Changer d'édition

Parking payant pour le personnel des enseignes?
Luxembourg 3 min. 26.11.2022
A l'Auchan Kirchberg

Parking payant pour le personnel des enseignes?

Auchan Luxembourg, propriétaire du centre commercial, souhaite rendre les places de parking payantes pour l’ensemble des enseignes à partir du 1er janvier 2023.
A l'Auchan Kirchberg

Parking payant pour le personnel des enseignes?

Auchan Luxembourg, propriétaire du centre commercial, souhaite rendre les places de parking payantes pour l’ensemble des enseignes à partir du 1er janvier 2023.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 26.11.2022
A l'Auchan Kirchberg

Parking payant pour le personnel des enseignes?

Simon MARTIN
Simon MARTIN
La direction d'Auchan Luxembourg justifie cette décision notamment par l'augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières. Les salariés devraient ainsi débourser 176 euros par mois pour se garer.

Branle-bas de combat au sein de l'Auchan Kirchberg, situé dans le Kirchberg Shopping Center. Les places de parking, auparavant gratuites pour les salariés des enseignes du centre commercial, pourraient devenir payantes. C'est ce qu'a fait savoir l'OGBL dans un communiqué transmis aux rédactions ce jeudi après-midi. 


Une manifestation contre Amazon prévue ce vendredi
En marge du Black Friday, des activistes et militants se rendront devant le ministère des Finances afin de dénoncer leurs conditions de travail et le bilan climatique désastreux du géant américain.

Fin octobre, Auchan Luxembourg, propriétaire du centre commercial, aurait annoncé cette volonté de rendre les places de parking payantes pour l'ensemble des enseignes à partir du 1er janvier 2023, en annonçant un «tarif préférentiel» de 176 euros par mois et par salarié. Dans un courrier séparé, la direction d'Auchan Luxembourg justifie cette décision notamment par l'augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières.

Une réunion peu constructive

Il n'en fallait pas plus pour soulever un tollé. «Il faut savoir que les cellules de la galerie sont gérées par Nhood, tandis que le parking appartient à Auchan Luxembourg. Les deux entités se renvoient la balle, alors même qu'elles dépendent de la même maison mère et appartiennent donc au même groupe», se désole l'OGBL. Le syndicat avait d'ailleurs demandé, dans la foulée de l'annonce, une réunion avec la direction du centre commercial et celle d'Auchan Luxembourg. À l'occasion de celle-ci, la direction d'Auchan a semble-t-il indiqué ne pas vouloir revenir sur sa décision, mais a néanmoins accordé un délai supplémentaire de trois mois.


«Comment les gens font-ils pour joindre les deux bouts?»
Samedi 17 novembre 2018, près de 300.000 Gilets jaunes manifestent en France contre la vie chère. Quatre ans plus tard, que reste-t-il de ce mouvement? Réponse avec Nathalie Maier, militante de la première heure sur le rond-point d'Aumetz.

Un comportement inacceptable pour le syndicat. «Autant le personnel concerné que les responsables des magasins de la galerie demandent le retrait de cette mesure. La quasi-totalité des salariés (plusieurs centaines, NDLR) du centre commercial ont en effet des salaires gravitant autour du salaire social minimum. Nombreux sont aussi les salariés à temps partiel. Au regard des prix des carburants et des problèmes récurrents de circulation, les enseignes se plaignent déjà de ne plus trouver de personnel pour leurs magasins au Kirchberg». 

«La plupart des salariés étant frontaliers, l'option consistant à venir travailler par le biais des transports publics s'avère également très compliquée. Il n'existe par ailleurs aucune possibilité de se garer gratuitement au Kirchberg», peste l'OGBL.

Le syndicat reproche à la direction d'Auchan Luxembourg de jeter davantage d'huile sur le feu, risquant ainsi de créer un conflit de taille à l'approche de la fête de Noël. «Le syndicat Commerce de l'OGBL demande à nouveau le retrait de cette mesure. Il invite par ailleurs tous les salariés et les personnes solidaires à participer à une réunion publique le vendredi 25 novembre à 17h30 devant l'entrée du centre commercial qui se trouve du côté du boulevard J.F. Kennedy, afin de décider de la suite à donner à ce litige.»   

De son côté, Auchan Luxembourg a tenu à réagir aux propos de l'OGBL, tout en confirmant que le groupe ne reviendra pas sur sa décision. Ces derniers expliquent que depuis plus de 26 ans, les enseignes de la galerie marchande ont bénéficié de la gratuité du parking. «Dans le contexte économique actuel, nous ne sommes plus en mesure maintenir cet avantage et de supporter les frais de parking de toutes les enseignes de la galerie marchande. A ce titre, nous avons demandé à chaque enseigne de prendre en charge les frais d'exploitation liés à son activité, au même titre que notre enseigne prend en charge les frais de parking de ses propres salariés». 

«Le fait que certaines enseignes veuillent répercuter une charge qui leur incombe sur leurs propres salariés n'est pas de notre responsabilité», précisent-ils, insistant donc sur le fait que cette mesure ne concerne pas les salariés du groupe Auchan Luxembourg.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face aux entreprises ayant décidé de ne plus rendre la monnaie sur les chèques-repas, l'Union Luxembourgeoise des Consommateurs monte au créneau. De son côté, l'Horesca comprend cette décision et la justifie.
Selon l'asbl Don't forget us, ce sont pas moins de 50 millions d'euros annuels issus des chèques-repas qui n'arriveraient pas dans les caisses de l'Horeca en raison du non-respect de la loi.
Les salariés de la compagnie aérienne se sont donné rendez-vous dans la rue ce lundi matin, au Kirchberg, en vue de la tripartite aviation, qui doit se tenir au ministère des Transports durant la matinée.
Trois ans après son inauguration, le centre commercial semble enfin avoir trouvé son second souffle. C'est en tout cas l'avis de son directeur qui annonce que 15 millions de visiteurs ont franchi la porte du mall depuis son ouverture.
Nicht zum ersten Mal löst sich ein Dachelement.
Au Luxembourg, la grande distribution anticipe largement l'après-crise et nombreux sont les projets d'ouverture pour les années à venir. A croire que les magasins poussent plus vite encore que les acheteurs.
Le groupe allemand Ceconomy, propriétaire des magasins à la gare et à Belval, va supprimer 3.500 emplois en Europe et fermer plusieurs enseignes. Au Luxembourg, les 130 salariés ne devraient pas être impactés mais devront se former.
31.1. Wi / Saturn Gare / ITV Perspectives Luxembourg Foto:Guy Jallay