Changer d'édition

«Pas de conflit d'intérêts» lié aux mesures sanitaires
Luxembourg 3 min. 05.01.2021

«Pas de conflit d'intérêts» lié aux mesures sanitaires

Pour Xavier Bettel, les décisions sanitaires prises par le gouvernement l'ont été dans le seul intérêt général et non pour des intérêts particuliers.

«Pas de conflit d'intérêts» lié aux mesures sanitaires

Pour Xavier Bettel, les décisions sanitaires prises par le gouvernement l'ont été dans le seul intérêt général et non pour des intérêts particuliers.
Photo: SIP
Luxembourg 3 min. 05.01.2021

«Pas de conflit d'intérêts» lié aux mesures sanitaires

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Interrogés sur l'impact des décisions prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19, quatre ministres assurent que les membres du gouvernement ne tirent aucun profit personnel. Même si certains possèdent des intérêts dans des sociétés.

Depuis le 26 décembre dernier, seuls les magasins proposant des produits «essentiels» restent ouverts. Une décision justifiée quelques jours plus tôt par  la progression du virus et la volonté du gouvernement de «tirer le frein à main» des nouvelles infections. Réitérée mardi, cette approche ne serait en revanche aucunement liée à «un quelconque intérêt personnel» des membres du gouvernement, à en croire la réponse parlementaire commune rédigée par Xavier Bettel (DP), Paulette Lenert (LSAP), Henri Kox (Déi Gréng) et Lex Delles (DP).


"Wir hatten den Andrang in den Supermärkten und den Weihnachtstrubel in der Tat unterschätzt", sagt Gesundheitsministerin Lenert.
Des mesures «drastiques», mais «toujours proportionnées»
Paulette Lenert (LSAP) était en poste depuis moins d'un mois lorsqu'elle a dû gérer la plus grande crise sanitaire que le pays ait connue ces dernières décennies. Retour sur la gestion d'une année extraordinaire.

Réfutant tout «conflit d'intérêts», le Premier ministre ne nie cependant pas que certains membres du gouvernement peuvent avoir des participations dans des sociétés actives au Luxembourg. Mais évoque le code de déontologie du gouvernement qui stipule qu'«il n'y a pas conflit d'intérêts lorsque le membre du gouvernement tire un avantage du seul fait d'appartenir à la population dans son ensemble ou à une large catégorie de personnes.» 

Pour Xavier Bettel, «les membres du gouvernement qui ont des participations dans des entreprises (...) appartiennent à 'la large catégorie de personnes' ayant de telles participations et ne tirent aucun avantage personnel particulier et disproportionné des mesures sanitaires actuelles». Comprenez que seul l'intérêt général a guidé l'action gouvernementale.


Lokales, Luxembourg geht in den Lockdown II, Coronavirus, Covid-19, Grand Rue, Luxembourg Ville. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Aider l'économie à se relever» reste la priorité
Si le gouvernement ne manque pas de projets pour la nouvelle année, 2021 restera inévitablement marquée par le covid-19. Pour le Premier ministre, la crise sanitaire se trouvera donc toujours au cœur des décisions gouvernementales.

A noter que parmi les obligations faites aux ministres avant leur prestation de serment figure également la remise d'«une liste reprenant, pour les dix années qui précèdent leur prise de fonction, l'ensemble des activités rémunérées qu'ils ont exercées» mais aussi «les intérêts financiers», que ces derniers prennent la forme de «participation financière individualisée» et «d'actions ou d'autres titres dans le capital d'une entreprise». Les parts de fonds communs de placement, elles, sont exclues de cet inventaire car «elles ne représentent pas un intérêt direct dans le capital d'une entreprise».

