Changer d'édition

Le variant Delta progresse un peu moins vite
Luxembourg 2 min. 07.07.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta progresse un peu moins vite

Si 737 nouvelles infections ont été recensées entre le 28 juin et le 4 juillet, seules trois admissions hospitalières ont été enregistrées sur la même période, indique mercredi le ministère de la Santé.
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta progresse un peu moins vite

Si 737 nouvelles infections ont été recensées entre le 28 juin et le 4 juillet, seules trois admissions hospitalières ont été enregistrées sur la même période, indique mercredi le ministère de la Santé.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 07.07.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta progresse un peu moins vite

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Majoritaire dans les nouvelles infections depuis la fin du mois de juin, la mutation indienne du covid-19 représente désormais six nouveaux cas sur dix, selon le bilan publié mercredi par le ministère de la Santé.

Une nouvelle phase de la pandémie de covid-19 se dessine désormais plus clairement. Sous l'effet des différentes mutations du virus, les nouvelles infections repartent en flèche, sans que cela ne soit suivi d'effets graves sur le système de santé du pays. Si le variant Delta reste à l'origine de la majorité des 737 infections recensées entre le 28 juin et le 4 juillet, sa progression s'avère moins forte, puisque représentant désormais 60,8% des cas, contre 59,4% une semaine plus tôt. 

Mais bien que la progression générale du nombre de nouveaux cas s'avère spectaculaire par rapport à la semaine précédente (+635%), la situation dans les hôpitaux «reste toujours détendue», affirme la rétrospective hebdomadaire publiée mercredi par le ministère de la Santé. 

De plus, au cours de la semaine passée, non seulement aucun nouveau décès n'a été enregistré, mais seules trois nouvelles admissions ont été enregistrées en unité de soins normaux. 


IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , Corona , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Xavier Bettel restera hospitalisé «encore un peu»
Sous surveillance médicale étroite depuis dimanche, le Premier ministre ne quittera pas l'établissement hospitalier ce mercredi et ne devrait pas non plus participer à la présentation de la nouvelle loi covid, indique mercredi le ministère d'Etat. Et ce, même si «son état s'améliore».

«Nombre identique à la semaine précédente», précise le bilan de la Villa Louvigny qui indique que «le nombre de lits occupés en soins intensifs a diminué», passant de deux patients à un seul.

Dans le même temps, la moyenne d'âge des résidents hospitalisés est passée de 60 à 46 ans.

A noter que contrairement aux phases précédentes où les contaminations se faisaient majoritairement au sein de la famille, la donne a profondément changé au cours des dernières semaines. La principale source de contamination se trouve désormais être les loisirs (33,6%), très loin devant le cercle familial, les voyages à l'étranger et l'éducation. 

Des données que ne manqueront pas d'analyser le Conseil de gouvernement qui se réunira jeudi pour décider du nouveau régime sanitaire entrant en vigueur  à compter du 16 juillet prochain. La reprise des infections faisant planer un doute quant au maintien de certaines libertés retrouvées depuis un mois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Sous surveillance médicale étroite depuis dimanche, le Premier ministre ne quittera pas l'établissement hospitalier ce mercredi et ne devrait pas non plus participer à la présentation de la nouvelle loi covid, indique mercredi le ministère d'Etat. Et ce, même si «son état s'améliore».
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , Corona , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Face aux mutations du covid-19, le Dr Thérèse Staub, présidente du conseil supérieur des maladies infectieuses, estime que la population résidente devra repasser par la case centre de vaccination après la rentrée pour bénéficier d'une meilleure protection sanitaire. Interview.
Jeudi, le prochain Conseil de gouvernement décidera du nouveau régime sanitaire qui sera appliqué à compter de la mi-juillet. Des nouvelles règles à venir dans un contexte marqué par le regain des infections ces derniers jours mais le maintien à un niveau faible des hospitalisations.