Changer d'édition

Pas d'urgence à ouvrir le deuxième centre de vaccination
Luxembourg 3 min. 20.01.2021

Pas d'urgence à ouvrir le deuxième centre de vaccination

Pour toute la partie logistique de la centralisation, du stockage et de la répartition des vaccins, le ministère de la Santé a fait appel au Comptoir pharmaceutique du Luxembourg.

Pas d'urgence à ouvrir le deuxième centre de vaccination

Pour toute la partie logistique de la centralisation, du stockage et de la répartition des vaccins, le ministère de la Santé a fait appel au Comptoir pharmaceutique du Luxembourg.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 20.01.2021

Pas d'urgence à ouvrir le deuxième centre de vaccination

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pour l'heure, seules quatre des 16 lignes de vaccination du Hall Victor-Hugo sont activées à Luxembourg. A défaut de recevoir plus de vaccins, il n'est pas encore question de multiplier les sites d'injection dans le pays.

Le plan de déploiement reste le même : des équipes mobiles et surtout cinq centres de vaccination couvrant l'ensemble du territoire. Mais, ce mercredi, Luc Feller a réaffirmé qu'il n'était pas question pour l'heure d'aller au-delà de la seule mise en service du Hall Victor-Hugo, au Limpertsberg. Depuis le 28 décembre dernier, l'endroit a accueilli une bonne partie des volontaires à l'injection anti-covid et continuera à le faire «tant que nous n'aurons pas plus de doses à distribuer», reconnaît le haut-commissaire à la protection nationale.


Fenna Martin (R) vaccines Richard Kilian, 86, against Covid-19 at the vaccination centre installed at the congress centre in Wiesbaden, western Germany, on January 19, 2021, as the western federal state of Hesse opened its first six vaccination centres amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. (Photo by Arne Dedert / POOL / AFP)
Une semaine de plus entre deux vaccins anticovid
En allongeant d'une semaine le délai entre les deux piqûres anti-covid préconisées pour l'heure, le ministère de la Santé luxembourgeois espère pouvoir vacciner plus de monde, plus rapidement.

Et difficile pour Luc Feller de signifier quand les autres sites retenus pourront débuter à leur tour. En cause, les aléas dans la livraison des flacons. «Là, nous nous attendons à une diminution de 4.600 doses par rapport à ce que Pfizer/BioNTech nous avait annoncé. Ce sera donc 2.300 personnes qui verront leur première injection retardée. Nous espérons compenser ce retard d'ici mi-février, mais cela ne dépend pas de nous...»

Reste qu'une fois les vaccins livrés en plus grand nombre, le Luxembourg pourra bien ouvrir la totalité des centres envisagés. «A Esch-sur-Alzette, la Maison des matériaux a été aménagée, et son activation pourrait se faire en un ou deux jours». Pour le hall de Luxembourg Air Rescue au Findel ou la salle de sport du centre neuropsychiatrique d'Ettelbruck «tout sera réglé pour le 8 février», prévoit celui qui codirige la cellule de crise du ministère de la Santé. Un timing qui ne signifie pas l'accueil du public, mais bien la date possible d'ouverture avec tous les équipements nécessaires installés. 

Quant au cinquième centre de vaccination, Luc Feller maintient le choix de Mondorf-les-Bains. Malgré certaines voix s'opposant à ce choix, le haut-commissaire reste sur cette décision. «Il reste quelques aménagements à faire et des ajustements pour le stationnement, et l'endroit pourra être disponible d'ici la fin février».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La vaccination grimpe, les doutes aussi
Avec 45.000 personnes âgées ou vulnérables à vacciner durant la phase 2, le Luxembourg doit augmenter sa capacité d'action. D'où l'ouverture des 3e et 4e centres à Mondorf et Ettebrück ce jeudi. Mais la crainte persiste sur les livraisons de flacons.
(FILES) In this file photo taken on February 12, 2021 a healthcare worker fills a syringe with the AstraZeneca Covid-19 vaccine at the university hospital in Halle/Saale, eastern Germany, at the start of the inoculation with the vaccine at the hospital. - Doctors and public health officials pleaded with Germans on February 18, 2021 to take up AstraZeneca vaccines against the coronavirus after muddled communication about the efficacy of the British-made jabs hit demand. (Photo by JENS SCHLUETER / AFP)
7% de la population immunisée contre le covid-19
Contrairement aux idées reçues, si une frange de la population a déjà été infectée par le virus, cela n'implique pas pour autant qu'elle est désormais protégée contre le covid-19. Tout comme son entourage. Explications avec le virologue Thomas Dentzer.
«Nous ne sommes pas à l'abri d'une troisième vague»
Si le nombre de nouvelles infections au covid-19 recule, tout comme le nombre de personnes hospitalisées, Paulette Lenert assure que «les trois prochains mois s'annoncent très difficiles». Explications en vidéo avec la ministre de la Santé.
Itv Paulette Lenert Ministre de la Santé Luxembourg le 12/01/2021 photo ©Christophe Olinger
Tout est prêt pour l'arrivée du vaccin
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Les centres de vaccination bons pour le service
Les cinq sites prévus pour administrer le vaccin anti-covid sont en cours d'aménagement. Et ce n'est pas une mince affaire à mettre en place pour ces structures qui devraient fonctionner plusieurs longs mois.
AURORA, CO - DECEMBER 16: (EDITORIAL USE ONLY) Rocky Mountain Regional VA Medical Center ICU nurse Margaret Zito receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine from registered nurse Salek Walker at the hospital on December 16, 2020 in Aurora, Colorado. The Eastern Colorado VA Health Care System was chosen as one of 37 VA centers around the country to receive a shipment of the vaccine because of their ability to store the vaccine at extremely cold temperatures and vaccinate a large number of people.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==