Changer d'édition

Ouf, Noël aura bien son marché à Luxembourg
Luxembourg 2 min. 14.10.2020

Ouf, Noël aura bien son marché à Luxembourg

Plus aucun restaurant ou stand de nourriture ne pourra servir au comptoir. Tout se fera à table.

Ouf, Noël aura bien son marché à Luxembourg

Plus aucun restaurant ou stand de nourriture ne pourra servir au comptoir. Tout se fera à table.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 14.10.2020

Ouf, Noël aura bien son marché à Luxembourg

La Ville entend maintenir les festivités de fin d'année. Elles les adaptera dans le temps (plus longues) mais aussi dans la forme (plus dispatchées).

En l'état actuel, le marché de Noël 2020 est maintenu dans la capitale. Et c'est avec soulagement que, ce mercredi matin, Lydie Polfer (DP) a confirmé ce qui n'était que pressenti. Oui, patinoire, stands de décoration et restaurants éphémères animeront encore la ville cet hiver. «La population en a besoin», souligne au passage la bourgmestre de Luxembourg. Et signe que la fébrilité est de mise, les festivités débuteront plus tôt pour finir... plus tard. Du 20 novembre au 3 janvier précisément.

Les services ont bien entendu repensé le programme en fonction des nouvelles normes sanitaires en vigueur. Plus question par exemple d'aller chercher son sandwich ou son vin chaud au comptoir des sites de restauration. Ce sera service à table, à l'image de ce qui se pratique déjà dans les bars et restaurants du pays. Et l'échevin en charge des manifestations, Patrick Goldschmidt (DP) de préciser : «La place d'Armes sera aménagée de sorte que les forains vendant des Gromperekichelcher‬ et autres plats puissent le faire uniquement s'il y a consommation sur place».


Schueberfouer - leschte Fouerweekend, Foto Lex Kleren
La Schueberfouer entame une autre page de son histoire
Une fois n'est pas coutume depuis près de sept siècles, ce n'est pas une guerre qui stoppe la grande foire luxembourgeoise, mais un virus. Steve Kayser, historien et spécialiste des arts forains, raconte les crises passées et l'impact de celle-ci sur les forains.

De la réorganisation, il faut en attendre à tous les étages de ce Winterlights 2020. A commencer par le look des visiteurs : masques, foulard ou protections buccales obligatoires pour chaque visiteur (âgé de plus de 6 ans) entrant dans le périmètre des festivités. La patinoire, elle, voit son calendrier modifié, sa taille agrandie. L'équipement restera en service au-delà de Noël pour accueillir les derniers clients le 3 janvier 2021. Seul l'emplacement reste identique : le Knuedler. 

Pour les stands divers de déco, confiseries et autres bijoux, l'étalement sera de rigueur. L'idée étant de ne pas concentrer les marchands et donc les foules, mais aussi d'accueillir un maximum de forains. Ceux-ci ont déjà eu à pâtir de l'annulation des diverses fêtes du pays (à commencer par la Schueberfouer cet été), la Ville leur offre la possibilité de rattraper un peu leur chiffre d'affaires.

Suspendu au covid

Aussi, faut-il s'attendre à voir les chalets se répartir sur la place d'Armes, la grande roue prendre ses quartiers place de la Constitution mais aussi des stands s'ouvrir au Puits rouge ou rue de Strasbourg et, plus inédit, devant l'Hôtel des Postes, place Royal Hamilius, Grand-Rue, devant la gare qui, dès le 13 décembre sera desservie par la nouvelle ligne de tramway.

Mais tout cela n'est qu'un vœu. Car la magie de Noël reste suspendue à l'évolution de l'épidémie de covid-19 au sein de la population. «Il faut être prêt à tout», annonce un brin fataliste Lydie Polfer. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet