Changer d'édition

Oui, le CHL accueille toujours les patients covid
Luxembourg 2 min. 19.05.2020

Oui, le CHL accueille toujours les patients covid

Au pic de l'épidémie, le CHL a reçu 63 hospitalisations en lien avec le covid-19 en une journée.

Oui, le CHL accueille toujours les patients covid

Au pic de l'épidémie, le CHL a reçu 63 hospitalisations en lien avec le covid-19 en une journée.
Luxembourg 2 min. 19.05.2020

Oui, le CHL accueille toujours les patients covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Il aura suffi d'un tweet du service de réanimation du Centre hospitalier pour que le doute s'installe. Mais en fait, il s'agit simplement d'un retour à la normale dans la séparation des lits accordés aux patients infectés et ceux dédiés aux autres malades.

Pour l'unité 33, partager la joie d'un retour au fonctionnement "classique" du service de réanimation du CHL. Sauf qu'en postant sur Twitter la nouvelle, lundi, l'équipe a créé un vent de panique. Plus de sous-unité covid-19, où allaient être pris en charge les malades infectés par l'infection pulmonaire. La fièvre a grimpé quelques heures avant que le Centre hospitalier ne reprenne la main sur l'information : «Il ne nous reste plus qu'un patient en soins intensifs et nous continuerons à prendre en charge l'ensemble des cas qui se présenteront». Ouf, soulagement.

En fait, désormais le service réanimation n'est plus séparé en deux zones distinctes. Plus assez de malades covid d'un côté, nouveaux patients (opérations, accidents de la route) en pleine reprise : il a fallu réviser le dispositif mis en place au démarrage de l'épidémie. «Le fait d'avoir une zone distincte pour le coronavirus facilitait le travail des équipes, assure le CHL. En termes de tenues, protections, mesures de contact spécifique, c'était pareil dans l'ensemble de la zone. Pas besoin de sauter d'un protocole à l'autre. Au risque de confondre les mesures.»

En un peu plus de deux mois, le CHL aura servi de cadre à 694 hospitalisations de patients porteurs ou suspectés d'avoir été infectés. Au final, seulement 176 parmi eux ont effectivement été pris en charge car diagnostiqués positifs au virus. A peine 25 ont rejoint les soins intensifs et l'équipe de réanimation. 

Ce que cachent ces chiffres, c'est la puissance du pic. Le 27 mars dernier, à lui seul, a vu 63 hospitalisations de cas confirmés rejoindre les chambres du Centre hospitalier du Luxembourg. Et dans la seule semaine du 26 mars au 1er avril, chaque jour voyait arriver en moyenne une cinquantaine de cas... De l'utilité, au vu de cette première vague, de bien séparer les filières de traitements entre malades. Utilité qui a perdu de sa nécessité avec le ralentissement du rythme infectieux constaté depuis plusieurs semaines maintenant. 

Pour mémoire, ce sont les équipes de soins du CHL qui ont pris sous leur aile le premier cas officiellement détecté au Grand-Duché. Nous étions fin février... 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Nous avons peur, mais nous sommes là»
La crise du covid-19 amène le personnel hospitalier au bord de l'épuisement. Chaque jour, chaque minute, ces professionnels de santé se battent et rassemblent tout leur courage pour lutter contre le virus et ne pas perdre espoir. Aperçu, en vidéo, de ce combat en première ligne, au cœur des unités covid-19 du CHL.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - intensivstation  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Quatre scanners pour prendre l'épidémie de court
Les nouveaux appareils achetés en urgence sont aujourd'hui installés au sein des quatre groupes hospitaliers luxembourgeois. Actuellement, ils ne sont utilisés que pour le diagnostic et l'observation des patients atteints de covid-19.
Mit dem CT-Scanner lassen sich sogenannte Milchglastrübungen auf der Lunge erkennen, die typisch für Covid-19 sind.