Changer d'édition

Les infections à l'école fondent comme neige au soleil
Luxembourg 17.06.2021
Pandémie au Luxembourg

Les infections à l'école fondent comme neige au soleil

Avec 59 cas officiellement recensés, le nombre de cas positifs en milieu scolaire continue de reculer au Luxembourg.
Pandémie au Luxembourg

Les infections à l'école fondent comme neige au soleil

Avec 59 cas officiellement recensés, le nombre de cas positifs en milieu scolaire continue de reculer au Luxembourg.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 17.06.2021
Pandémie au Luxembourg

Les infections à l'école fondent comme neige au soleil

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Au cours de la semaine écoulée, seuls 59 cas positifs au covid-19 ont été recensés dans les établissements scolaires, indique jeudi le ministère de l'Education nationale. Soit 42 de moins qu'au début du mois de juin.

Le milieu scolaire n'échappe pas au repli général de la pandémie enregistré au Luxembourg. Au cours de la semaine du 7 au 13 juin, 59 cas positifs concernant des élèves, des enseignants ou d'autres personnels ont été signalés, indique jeudi le ministère de l'Education nationale. Contre 101 enregistrés dans les écoles du fondamental, les lycées et les centres de compétences au cours de la semaine précédente.


ARCHIV - 09.06.2021, Berlin: Ein Schüler macht auf dem Schulhof einer Schule im Berliner Ortsteil Britz einen Antigen-Schnelltest. (zu dpa: «Buchreihe sammelt Schul-Erfahrungen in der Pandemie») Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Moins de 90 cas covid parmi les élèves du pays
Comme l'enseignement a subi les remontées de l'épidémie, les classes bénéficient de l'amélioration sanitaire actuelle. D'une semaine à l'autre, le nombre de cas covid+ dépistés a ainsi diminué de 81 cas.

Une nette amélioration de la situation sanitaire qui n'aura impacté que 64 classes et quasi exclusivement avec des cas isolés dont la source d'infection a été identifiée comme étant extérieure aux établissements scolaires. Seuls quatre signalements relèvent en effet d'un scénario où deux personnes partageant une même salle de classe ont été relevées.

Si le gouvernement se garde bien d'émettre le moindre commentaire dans son communiqué, il sait que la situation peut à nouveau basculer. La faute notamment au développement spectaculaire du variant Delta, particulièrement contagieux et qui représente désormais près d'un tiers des nouvelles infections. Pour tenter d'enrayer le mouvement, l'exécutif mise sur l'accélération de la vaccination et son ouverture aux 12-15 ans, toujours sur base du volontariat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Comme l'enseignement a subi les remontées de l'épidémie, les classes bénéficient de l'amélioration sanitaire actuelle. D'une semaine à l'autre, le nombre de cas covid+ dépistés a ainsi diminué de 81 cas.
ARCHIV - 09.06.2021, Berlin: Ein Schüler macht auf dem Schulhof einer Schule im Berliner Ortsteil Britz einen Antigen-Schnelltest. (zu dpa: «Buchreihe sammelt Schul-Erfahrungen in der Pandemie») Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Plusieurs parents d'élèves réclament la levée de l'obligation du port du masque en classe et dans le périscolaire. Une pétition a ainsi été mise en ligne contre la mesure qui «entraverait le bon développement des enfants».
28.05.2021, Brandenburg, Frankfurt (Oder): Masken hängen zusammen mit Taschen und Rucksäcken an Kleiderhaken in einem Klassenraum einer Grundschule. Am Montag (31. Mai) kehren die Grundschulen in Brandenburg nach dem Kabinettsbeschluss vollständig wieder in den Präsenzunterricht zurück, eine Woche später die weiterführenden Schulen (7. Juni). Voraussetzung dafür ist ein Wert von weniger als 50 Neuinfektionen je 100 000 Einwohner binnen sieben Tagen in dem Landkreis, und zwar an drei Tagen in Folge. Dies war nach Woidkes Angaben am Dienstag in zwei Dritteln der Kreise und kreisfreien Städte der Fall. Die Maskenpflicht drinnen und draußen bleibt bestehen, auch die Testpflicht. Ohne Nachweis gibt es Distanzunterricht. Foto: Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/ZB +++ dpa-Bildfunk +++
Dans la semaine du 18 au 24 janvier, les cas de covid-19 en milieu scolaire ont quelque peu diminué. Mais au ministère de l'Education, la prudence reste de mise face aux nouveaux variants notamment.
First grade children are seen in a classroom of the primary school number 25 in Warsaw on the first day after the Polish authorities allowed the youngest children to leave home education and return to school, amid the novel coronavirus / Covid-19 pandemic in Warsaw, January 18, 2021. - Poland's youngest children returned to school for the first time in over two months but most pupils will remain in virtual classrooms as experts warned of a growing psychological toll. (Photo by Wojtek RADWANSKI / AFP)
Avec plus de 370 contaminations entre le 17 et le 23 octobre, les cas en milieu scolaire sont en forte augmentation. Par contre, aucune nouvelle chaîne d'infections n'a été constatée selon le ministère de l'Education.
26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Schulranzen steht auf dem Boden in einem Klassenraum in der Freiherr-vom-Stein-Realschule in Gütersloh. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++