Changer d'édition

Le variant Delta redevient prédominant
Luxembourg 06.08.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta redevient prédominant

La mutation Alpha n'a été détectée que dans 2% des prélèvements.
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta redevient prédominant

La mutation Alpha n'a été détectée que dans 2% des prélèvements.
Photo:AFP
Luxembourg 06.08.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta redevient prédominant

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Présente dans 73,7% des échantillons testés par le laboratoire national de santé au cours de la semaine écoulée, la mutation indienne du covid prévaut à nouveau sur la souche brésilienne, selon les analyses publiées vendredi.

Alors qu'ils étaient la semaine dernière au coude à coude, l'écart se creuse de nouveau entre les variants Delta et Gamma. Dans son dernier rapport, le Laboratoire national de santé (LNS) indique en effet que la mutation indienne du covid-19 représentait 73,7% des échantillons analysés entre le 19 et le 25 juillet, contre 23,9% pour la brésilienne. La semaine précédente, les deux souches du covid étaient pourtant respectivement présentes dans 49,2% et 47,8% des prélèvements.

Cette nouvelle prépondérance du variant Delta s'explique par la disparition des effets du cluster lié à la fête nationale. Le docteur Trung Nguyen, responsable du LNS, expliquait lors du dernier rapport Revilux, que le faible écart entre les deux souches observé pendant deux semaines consécutives, était lié aux infections détectées à l'issue de soirées en groupes autour du 23 juin. Des effets qui se sont à présent dissipés.

Le variant Delta, trois fois plus contagieux que la souche originelle du covid, est donc à nouveau prédominant au Luxembourg. Une situation qui a notamment poussé le gouvernement à assouplir les mesures sanitaires pour les voyageurs venus du Royaume-Uni, la ministre de la Santé jugeant dans une réponse parlementaire que celles-ci «n'était plus justifiées». Les personnes en provenance d'Inde, en revanche, doivent toujours respecter un isolement de sept jours, le Luxembourg craignant notamment la propagation du variant Delta Plus.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La mutation indienne du covid apparaît dans 99,1% des cas analysés par le Laboratoire national de santé entre le 16 et le 22 août. Un taux notamment lié à sa forte contagiosité.
Au dernier rapport du Laboratoire national de santé, les souches Gamma et Delta sont quasi à égalité parmi les échantillons covid+ analysés. Cocasse mais presque logique.
ARCHIV - 08.02.2021, Bayern, München: Eine Frau hält am Flughafen München in einem Covid-19 Testcenter die Probe von einem Rachenabstrich in den Händen. (zu dpa: "Vor Kabinettsbeschluss: Scholz verteidigt breitere Testpflichten") Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le sous-variant est soupçonné d'être plus résistant aux anticorps que les autres mutations du covid. Si l'OMS se veut rassurante sur sa contagiosité, ce nouveau variant a été détecté dans onze pays et pourrait signer la fin des assouplissements sanitaires.
Plusieurs scientifiques ont observé que la mutation indienne du virus s'insérait plus facilement dans l'organisme, et engendrait plus de risques d'hospitalisation que la version initiale. Mais l'arrivée des beaux jours pourrait faire reculer cette souche.
Le Laboratoire national de santé constate ce jeudi que la mutation indienne du covid représente 36% des cas au Luxembourg, contre 50,5% pour le variant anglais. Un chiffre qui prouve la forte contagiosité de cette souche du virus.
Pandémie au Luxembourg
Dans son dernier rapport hebdomadaire, le Laboratoire national de santé note que la mutation Delta du covid représente 16,3% des cas analysés entre le 24 et le 30 mai. Soit deux fois plus que la semaine précédente.
Lokales, ADN-Labo am LNS, Laboratoire national de santé, ADN,DNA, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort