faire des rotations à ses huit Boeing.Une première depuis un an. Mais cette parenthèse ne permettra pas d'effacer le passif, selon les perspectives dressées par Gilles Feith, CEO de Luxair.

Du coup, les laboratoires privés ont été et restent pris d'assaut. Chacun venant réclamer, dans la précipitation, le résultat d'un test PCR qui lui servira de sésame avant d'embarquer. Une dépense de l'ordre de 60 euros et une initiative qui ne nécessite aucune ordonnance médicale. Et inutile de se présenter à l'une des stations dédiées au Large Scale Testing, elles n'ont pas vocation à pratiquer ce type de test. Du coup, la totalité des demandeurs courent vers Laboratoires Réunis, Bionext Lab ou Ketterthill ou encore vers la station mise en place spécialement au Findel

«La semaine dernière, 60% de tests PCR de plus ont été effectués dans nos établissements par rapport au mois dernier, indique Stéphane Tholl, chef des opérations pour Laboratoires réunis.» Une augmentation qu'il ne met toutefois pas seulement sur le compte des voyageurs. Le virus circulant toujours, nombre de particuliers cherchent aussi à savoir s'ils ne sont pas cas contact. 

Du côté de Bionext, le même phénomène a été constaté. «La demande a même été plus importante qu'à l'approche des vacances de Noël», témoigne le porte-parole de la société, Jorris Fitten. La société avait vu le coup venir et a adapté ses effectifs pour répondre au plus vite à cet afflux de clients pressés. 

Mais attention, le ministère de la Santé a bien rappelé aux laboratoires privés qu'ils devaient donner la priorité aux analyses de tests demandés par les docteurs. Jusqu'à présent, selon Jorris Fitten, une telle hiérarchisation n'a pas été nécessaire et que ce soit pour un particulier ou sur recommandation médicale, chacun reçoit le résultat de son analyse covid en moins de 24 heures.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Autriche mise sur des millions de tests
Pris au dépourvu à l'automne par la seconde vague, le pays a cette fois pris les devants: avec 3 millions de tests par semaine, dont la moitié dans les écoles, le petit Etat s'érige désormais en champion de l'exercice.
(FILES) In this file photo taken on February 4, 2021 a health worker takes a coronavirus antigen rapid test swab at the new coronavirus test center in the Orangery of the Schoenbrunn Palace as Vienna expands its capacities for the rapid antigen test, amid the ongoing Covid-19 pandemic. - While Austria has struggled to contain the second wave of the coronavirus pandemic, it is fast emerging as a world leader in testing as a way of opening schools and businesses. (Photo by ALEX HALADA / AFP)
L'autotest covid au programme des élèves
L'obligation du masque en cours n'est pas le seul changement à venir dans les écoles luxembourgeoises. En mars, le ministère de l'Education envisage de proposer des tests de dépistage pour que jeunes et enseignants puissent contrôler leur situation covid.
Student of a graduating class at the Geschwister-Scholl school in Tuebingen, southern Germany,, conduct an antigen rapid test for COVID-19 in a class room on February 11, 2021 amid the ongoing new coronavirus pandemic. - In collaboration with the city of Tuebingen the school tests teachers and students of the graduating classes regulary free to ensure present teaching in the class room instead of online teaching. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Le LNS met son nez dans les tests rapides
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center shows a reagent of rapid test for the coronavirus at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)