Changer d'édition

La vaccination des frontaliers jugée «réaliste»
Luxembourg 3 min. 22.06.2021
Pandémie au Luxembourg

La vaccination des frontaliers jugée «réaliste»

En cas de maintien du rythme actuel de vaccination, des frontaliers hors profession de santé pourraient être invités en août par le gouvernement.
Pandémie au Luxembourg

La vaccination des frontaliers jugée «réaliste»

En cas de maintien du rythme actuel de vaccination, des frontaliers hors profession de santé pourraient être invités en août par le gouvernement.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 22.06.2021
Pandémie au Luxembourg

La vaccination des frontaliers jugée «réaliste»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que le Luxembourg vient d'entamer la dernière phase de son plan qui prévoit que les résidents âgés de 18 ans soient invités à recevoir une injection début juillet, la possibilité d'élargir la campagne aux travailleurs allemands, belges et français se dessine.

Pour tourner au plus vite la page de la pandémie, le Luxembourg mise sur une vaccination massive et rapide. De sa population résidente dans un premier temps, puis d'une partie plus large de ses frontaliers. Si l'idée avait été évoquée en décembre dernier par Xavier Bettel (DP), elle ne devait concerner que les personnels soignants résidant hors des frontières afin de mettre en place un «bouclier sanitaire»


Lokales, Erste Impfungen, Pfizer, Covid-19, Coronavirus, Kevin Nazzaro, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Luxembourg à la pointe de la vaccination
Avec 1,15 dose administrée quotidiennement pour 100 habitants, le Grand-Duché se hisse sur le podium des pays de l'UE les plus actifs, juste derrière la Belgique et les Pays-Bas, selon les données publiées dimanche par le ministre flamand de la Santé.

Sauf que six mois plus tard, la probabilité d'élargir la campagne vaccinale aux Allemands, Belges et Français travaillant dans d'autres secteurs d'activité apparaît comme «réaliste», selon le ministère de la Santé. Se basant sur «la  stratégie de vaccination adoptée par le gouvernement» qui prévoit que la vaccination soit proposée aux frontaliers «dès que la phase 6 sera clôturée», les fonctionnaires de la Villa Louvigny se refusent à avancer un calendrier précis. Et ces derniers de se retrancher derrière les propos du Premier ministre qui évoquait, mi-juin, «deux scénarios».

L'un «optimiste» qui verrait l'envoi d'invitations aux non-résidents «début juillet», l'autre «pessimiste» qui table sur une prise de contact «fin juillet». Quel que soit le cas de figure qui se présentera, la campagne de vaccination luxembourgeoise ne s'arrêtera pas au cours de la pause estivale. «Si la liste des frontaliers est ouverte au mois d'août, nous devrons adapter notre dispositif», indique Luc Feller, membre du haut-commissariat à la protection nationale, en charge de l'organisation de la campagne.

En clair, garder ouverts principalement les centres de vaccination du sud et du centre du pays pour permettre à une partie des 105.000 frontaliers français, des 48.000 Belges et des 45.000 Allemands de bénéficier d'une injection issue du stock luxembourgeois. Une potentielle phase 7 dont l'ampleur reste, à ce jour, inconnue puisque les quelque 205.000 frontaliers du pays ont dû être pris en charge par leur pays de résidence. Autre inconnue, le nombre de doses dont disposera dans six semaines le pays, les écarts entre chiffres avancés par les fabricants et nombre de sérums reçus étant monnaie courante.


Le recours aux passe-droits pour être mieux soigné
L'ONG Transparency International indique ce mardi qu'un résident sur quatre a utilisé ses connexions personnelles pour obtenir une faveur des services de l'Etat en 2020. Parmi eux, plus d'un quart l'ont fait pour obtenir de meilleurs soins.

Si, côté grand-ducal, l'ouverture de cette liste pourrait apparaître comme un coup politique du Luxembourg à l'international pour confirmer son rôle de pays à la pointe de la vaccination, l'idée reste à ce stade hasardeuse. Selon les données livrées par Luc Feller, le Grand-Duché dispose à ce jour de doses «d'AstraZeneca jusqu'au 28 juin, de Pfizer/BionNTech jusqu'au 12 juillet et de Moderna jusqu'au 15 juillet». En revanche, «aucune visibilité» n'existerait en ce qui concerne le vaccin Janssen qui vient pourtant d'être ouvert aux volontaires

Interrogé sur une éventuelle réduction du nombre de lignes de vaccination en raison du départ en vacances des personnels soignants impliqués dans la campagne, Luc Feller assure que «certains centres fonctionneront au mois d'août grâce à la présence de 1.600 à 1.700 personnels sous contrat dans le cadre de la réserve sanitaire». Pour mémoire, le Luxembourg dispose d'une capacité maximale de 114 lignes de vaccination et n'en utilise «que» 85 au maximum, réparties dans les sites des centres spécialisés ouverts.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une liste d'attente sera ouverte tout spécialement à l'intention des salariés issus de France, Belgique ou Allemagne. Le tout étant qu'un maximum de personnes, présentes sur le territoire national, soient les mieux immunisées possible.
Dans son rapport hebdomadaire, le ministère de la Santé indique que la mutation indienne du covid représente 30,9% des cas analysés par le LNS entre le 7 et le 13 juin. Soit quasiment deux fois plus que la semaine précédente.
Avec 1,15 dose administrée quotidiennement pour 100 habitants, le Grand-Duché se hisse sur le podium des pays de l'UE les plus actifs, juste derrière la Belgique et les Pays-Bas, selon les données publiées dimanche par le ministre flamand de la Santé.
Lokales, Erste Impfungen, Pfizer, Covid-19, Coronavirus, Kevin Nazzaro, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Sur appli ou en version papier, le nouveau certificat va devenir l'outil indispensable pour bien des activités de loisirs. Au Grand-Duché mais aussi pour les séjours en Europe.
Les cinq sites prévus pour administrer le vaccin anti-covid sont en cours d'aménagement. Et ce n'est pas une mince affaire à mettre en place pour ces structures qui devraient fonctionner plusieurs longs mois.
AURORA, CO - DECEMBER 16: (EDITORIAL USE ONLY) Rocky Mountain Regional VA Medical Center ICU nurse Margaret Zito receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine from registered nurse Salek Walker at the hospital on December 16, 2020 in Aurora, Colorado. The Eastern Colorado VA Health Care System was chosen as one of 37 VA centers around the country to receive a shipment of the vaccine because of their ability to store the vaccine at extremely cold temperatures and vaccinate a large number of people.   Michael Ciaglo/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==