Changer d'édition

Panne géante au poste directeur de Bettembourg : La «surcharge totale des systèmes d'évacuation des eaux» en cause
C'est là dans le sous-sol du bâtiment abritant les postes directeurs des secteurs frêt et triage à Bettembourg que les eaux de pluie ont fait court-circuiter les installations électriques.

Panne géante au poste directeur de Bettembourg : La «surcharge totale des systèmes d'évacuation des eaux» en cause

Photo: Gerry Huberty
C'est là dans le sous-sol du bâtiment abritant les postes directeurs des secteurs frêt et triage à Bettembourg que les eaux de pluie ont fait court-circuiter les installations électriques.
Luxembourg 2 min. 05.07.2016

Panne géante au poste directeur de Bettembourg : La «surcharge totale des systèmes d'évacuation des eaux» en cause

Maurice FICK
Maurice FICK
Les frontaliers qui prennent le train s'en souviennent. Le soir du 30 mai 2016 une inondation a provoqué des courts-circuits dans le poste directeur de Bettembourg bloquant le trafic ferroviaire entre le Luxembourg et la France durant une semaine! Le ministre des Infrastructures vient de révéler la cause de cette panne géante.

(MF) - Les frontaliers qui prennent le train s'en souviennent. Le soir du 30 mai 2016 une inondation a provoqué des courts-circuits dans le poste directeur de Bettembourg bloquant le trafic ferroviaire entre le Luxembourg et la France durant une semaine! Le ministre des Infrastructures vient de révéler  la cause de cette panne géante.

«L'inondation est due à la surcharge totale des systèmes d'évacuation des eaux pluviales et des cours d'eau dans le secteur Bettembourg - Dudelange où des quantités de pluie exceptionnelles de 80- 90 litres/m2 ont été enregistrées», écrit François Bausch dans sa réponse à la question parlementaire posée par la députée Claudia Dall'Agnol (LSAP).

Ce lundi 30 mai 2016, le Luxembourg avait subi de gros dégâts à cause des intempéries. Tout comme le lendemain.

Pour parer au plus urgent les CFL avaient mis en place un vaste contingent de bus de substitution pour transporter les frontaliers piégés par la panne et assuré un service de trains réduit, à raison d'un train par heure au maximum entre Luxembourg et Thionville. Une situation de chaos s'en était suivie à la gare de Thionville et le covoiturage s'est rapidement organisé sur les réseaux sociaux.

«Selon un article de presse paru dans le Tageblatt, le personnel CFL sur place n'était pas en mesure de couper l'électricité et il y avait un risque d'électrocution», rapporte la députée. Le ministre se garde bien de se prononcer sur la question d'une coupure automatique du courant dans le poste directeur et précise qu'«avant l'intervention des services de secours, l'alimentation générale du bâtiment ayant subi l'inondation a été coupée et consignée dans la distribution électrique en amont située dans un autre bâtiment non affecté». Le courant a donc été coupé à distance.

Installations et bâtiments en cause datent du début des années 1980. «A l'époque, tout comme à l'heure actuelle, les CFL mettent en oeuvre des concepts d'installations de sécurité ainsi que des équipements éprouvés, agréés et conformes aux règles d'art», assure le ministre des Infrastructures.

Avant de souligner qu'«à aucun moment, la sécurité de la circulation des convois ferroviaires n'était compromise» durant l'avarie.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Panne géante au poste directeur: Bettembourg: «Toute l'installation sera testée ce jeudi»
En proie à une inondation exceptionnelle lundi, le poste directeur de Bettembourg est toujours muet. «Nos experts internes travaillent 24/24 heures et toute l'installation doit être testée ce jeudi», assurent les CFL. Mais comment des trains peuvent-ils circuler entre Bettembourg et Thionville alors que les aiguillages ne peuvent plus être commandés depuis le poste directeur?
Panne électrique et électronique géante dans la salle technique au sous-sol du poste directeur de Bettembourg où l'eau avait atteint 1,80 mètre lundi soir!