Changer d'édition

19 nouvelles infections covid en 24 heures
Luxembourg 2 min. 16.06.2021
Pandémie au Luxembourg

19 nouvelles infections covid en 24 heures

Huit patients sont toujours hospitalisés en raison du covid.
Pandémie au Luxembourg

19 nouvelles infections covid en 24 heures

Huit patients sont toujours hospitalisés en raison du covid.
Photo: dpa
Luxembourg 2 min. 16.06.2021
Pandémie au Luxembourg

19 nouvelles infections covid en 24 heures

Avec 7.141 tests PCR effectués, le ministère de la Santé indique que le taux de positivité reste sous la barre du 1%. Aucune nouvelle victime n'est à déplorer, le nombre total de décès reste à 818 pour le quatorzième jour consécutif.

Si l'heure est aux assouplissements des mesures sanitaires au Grand-Duché, les autorités sanitaires ont les yeux rivés sur les analyses du Laboratoire national de Santé. Dans leur viseur: les variants, et plus particulièrement la mutation indienne du covid, qui continue de se propager rapidement au Luxembourg.

En revanche, la vaccination a des effets positifs. C'est ainsi que pour le quatorzième jour consécutif, aucune nouvelle victime du covid-19 n'est à déplorer, leur nombre restant pour l'heure figé à 818 décès depuis mars 2020.

Sur les 7.141 derniers tests de dépistage effectués ces dernières 24 heures, 19 se sont avérés positifs. Soit un taux de positivité de 0,27%.

Au total, 70.485 cas positifs au covid ont donc déjà été détectés au Grand-Duché. Pour mémoire, les chiffres fournis par les autorités ne prennent plus en compte les cas positifs enregistrés chez les non-résidents depuis le 27 août dernier.

Le ministère de la Santé fait état de huit malades hospitalisés pour une infection pulmonaire en lien avec le virus. Parmi eux, deux se trouvent en soins intensifs

Le Luxembourg a désormais administré 452.571 doses vaccinales anti-covid. A ce jour, 179.476 personnes ont reçu deux doses vaccinales.

Pendant ce temps, le Portugal a enregistré mercredi plus d'un millier de contagions au coronavirus en 24 heures. Avec 1.350 nouveaux cas recensés par la direction générale de la Santé, il s'agit du plus lourd bilan quotidien depuis celui du 24 février dernier.

Devant l'Espagne voisine, le Portugal est le pays de l'Union européenne où le nombre de nouveaux cas détectés au cours de la dernière semaine a le plus augmenté par rapport aux sept jours précédents (+32%). La situation sanitaire a poussé le gouvernement à retarder le déconfinement à Lisbonne et dans trois autres villes du pays la semaine passée.

Malgré cette tendance, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a écarté dimanche avec véhémence un éventuel rétablissement des restrictions qui ont permis de maîtriser la situation sanitaire. Le Premier ministre Antonio Costa s'est ensuite montré beaucoup plus prudent, en affirmant que «personne ne peut garantir que l'on ne reviendra pas au confinement». Une pique visant directement le chef de l'Etat, un conservateur sans pouvoir exécutif mais dont l'influence pèse sur les décisions du gouvernement socialiste.

Selon le président, le nombre de contagions ne justifie pas de nouvelles restrictions, car si le nombre de personnes hospitalisées est à son plus haut depuis fin avril, les 351 malades comptabilisés mercredi restent bien en dessous du pic de presque 6.900 patients atteint le 1er février. Et, avait-il également fait valoir dimanche, la campagne de vaccination continue de progresser alors qu'un quart des quelque 10 millions d'habitants du Portugal ont déjà été totalement vaccinés. 



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Qui voudra bénéficier d'un test PCR gratuit pourra directement prendre rendez-vous auprès des équipes du LST. Un service proposé, à compter de juillet, notamment aux résidents qui n'ont pas été vaccinés contre le covid.
Illustration, beim LMS, Covid-Testzentrum, Corona, Testing, testen, Covid-19, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Au vu des assouplissements de la loi covid, le collège des échevins de Luxembourg-Ville a décidé de prolonger la distribution de bons pour des kits de dépistages rapides. Une offre qui s'adresse aussi bien aux professionnels de l'Horeca qu'à leurs clients.
15.03.2021, Nordrhein-Westfalen, Bergisch Gladbach: Eine Schüler der Städtischen Integrierten Gesamtschule Paffrath führt einen Corona-Schnelltest durch. Trotz steigender Infektionszahlen sollen wieder alle Schüler in Nordrhein-Westfalen zumindest tageweise in die Klassenräume zurückkehren. In Bergisch-Gladbach beginnt einen Tag vor anderen Schulen bereits die Verteilung von Spucktests an Schüler. Foto: Federico Gambarini/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Sur appli ou en version papier, le nouveau certificat va devenir l'outil indispensable pour bien des activités de loisirs. Au Grand-Duché mais aussi pour les séjours en Europe.
Comme l'enseignement a subi les remontées de l'épidémie, les classes bénéficient de l'amélioration sanitaire actuelle. D'une semaine à l'autre, le nombre de cas covid+ dépistés a ainsi diminué de 81 cas.
ARCHIV - 09.06.2021, Berlin: Ein Schüler macht auf dem Schulhof einer Schule im Berliner Ortsteil Britz einen Antigen-Schnelltest. (zu dpa: «Buchreihe sammelt Schul-Erfahrungen in der Pandemie») Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Parlement européen s'est prononcé jeudi pour suspendre temporairement les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins anti-covid. Et ce alors que la Commission s'y était opposée six jours plus tôt.
Pandémie au Luxembourg
Dans son dernier rapport hebdomadaire, le Laboratoire national de santé note que la mutation Delta du covid représente 16,3% des cas analysés entre le 24 et le 30 mai. Soit deux fois plus que la semaine précédente.
Lokales, ADN-Labo am LNS, Laboratoire national de santé, ADN,DNA, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Jamais le Luxembourg n'avait autant vacciné que la semaine dernière. En sept jours, pas moins de 43.934 doses ont pu être administrées. Avec une proportion quasi identique de primo-vaccinés que de rappels.
02.06.2021, Berlin: Eine Spritze mit Impfstoff des Herstellers Johnson & Johnson liegt in der Praxis einer Hausärztin für die Injektion bereit. Das Bundeskabinett hat beschlossen, daß ab kommenden Montag die Priorisierung von Impfstoffen für bestimmte Gruppen aufgehoben wird. Mit der Aufhebung der Priorisierung besteht für alle Personen ein Anspruch auf eine Schutzimpfung gegen das Coronavirus, unabhängig vom Alter, dem Gesundheitszustand und des Berufsstandes. Zugleich werden Betriebsärzte und Privatärzte in die Durchführung der Schutzimpfung einbezogen. Foto: Wolfgang Kumm/dpa +++ dpa-Bildfunk +++