Publiées en annexe des biographies de chaque membre du gouvernement sur le site officiel, ces déclarations signalent les cas particuliers d'Henri Kox (Déi Gréng), Franz Fayot (LSAP) et Corinne Cahen (DP). Si le ministre de la Sécurité intérieure ne possède aucune activité directe, son épouse est propriétaire d'un domaine viticole à Remerschen, tandis que le ministre de l'Economie reste l'unique actionnaire d'une société transformée en mars 2020 en Soparfi. Même situation pour Corinne Cahen, actionnaire de 100% des parts d'une société de vente de chaussures.


Les trois membres du conseil ont dédouané la ministre dans l'affaire portant son nom.
Le comité d'éthique classe l'affaire Cahen
Corinne Cahen (DP) n'a pas enfreint le code de conduite des membres du gouvernement, d'après l'avis rendu par le conseil d'éthique, mardi. Pour autant, l'envoi de son courrier à l'Union des commerçants de la Ville de Luxembourg n'était pas correct.

Mais contrairement à Carole Dieschbourg (Déi Gréng) qui avait vendu toutes ses parts dans la société familiale lors de son entrée en fonction, l'ancienne présidente de l'union des commerçants de la capitale n'a pas fait ce choix. Une situation particulière qui l'a déjà placée sous les projecteurs suite à un mail envoyé avec ses coordonnées du ministère pour une question liée à sa société. Une affaire qui avait été classée sans suite par le comité d'éthique. 

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie, Xavier Bettel et Paulette Lenert s'exprimeront ce mardi pour évoquer les nouvelles décisions qui entreront en vigueur au-delà du 10 janvier. Une conférence de presse initialement prévue à 14h mais reportée à 15h «pour des questions d'organisation», selon le ministère d'Etat. Cette dernière sera à suivre en direct sur notre site.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Déjà un premier dilemme à résoudre
Si les chiffres de l'épidémie plaident en la faveur d'un assouplissement des restrictions, Xavier Bettel et ses ministres ont-ils malgré tout d'autres choix que de prolonger le remède prescrit actuellement? Réponse ce mardi à 15h.
Politik, Paulette Lenert und Xavier Bettel, PK Covid  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La nouvelle loi covid s'appliquera dès le 26 décembre
Couvre-feu prolongé, congé pour raisons familiales élargi, nouvelles amendes pour les contrevenants aux règles covid ou fermeture des commerces non essentiels : les députés ont approuvé le nouveau régime qui attend le Luxembourg jusqu'au 10 janvier 2021.
Christian devotees pose for a picture after a Christmas eve mass at a church in Jakarta on December 24, 2020. (Photo by ADEK BERRY / AFP)
Bettel à la recherche d'une issue de secours
La marge de manœuvre du Premier ministre se réduit, jour après jour, alors que la progression du covid-19 ne cesse. Un virus que les dernières mesures ne suffisent pas à contenir. Alors confinement, état de crise, nouvelles restrictions? Le gouvernement va devoir trancher.
Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le comité d'éthique classe l'affaire Cahen
Corinne Cahen (DP) n'a pas enfreint le code de conduite des membres du gouvernement, d'après l'avis rendu par le conseil d'éthique, mardi. Pour autant, l'envoi de son courrier à l'Union des commerçants de la Ville de Luxembourg n'était pas correct.
Les trois membres du conseil ont dédouané la ministre dans l'affaire portant son nom.
Xavier Bettel au secours de Corinne Cahen
Le Premier ministre a pris la défense de la ministre de la Famille sur la controverse du courriel privé envoyé à l'Union commerciale de la capitale depuis sa boîte mail officielle. Où l'on reparle de l'application du code d'éthique.
La ministre Corinne Cahen (DP)a bénéficié d'un soutien rapide et franc du chef du gouvernement.
Un remaniement de gouvernement sans surprise
Ce vendredi, le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé la nouvelle composition officielle. François Bausch devient vice-Premier ministre, Sam Tanson (Déi Gréng) prend le portefeuille de la Justice tandis que Henri Kox fait son entrée à la tête du ministère du Logement. Une recomposition verte au sein de la coalition.