Changer d'édition

«Ouvrir l'école le plus longtemps possible»
Luxembourg 4 min. 12.02.2021

«Ouvrir l'école le plus longtemps possible»

Le programme enseigné sera réduit à l'essentiel pour la fin de l'année. "Il faut alléger pour approfondir", résume le ministre Meisch

«Ouvrir l'école le plus longtemps possible»

Le programme enseigné sera réduit à l'essentiel pour la fin de l'année. "Il faut alléger pour approfondir", résume le ministre Meisch
Photo : AFP
Luxembourg 4 min. 12.02.2021

«Ouvrir l'école le plus longtemps possible»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Tous les établissements scolaires rouvriront le 22 février. Mais le ministère de l'Education a déjà planifié les règles à suivre si le virus venait à se renforcer, avec comme priorité d'assurer les cours en présentiel.

«Tant que possible, il faudra offrir l'enseignement en présentiel.» Le ministre de l'Education n'a pas tardé, vendredi, avant d'annoncer qu'elle serait la ligne de conduite scolaire pour la fin de l'année académique. Remettre les enfants en classe, qu'ils puissent échanger avec leurs professeurs, s'amuser entre eux et reprendre goût à l'enseignement : voilà la priorité d'ici juillet. Donc c'est clair : école pour tout le monde dès la fin des congés de Carnaval. Et cela vaut aussi bien en fondamental qu'au secondaire ou pour les centres de compétence.


IPO , PK Claude Meisch , Coronabedingtre Anderungen in der Schule , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Des tests, des tests, des tests» à l'école
A compter du 22 février, le port du masque sera obligatoire à partir de 6 ans aussi bien à l'école qu'au sein des maisons relais, annonce vendredi Claude Meisch, ministre de l'Education nationale. Son intervention est à suivre en direct sur notre site.

Car, au-delà des infections, le péril qui guette les jeunes Luxembourgeois et devient chaque jour plus clair aux yeux de Claude Meisch (DP) tient en quatre mots/maux : restrictions, angoisse, isolement, monotonie. Autant de facteurs qui, depuis le début de la crise et le premier confinement de mars 2020, ont fini par user petits et adolescents. 

«Désormais maintenir les écoles ouvertes le plus longtemps possible fait donc consensus, assure le ministre. C'est la dernière institution qui doit fermer, car les jeunes ont besoin d'un cadre, de leur enseignant, de leurs amis.» Un trio remède à la mélancolie autant qu'au risque de décrochage scolaire.

Sauf que l'épidémie covid continue à vouloir contrecarrer le leitmotiv de cette rentrée 2020-21 «Plus de place à l'enseignement, moins de place au virus». La faute désormais aux variants bien plus prompts à se répandre parmi les 0-19 ans. Le ministre de l'Education ne l'a pas caché : oui, le virus est «présent au niveau général à l'école». De 168 cas positifs repérés lors de la troisième semaine de janvier, le compteur a grimpé jusqu'à 379 infectés début février... 

Une flambée qui a remis en pratique l'école à distance pour nombre d'élèves avant ces vacances. Mais de cela Claude Meisch ne veut plus, en tout cas souhaite l'éviter autant que possible pour les cinq mois de cours restants. Aussi, dans dix jours, la rentrée répondra à des «mesures sanitaires renforcées.»

Si la propagation du virus venait à être repérée ici ou là, le ministre compte sur un comité de pilotage pour décider, au cas par cas, le cran à pousser dans l'organisation de la vie scolaire. Ce Plan d'étape adapté, comme il le nomme, Claude Meisch l'envisage, par exemple, ainsi pour le fondamental : les classes pourraient être séparées en deux groupes, celui qui suit les cours le matin étant le même que celui pris en charge en maison relais l'après-midi. «L'idée étant donc de poursuivre les cours en classe, en limitant les brassages».


«Le pays a vécu sur une fausse sécurité sanitaire»
Si le Luxembourg vit depuis près d'un an en pleine crise sanitaire, la situation des personnels soignant était critique bien avant l'arrivée du covid-19. Explication et perspective avec Marie-Lise Lair, à l'origine du dernier état des lieux sur le système de santé.

Même ligne dans le secondaire. En cas de présence accrue du virus dans leur établissement,  les 5e et 6e devraient suivre un apprentissage en alternance par demi-groupe, demi-journée (comme ce qui se pratique déjà pour les 4e et 2e). Les élèves de 7e et 1ère, eux, seraient soumis à un régime particulier avec une présence en classe permanente. Pourquoi eux? «Parce que les uns sont des nouveaux entrants au lycée dont il convient d'assurer la bonne intégration. Parce que les autres doivent être amenés au mieux vers leur future vie d'étudiants», indique Claude Meisch.

Et si d'orange clair, la situation vire à l'orange foncé, le ministère de l'Education a déjà prévu l'organisation. Les cours auraient alors lieu en présentiel le matin, à distance ensuite. Avec fermeture alors des cantines, des maisons relais et des éventuelles activités périscolaires; les parents pouvant donc demander à bénéficier d'un congé pour raison familiale pour accompagner leur enfant. Sachant que pour garçons et filles en possible décrochage scolaire ou en retard sur le programme, un soutien individuel pourra être proposé. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les enfants sous la menace du surpoids
Dommage collatéral de la pandémie sanitaire, la santé physique des plus jeunes serait mise à mal. Du moins, selon les pédiatres et nutritionnistes du pays. Un phénomène qui pourrait avoir des conséquences bien au-delà de la crise.
Covid, le vilain camarade de classe
Vendredi, le ministère de l'Education nationale fera le point avec les députés pour tenter de déterminer dans quelles conditions la rentrée scolaire pourrait se faire le 22 février.
French teacher Melanie Giret (C), speaks to pupils in her classroom, before taking them outside for a lesson in contact with nature, in Clave, on February 4, 2021. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Nouveau cluster dans une école à Schifflange
Trois classes du cycle 2 sur les sept que compte l'école fondamentale Albert-Wingert sont touchées par le virus, indique mercredi soir le ministère de l'Education nationale, confirmant les propos du bourgmestre de la commune.
Albert Wingert Schule wird mit ALHO Modul
 vergrössert / Foto: Dino RUFFATO
Coup de blues pour les étudiants de l'Uni
Depuis le début de la pandémie, l'Université du Luxembourg a mis en place une plateforme pour que les étudiants puissent recevoir une aide psychologique. Une mesure plus qu'indispensable car les demandes de la part d'étudiants isolés et stressés ont augmenté.
Von Isolation spricht man, wenn eine Person nachweislich mit dem Corona-Virus infiziert ist. Dann gilt es, sich auch in den eigenen vier Wänden von anderen Personen zu isolieren
212 euros économisés sur l'achat des manuels scolaires
C'est en moyenne ce qu'ont épargné les familles d'un jeune scolarisé au niveau secondaire ou en formation professionnelle grâce au dispositif de gratuité des manuels et des bons d'achat accordés en cas d'emploi d'un ouvrage d'occasion.
15.09.11  buechermarkt schulbuecher place d armes luxemburg bichermaart, photo: Marc Wilwert