Changer d'édition

Le variant Delta à l'origine d'un tiers des infections
Luxembourg 2 min. 24.06.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta à l'origine d'un tiers des infections

Le LNS a détecté le variant brésilien dans 3,9% des échantillons analysés soit quatre nouveaux cas, contre 1% pour le variant sud-africain (un cas).
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta à l'origine d'un tiers des infections

Le LNS a détecté le variant brésilien dans 3,9% des échantillons analysés soit quatre nouveaux cas, contre 1% pour le variant sud-africain (un cas).
Photo:dpa
Luxembourg 2 min. 24.06.2021
Pandémie au Luxembourg

Le variant Delta à l'origine d'un tiers des infections

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Le Laboratoire national de santé constate ce jeudi que la mutation indienne du covid représente 36% des cas au Luxembourg, contre 50,5% pour le variant anglais. Un chiffre qui prouve la forte contagiosité de cette souche du virus.

Objet de toutes les attentions depuis son apparition au Grand-Duché en avril dernier, le variant Delta continue de se propager au Luxembourg. Dans son dernier rapport, le Laboratoire national de santé (LNS) lui attribue 36% des 189 échantillons analysés entre le 14 et le 20 juin. Une croissance moins importante que les deux dernières semaines, où la part des échantillons indiens avait doublé à chaque fois en l'espace de sept jours.

Mais deux mois à peine depuis la détection du premier cas, la mutation indienne du covid tend à prendre le pas sur le variant britannique, toujours majoritaire (50,5%). Une tendance à la hausse inquiétante pour le variant Delta, que ni la quarantaine pour certains voyageurs ni les nouveaux protocoles dans les établissements de santé ne semblent pouvoir totalement endiguer.

La venue des beaux jours, pourrait en revanche continuer de contenir la propagation de la mutation indienne. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude publiée par l'université d'Oxford, estimant que le risque d'infection au variant Delta serait beaucoup plus faible «en été que pendant l'hiver». Une donnée encourageante, qui permettrait d'éviter un retour en arrière, comme au Royaume-Uni ou à Lisbonne où le confinement joue les prolongations.


Un variant trois fois plus contagieux que le covid
Plusieurs scientifiques ont observé que la mutation indienne du virus s'insérait plus facilement dans l'organisme, et engendrait plus de risques d'hospitalisation que la version initiale. Mais l'arrivée des beaux jours pourrait faire reculer cette souche.

 Néanmoins, si ce variant n'est «pas alarmant» pour l'instant aux yeux des autorités sanitaires, le Grand-Duc Henri comme le Premier ministre Xavier Bettel (DP) ont invité résidents et frontaliers à «la prudence». A noter qu'entre le 14 et le 20 juin, le LNS a détecté le variant brésilien dans 3,9% des échantillons analysés soit quatre nouveaux cas, contre 1% pour le variant sud-africain (un cas).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Plusieurs scientifiques ont observé que la mutation indienne du virus s'insérait plus facilement dans l'organisme, et engendrait plus de risques d'hospitalisation que la version initiale. Mais l'arrivée des beaux jours pourrait faire reculer cette souche.
A l'occasion de la fête nationale, le Grand-Duc Henri, le Premier ministre Xavier Bettel, et le président de la Chambre Fernand Etgen, sont revenus sur la pandémie et ses conséquences au Luxembourg. S'ils se disent «optimistes», tous trois ont néanmoins appelé à la prudence.
Premierminister Xavier Bettel und Chamberpräsident Fernand Etgen während der Gedenkminute.
La mutation indienne du covid a fait basculer le Portugal dans le rouge cette semaine, au point que les autorités n'excluent plus un nouveau confinement. Du côté du Royaume-Uni, la souche très contagieuse du virus pourrait avoir raison de la finale de l'Euro de foot au stade de Wembley.
TOPSHOT - A pedestrian walks past a wall mural depicting a frontline medical staff stopping the Covid-19 coronavirus, in Navi Mumbai on June 7, 2021. (Photo by Indranil MUKHERJEE / AFP)
Alors que le déconfinement avait déjà été repoussé dans la capitale, le gouvernement a interdit les entrées et sorties dans la région pour cette fin de semaine. Une mesure justifiée par la hausse du taux d'incidence dans la zone.
Le Luxembourg maintient ses mesures restrictives pour les personnes venues d'Inde et du Royaume-Uni. Test PCR, déclaration à l'Inspection sanitaire et isolement visent à contenir la mutation indienne du covid, jugée «préoccupante» par l'OMS.
Les visiteurs comme le personnel évoluant dans des hôpitaux, maisons de retraite et lieux d'accueil pour personnes handicapées devront dès dimanche se plier à de nouvelles mesures sanitaires.
Les établissements ne pourront changer de mode d'accueil de leur clientèle en cours de service. Pour accepter des clients en salle à partir du 13 juin, ils devront soit maintenir les tests rapides, soit adopter le dispositif "covid check".
07.06.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Stilisierte Corona-Viren hängen in einem Schaufenster, während im Hintergrund Stühle und Tische vor einem Restaurant stehen. (zu dpa "Handel und Gastronomie: Auf dem Weg zurück in die Normalität?") Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++