Changer d'édition

Parler portugais peut être un véritable atout
Luxembourg 2 min. 05.05.2021

Parler portugais peut être un véritable atout

Pour l'ambassadeur du Portugal, les cours de portugais doivent être encouragés.

Parler portugais peut être un véritable atout

Pour l'ambassadeur du Portugal, les cours de portugais doivent être encouragés.
Photo : LW
Luxembourg 2 min. 05.05.2021

Parler portugais peut être un véritable atout

Si 25% de la population du Luxembourg est déjà lusophone, l'ambassadeur du Portugal estime qu'il est possible de faire plus encore. Et António Gamito ne manque pas d'arguments pour promouvoir sa langue.

(pj avec Madalena QUEIRÓS) 5 mai, journée mondiale de la langue portugaise. Au Luxembourg, l'événement trouve d'autant plus écho que les Portugais représentent à eux seuls 16% des habitants du pays. Et au-delà de ces 97.000 personnes, il faut aussi tenir compte de toute la communauté lusophone (Cap-Vert, Brésil...) du Grand-Duché. Du coup, c'est au total près d'un quart de la population qui utilise au quotidien la sixième langue la plus usitée dans le monde.


Op Lëtzebuergesch w.e.g., Sprooch, Letzebuerger Sprooch, Petitioun 698, Petition, Luxemburger Sprache, luxemburgisch sprechen, langue luxembourgeoise, parler luxembourgeois, mir schwätzen (Foto Shutterstoc
Le luxembourgeois, cette langue «superflue»
Publiée mi-avril, une étude de l'Uni sur les offres d'emploi au Luxembourg entre 1984 et 2019 montre que l'anglais prend de plus en plus d'importance, même si le français reste la langue dominante. Explications avec Fernand Fehlen, sociologue à l'Uni.

Mais, pour l'ambassadeur du Portugal au Grand-Duché, il convient de continuer à promouvoir la langue portugaise qui, selon António Gamito,  «doit être vue par les Luxembourgeois comme un vecteur d'intégration, d'inclusion». Et d'encourager donc l'enseignement du portugais. «Je pense qu'il y a un potentiel pour faire plus, comme entrer dans les écoles publiques européennes, par exemple, avec une section portugaise».

Sur cette question, depuis son arrivée au Luxembourg en 2018, l'ambassadeur estime qu'«il y a eu une évolution, tant de la part des autorités centrales luxembourgeoises, que de la part des bourgmestres et des directeurs d'école» dans l'importance accordée à l'enseignement du portugais. Cela se traduit par une augmentation des inscriptions aux cours de portugais, et pas seulement de la part de natifs du Portugal mais aussi de locaux.  

En effet, pour l'ambassadeur, ce renforcement «ne dépend pas que de nous». Et d'en appeler «aux parents, en particulier les Portugais, mais aussi ceux qui ont la double nationalité et les parents d'enfants luxembourgeois, avec beaucoup de contacts avec les enfants portugais» pour qu'ils n'hésitent pas à placer leurs enfants dans des cours de langue portugaise. 


A demonstrator holds the Portuguese flag in front of the Portuguese parliament as he participates with hundreds of others in a demonstration called by the main Portuguese union CGTP-IN (General Confederation of the Portuguese Workers) to protest against anti-labor and anti-social policies of the Portuguese government in Lisbon on July 22, 2015.   AFP PHOTO/ PATRICIA DE MELO MOREIRA
Le Luxembourg perd ses résidents portugais
Si depuis des décennies le marché du travail au Grand-Duché attire les lusophones, la tendance tend à s'inverser depuis 2017. Beaucoup rentrent au pays pour y trouver un meilleur cadre de vie.

Pour être encore plus convaincant, António Gamito déroule d'ailleurs les nombreux avantages à apprendre le portugais. Comme la diversité des pays où il est pratiqué comme langue première pour près de 277 millions de personnes, et seconde langue pour 24 autres millions. De quoi assurer des emplois dans nombre de sociétés travaillant à l'international aussi bien en Amérique du Sud, Afrique qu'Asie (Macao par exemple).

Et puis maîtriser l'idiome de Pessoa, c'est aussi s'assurer de possibles études. «L'Université du Luxembourg, institution récente, n'offre pas la plupart des cours disponibles dans les universités portugaises qui sont ouvertes aux jeunes du Grand-Duché«, note ainsi le diplomate. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Publiée mi-avril, une étude de l'Uni sur les offres d'emploi au Luxembourg entre 1984 et 2019 montre que l'anglais prend de plus en plus d'importance, même si le français reste la langue dominante. Explications avec Fernand Fehlen, sociologue à l'Uni.
Op Lëtzebuergesch w.e.g., Sprooch, Letzebuerger Sprooch, Petitioun 698, Petition, Luxemburger Sprache, luxemburgisch sprechen, langue luxembourgeoise, parler luxembourgeois, mir schwätzen (Foto Shutterstoc
En étudiant les annonces publiées dans le Luxemburger Wort, Fernand Fehler et Isabelle Pigeron-Piroth notent que la langue de Molière reste dominante sur le marché du travail. Cependant, la connaissance du luxembourgeois est de plus en plus prisée.
L'apprentissage de la langue officielle continue d'attirer les foules, pandémie ou non. Cette demande en hausse constante, conjuguée aux restrictions sanitaires liées au covid-19, pousse l'institut national des langues à se réinventer.
online.fr, INL, centre de langues,  Sprachenzentrum, Sprachen Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort